L'épicerie est payée pour l'année

Selon le département de l'Agriculture des États-Unis (USDA),... (Archives La Presse)

Agrandir

Selon le département de l'Agriculture des États-Unis (USDA), le Canada vient au troisième rang des pays où l'affranchissement des dépenses alimentaires survient le plus tôt dans l'année.

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Depuis vendredi, le consommateur canadien a déjà gagné suffisamment d'argent en 2014 pour régler la facture d'épicerie de l'année entière.

Explication : les Canadiens ont consacré en moyenne 3260 $ aux aliments et aux boissons, l'an dernier. Comme leur revenu personnel disponible moyen était de 30 853 $ pour l'année, il leur a suffi de 38 jours pour gagner suffisamment d'argent pour payer toutes ces dépenses en nourriture, a calculé l'Union des producteurs agricoles (UPA). C'est ce qu'on appelle le jour de l'affranchissement des dépenses alimentaires, et c'était hier.

Selon le département de l'Agriculture des États-Unis (USDA), le Canada vient au troisième rang des pays où l'affranchissement des dépenses alimentaires survient le plus tôt dans l'année. Il n'y a qu'aux États-Unis et au Royaume-Uni que la facture d'alimentation accapare une plus petite part des dépenses des gens, a souligné l'UPA.

10,6 %
des dépenses des Canadiens sont consacrées à la nourriture.




publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer