Prévenir les noyades

Selon le Bureau du coroner, plus de 80 personnes meurent noyées chaque année. À... (Photomontage La Presse)

Agrandir

Photomontage La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Selon le Bureau du coroner, plus de 80 personnes meurent noyées chaque année. À l'approche de la Semaine nationale de prévention de la noyade, nous avons tenté d'en savoir plus sur les circonstances de ces morts qui, dans la quasi-totalité des cas, sont évitables. État des lieux.

> 490: Nombre total de noyades de 2009 à 2014

Ce nombre est en baisse. Selon Raynald Hawkins, directeur de la Société de sauvetage du Québec, au cours des 30 dernières années, nous sommes passés d'environ 200 noyades par année à environ 80.

> 415: Nombre de victimes, soit 85 % du total, qui sont des hommes

Cette proportion grimpe même à 90 % dans certains cas. Les garçons et les hommes sont beaucoup plus à risque que les femmes. Plus téméraires, ils ont apparemment plus de difficulté à évaluer le risque, tout comme leur capacité à nager.

> 70 %: proportion des noyades dans les lacs et rivières

C'est là que se produit le plus grand nombre de noyades au Québec. À elles seules, les rivières comptent pour 40 % des morts. «Les rivières sont sournoises, nous dit M. Hawkins. Ce n'est pas parce que le cours d'eau n'est pas agité qu'il ne se passe rien en dessous. Les embâcles, les sables mouvants et les vortex sont très imprévisibles.»

> 8 personnes sur 10: proportion des gens qui ne portent pas de gilet de sauvetage

Transports Canada a financé une campagne publicitaire de la Société de sauvetage du Québec - que l'on peut voir depuis la fin du printemps dernier - qui rappelle l'importance de porter une veste de flottaison. Raynald Hawkins, qui a participé à la conception de la publicité, estime qu'il y a encore beaucoup de travail à faire pour inciter les gens à porter leur gilet de sauvetage.

> Les enfants de moins de 5 ans

Le règlement qui force depuis 2010 les nouveaux propriétaires de piscine à clôturer leur plan d'eau a entraîné une baisse du nombre de noyades. Mais selon Raynald Hawkins, directeur de la Société de sauvetage du Québec, les quelque 30 noyades d'enfants âgés de moins de 5 ans enregistrées au cours des 5 dernières années sont survenues en majorité dans des piscines résidentielles non clôturées ou non surveillées. «Ce sont des noyades qui sont à peu près toutes évitables, dit-il. Malheureusement, il y a encore beaucoup de piscines construites avant 2010 qui ne sont pas clôturées. Après, il faut aussi qu'il y ait quelqu'un qui surveille, c'est la base.»

> 45 à 54 ans: Groupe d'âge à risque

Les hommes et les femmes âgés de 45 à 54 ans comptent à eux seuls pour 16 % des morts par noyade. Parmi les victimes, 86 % étaient des hommes. Dans plus du quart des cas, ils avaient un taux d'alcoolémie supérieur à 0,08 g/100 ml et ne portaient pas de gilet de sauvetage. Selon Raynald Hawkins, les hommes de 50 ans surestiment leur capacité de nager. Ils sous-évaluent également la température de l'eau et leur difficulté à remonter dans leur embarcation. M. Hawkins rappelle qu'avec le clapotis des vagues, le soleil et le vent, l'effet de l'alcool est multiplié par trois. «Ce sont eux qui sont visés par notre publicité.»

> Les personnes âgées vulnérables

Les personnes âgées de 65 ans et plus comptent pour près du quart des morts par noyade. Si l'on combine les groupes de 65 à 74 ans et de 75 ans et plus, on compte près de 108 morts au cours des cinq dernières années. Ces accidents ont eu lieu dans des piscines, dans des lacs, mais aussi dans les bains (9,2 % des morts). « C'est un défi important parce qu'on ne peut pas forcer les personnes âgées à être surveillées. Mais on leur suggère de ne jamais se baigner seules », indique Raynald Hawkins.

> Ville c. régions

Comme la majorité des noyades survient dans les lacs et rivières (70 %), les grandes villes sont épargnées par le phénomène. À peine 8 % des noyades surviennent en effet dans la région de Montréal. Québec fait encore mieux avec 6 %. Laval est le champion toutes catégories avec à peine 11 noyades sur son territoire (2 %). Les régions où l'on compte le plus grand nombre de noyades sont donc, sans surprise, les Laurentides, la Montérégie, l'Outaouais et Lanaudière.

> Une nouvelle «baignade parfaite»

Une nouvelle offensive publicitaire sur le thème de la «baignade parfaite» reviendra sur l'importance de clôturer sa piscine, mais aussi de s'assurer que quelqu'un surveille les lieux. «Depuis 2010, on a beaucoup insisté sur l'importance d'un aménagement sécuritaire, mais on veut aussi rappeler aux gens l'importance de l'encadrement sécuritaire», souligne Raynald Hawkins. Dans la nouvelle pub, on peut voir un homme qui quitte son jardin sans verrouiller sa clôture pour terminer son lavage. Pendant ce temps, des jeunes du quartier entrent dans le jardin pour se baigner...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer