Naviguer sur le web au lit nuirait à la sexualité

Près de la moitié des personnes interrogées ont... (Photo Relaxnews)

Agrandir

Près de la moitié des personnes interrogées ont confié passer 90 minutes sur leur ordinateur portable, tablette et téléphone intelligent, au lit, repoussant ainsi l'heure moyenne du coucher à minuit.

Photo Relaxnews

Partager

RelaxNews

Pour les accros des courriels et de Facebook qui consultent leurs comptes avant de dormir, un sondage mené en Grande-Bretagne montre que cette habitude peut avoir des conséquences désastreuses sur la sexualité.

Le site internet britannique BroadbandChoices.co.uk a publié les résultats d'un sondage mené auprès de 2000 adultes dans lequel 15% des sondés se disaient moins actifs au lit du fait de leurs habitudes nocturnes sur la toile.

Près de la moitié des personnes interrogées ont confié passer 90 minutes sur leur ordinateur portable, tablette et téléphone intelligent, au lit, repoussant ainsi l'heure moyenne du coucher à minuit. Il y a dix ans, on se couchait en moyenne à 22h30.

Environ 25% des sondés reconnaissaient surfer au lit, et 15% regarder la télévision sur leur ordinateur ou leur tablette sous la couette. Cependant, les personnes interrogées plus âgées disaient préférer la lecture d'un livre.

Les études à ce sujet ne manquent pas. Par exemple, un sondage mené par TeleNav aux États-Unis affirme qu'un Américain sur trois préférerait renoncer à toute relation sexuelle pendant une semaine qu'à son téléphone portable.

En 2011, Sleep in America Poll, une étude menée aux États-Unis pour établir l'influence de la technologie sur les cycles de sommeil, a montré que 95% des sondés reconnaissaient surfer, envoyer des SMS ou regarder la télé dans l'heure précédant leur coucher.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600172:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer