La malbouffe près des écoles attire les élèves

La présence de restauration rapide près des écoles incite les élèves du... (PHOTO PATRICK SANFAÇON, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO PATRICK SANFAÇON, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La présence de restauration rapide près des écoles incite les élèves du secondaire à consommer de la malbouffe à l'heure du dîner. Selon une analyse de l'Institut de santé publique du Québec publiée hier, «le risque de consommer de la malbouffe le midi est de 50 % plus élevé chez les élèves ayant accès à deux restaurants-minute ou plus dans une zone de 750 mètres autour de l'école.»

Nombre d'écoles secondaires ont comme voisins des restaurants de friture: la même analyse révèle que près de 40 % des élèves du secondaire provenant d'écoles publiques québécoises ont accès à au moins deux restaurants-minute à moins de 750 mètres des portes de leur école.

«La preuve est faite, il faut agir maintenant pour interdire la présence de malbouffe autour des écoles», a réagi Lucie Granger, directrice générale de l'Association pour la santé publique du Québec.

Le groupe presse les municipalités d'adopter des règlements qui limitent l'arrivée de ce type de restaurant à proximité des écoles.

Rosemère, Saint-Laurent et Rosemont-La Petite-Patrie à Montréal, Laval et Brossard ont déjà agi pour limiter la malbouffe près de leurs écoles.

  • Les élèves du secondaire consomment de la malbouffe deux fois ou plus par semaine...
  • 19 %: école n'ayant aucun restaurant-minute dans une zone de 750 mètres
  • 19 %: école ayant un restaurant-minute dans une zone de 750 mètres
  • 27 %: école ayant deux restaurants-minute dans une zone de 750 mètres
  • 26 %: école ayant trois restaurants-minute dans une zone de 750 mètres

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer