Les meilleures façons d'apprendre une nouvelle langue

Il n'y a pas de recette magique: pour apprendre... (Photo Matt Nager, The New York Times)

Agrandir

Il n'y a pas de recette magique: pour apprendre une langue, il faut la pratiquer.

Photo Matt Nager, The New York Times

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Charles-Édouard Carrier

Collaboration spéciale

La Presse

Il y a plusieurs options pour apprendre une nouvelle langue. De la méthode en ligne à faire soi-même aux cours magistraux, se familiariser avec toute une gamme de sonorités inconnues peut s'avérer tout un défi. Quelles sont les conditions gagnantes pour l'acquisition d'une langue seconde?

L'impression que l'on a que certaines langues sont plus faciles que d'autres à apprendre peut s'expliquer par le fait que chacune d'elles appartient à une famille, et apprendre des langues de la même famille que sa langue première ou maternelle se fait plus facilement.

«Par exemple, le français et l'espagnol, qui sont des langues romanes, présentent des similitudes surtout sur le plan du vocabulaire. Ces similitudes facilitent des transferts d'une langue à l'autre, ainsi c'est plus simple pour un francophone d'apprendre l'espagnol ou l'italien que le russe, qui fait partie des langues slaves, différentes des langues romanes», explique Djaouida Hamdani Kadri, directrice des programmes de langues et cultures étrangères à l'École de langues à l'UQAM.

L'interaction avant tout

Il n'y a pas de recette magique: pour apprendre une langue, il faut la pratiquer. «Les conditions gagnantes sont celles qui permettent d'optimiser la pratique de la langue. C'est par l'interaction, à travers des activités orales et écrites, dans des situations diversifiées, que l'on apprend une nouvelle langue», poursuit Mme Hamdani. Difficile donc de parfaire son espagnol ou son allemand sans interagir et en se basant uniquement sur des applications pour téléphone intelligent et autres méthodes individuelles.

«Dans ma conception, apprendre sans interagir reste très limité. Une langue, c'est avant tout l'interaction, la communication.»

Cet avis concernant les limites de l'apprentissage individuel est également partagé par François Beaudry, conseiller à l'école de langue LPS. «Ce qu'il y a de bien avec les applications, c'est que c'est disponible partout et en tout temps, mais il faut le voir comme un support. Sinon, c'est incomplet. Dans nos cours, nous mettons la conversation de l'avant. Une langue, ça ne s'apprend pas par coeur, c'est vivant.»

L'importance du lien langue, culture et société

La langue et la culture sont indissociables, de quelque point de vue que l'on se place. Djaouida Hamdani Kadri rappelle que la langue est à la base de la vie en société. «De ce fait, c'est par la langue que se construit, s'exprime et se transmet la culture d'une société donnée. Apprendre une nouvelle langue, c'est donc s'ouvrir à une culture. D'une façon générale, non seulement la langue véhicule la culture, mais elle nous permet d'interpréter tout ce qui nous entoure.»

Finalement, une nouvelle langue, c'est aussi une occasion de voyager. Une des façons les plus concrètes de mettre en pratique ses acquis linguistiques n'est-elle pas de prendre le large pour aller à la rencontre des gens ? Quoi de mieux qu'un voyage en Amérique latine pour tester son espagnol ?




publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer