Ils changent le monde avant d'avoir atteint 25 ans

Quelques-unes des inventions les plus révolutionnaires de l'histoire - le... (Photomontage La Presse)

Agrandir

Photomontage La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Samuel Larochelle

Collaboration spéciale

La Presse

Quelques-unes des inventions les plus révolutionnaires de l'histoire - le téléphone, le braille, le cache-oreilles, la télévision, la planche à voile et le popsicle - sont l'oeuvre de femmes et d'hommes qui n'avaient pas encore atteint 25 ans. Voyons voir ce que les jeunes d'aujourd'hui ont inventé à leur tour.

Soutien-gorge pour diagnostiquer le cancer

Après que sa mère eut survécu à un cancer du sein, le Mexicain de 18 ans Julian Rios a eu l'idée d'intégrer 200 capteurs sensoriels à un soutien-gorge, afin d'analyser la température, la texture et la couleur des seins. En portant l'invention entre 60 et 90 minutes par semaine, une femme peut récolter plusieurs données qui seront analysées par une application mobile. Celle-ci transmettra ensuite un diagnostic à la femme et à son oncologue. Évidemment, l'invention du jeune homme ne se substitue pas à la mammographie. Toutefois, le concept lui a valu la victoire au concours international Global Student Entrepreneur Awards, qui récompense les étudiants entrepreneurs.

Rester connecté avec bébé

Selon l'association américaine Kids Car, plus de 800 enfants sont morts après avoir été oubliés dans une voiture depuis 1994. Il y a quelques mois, un Texan de 10 ans, Bishop Curry, a entendu parler d'un drame semblable survenu près de chez lui. Il a alors trouvé une solution: un boîtier attaché au siège d'auto du bébé, doté d'un ventilateur et d'une connexion WiFi, qui alerte les parents et les secours en cas d'oubli. Depuis son lancement sur la plateforme de sociofinancement GoFundMe, en janvier 2017, le projet Oasis a récolté plus de 48 000 $.

Robot planteur

Les producteurs de vin du monde entier pourraient augmenter leur productivité grâce à Clément, un jeune Grenoblois de 13 ans, qui a inventé un robot avec un bras articulé, muni d'une pince et d'une bineuse, afin d'arracher et de planter la vigne. «Je plante des vignes sous la pluie, ça fait mal au dos. On est toujours baissé, on doit creuser des trous et installer des piquets», a expliqué l'adolescent dans un reportage diffusé sur Europe 1. Son robot pourrait planter jusqu'à 60 pieds de vigne par heure, au lieu d'une centaine... par jour.

Vernis «antiviol»

Au cours des dernières années, quatre étudiants de l'Université de Caroline du Nord ont énormément fait parler d'eux après avoir inventé un vernis à ongles hors de l'ordinaire. Le produit change de couleur lorsqu'on trempe un ongle verni dans un liquide contenant des drogues, comme le GHB. Depuis 2014, le quatuor a récolté près de 5,5 millions de dollars afin de commercialiser le produit sous le nom d'«Undercover Colors», qui sera vraisemblablement accessible aux consommateurs au cours de l'année 2017. Le vernis permettrait également de repérer la présence de Xanax, d'ecstasy et de Rohypnol.

Barbe à papa

Un robot qui fabrique de la barbe à papa, voilà ce qu'ont inventé quatre jeunes Égyptiens. «Ensuite, ils ont commencé à travailler avec moi pour former des enfants plus jeunes, afin que notre équipe grandisse et puisse s'engager dans de plus gros projets», a expliqué le fondateur de l'équipe de robotique Asama Zayed au site web Africa Top Success. L'un de leurs rêves: présenter leur robot Big Hero 6 en septembre prochain au prestigieux World Maker Fair de New York, une conférence annuelle américaine où les concepteurs de robots présentent leurs toutes dernières créations.

Scanneur à pesticides

Allier nouvelles technologies et développement durable, c'est possible ! Parlez-en à Simon Bernard, un étudiant français qui a élaboré un scanneur capable de détecter la présence et la quantité de substances chimiques qui se trouvent sur et dans les fruits et légumes. Placé au-dessus d'un aliment, l'appareil émet une lumière infrarouge qui est absorbée selon le groupe chimique qu'il rencontre. Son invention a gagné le premier prix au concours Green Tech Écoles, organisé par le ministère de l'Environnement, au printemps 2016. Sa machine, nommée «scan eat», pourrait également repérer différents polluants dans l'eau et dans l'air.

Casque de vélo... en papier

Insouciants, les jeunes? Pas si on se fie à Isis Shiffer, une jeune diplômée en design industriel du Pratt Institute of Design de New York, qui a imaginé un casque en papier pliable capable de protéger la tête des usagers. Son EcoHelmet possède une structure dite «alvéolaire» qui résiste aux chocs, comme les casques en polystyrène. Fait de papier, le casque est imperméable à la pluie pendant des heures et pourrait être vendu dans les stations de vélo en libre-service au coût de 5 $. L'année dernière, la jeune femme a remporté le prix international James Dyson Award.

Bouteille biodégradable

Une bouteille en plastique prend entre 100 et 1000 ans pour se décomposer. Afin de contrecarrer ce fléau environnemental qui ne cesse de prendre de l'ampleur, l'étudiant islandais Ari Jonsson a créé une bouteille 100 % dégradable faite à partir d'agar-agar en poudre, un produit japonais qui se transforme en gel au contact de l'eau. Moulée par un processus de congélation, la bouteille se dégrade ensuite très vite, à partir du moment où le contenant est vide. Si l'eau n'est pas consommée rapidement après remplissage, elle peut prendre le goût naturel de l'agar-agar, une algue sans danger pour les humains.




publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer