Les Saguenéens plus heureux que la moyenne

Le taux de satisfaction à l'égard de la... (Photothèque Le Quotidien)

Agrandir

Le taux de satisfaction à l'égard de la vie, mesuré sur une échelle de 1 à 10, atteint environ 8,25 à Saguenay.

Photothèque Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Pierre Saint-Arnaud
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

S'il faut en croire Statistique Canada, le bonheur est à Saguenay et, de façon plus large, au Québec.

L'agence nationale a dévoilé lundi les données de deux vastes enquêtes qui démontrent que les résidants du Québec en général et de Saguenay en particulier, sont les plus satisfaits de leur vie dans l'ensemble.

Le taux de satisfaction à l'égard de la vie, mesuré sur une échelle de 1 à 10, atteint environ 8,25 à Saguenay.

Selon le maire Jean Tremblay, cela tient en grande partie au fait que les taxes sont moins élevées à Saguenay que dans les villes comparables, et que les installations de loisirs et de culture y sont «très bien organisées pour que les citoyens puissent en profiter pour moins cher qu'ailleurs».

«Nous administrons la ville comme une entreprise; il y a moins de fonctionnaires pour donner le même service, a expliqué l'élu à La Presse Canadienne. Quand j'ai pris (la mairie) de ville fusionnée en 2001, j'ai voulu que ce soit plus efficace. Ça a toujours été le citoyen d'abord.»

«C'est une ville de citoyens: c'est écrit partout dans la ville, poursuit M. Tremblay. On gagnait du terrain chaque année, puis maintenant les résultats sont là.»

Trois-Rivières arrive en deuxième position, avec un taux légèrement en-deçà de 8,2. De plus, les villes de Québec (5e rang) et de Sherbrooke (7e rang) se classent aussi dans le peloton de tête alors que Montréal se situe au 13e rang sur 33, avec un taux légèrement supérieur à la moyenne canadienne.

Le Nouveau-Brunswick fait aussi bonne figure, avec les régions métropolitaines de Saint-Jean et de Moncton au 6e et 9e rangs, respectivement.

À l'opposé, Vancouver vient au dernier rang avec un taux de satisfaction légèrement au-delà de 7,8 et les villes ontariennes de Toronto (32e rang), Windsor (31e) et Guelph (30e) forment le peloton de queue.

Vu par la lorgnette de l'insatisfaction, on obtient des résultats similaires. Ainsi, lorsqu'on regarde la proportion de citoyens dont la cote de satisfaction est de 6 ou moins, c'est à Saguenay que cette proportion est la plus faible, suivi de Québec et Trois-Rivières. Sherbrooke (5e place) et Montréal (9e) demeurent dans le peloton de tête.

De même, Windsor montre la plus forte proportion de personnes moins satisfaites de leur vie, suivie de Toronto et de trois autres villes ontariennes et, au 6e avant-dernier rang, Vancouver.

Les Québécois vivant à l'extérieur des régions métropolitaines sont aussi les plus satisfaits de leur vie et les données régionales réservent d'étonnantes surprises.

Ainsi, le plus haut taux de satisfaction de toutes les régions non métropolitaines du Canada est enregistré dans le Nord-du-Québec, à 8,4. Les régions de la Côte-Nord (4e place), du Saguenay-Lac-Saint-Jean (5e), de la Capitale-Nationale et Mauricie (6e) et du Centre-du-Québec (9e) se classent aussi parmi les 10 premières.

La région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine est celle qui affiche le plus faible taux de satisfaction de sa population et se classe au 49e rang sur un total de 58 régions, mais avec un taux d'un peu plus de 8 sur 10, elle demeure au-dessus de la moyenne canadienne.

La dernière position, en région, revient au nord-est de la Colombie-Britannique.

Les données, colligées à partir de l'Enquête sociale générale de 2009 à 2013 et de l'Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes de 2009 à 2012, proviennent de près de 340 000 Canadiens, ce qui permet, selon Statistique Canada, de comparer les résultats de manière fiable entre régions.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer