Jamie Oliver préoccupé par l'alimentation des enfants canadiens

Jamie Oliver était à Toronto afin de promouvoir... (PHOTO LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Jamie Oliver était à Toronto afin de promouvoir son nouveau livre de recettes, Everyday Super Food, et de son émission, Jamie's Super Food, qui sera diffusée à Food Network Canada.

PHOTO LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Lois Abraham
La Presse Canadienne
Toronto

Le chef britannique Jamie Oliver demande aux Canadiens d'exiger que le premier ministre désigné Justin Trudeau développe une stratégie nutritionnelle pour les enfants, qui inclurait davantage d'éducation, la fin de la publicité pour la malbouffe et un meilleur étiquetage des produits alimentaires.

En entrevue à Toronto, le chef a déclaré que le Canada était dans une période intéressante avec l'arrivée d'un nouveau gouvernement, mais que personne ne parlait de l'alimentation des enfants au pays, ce qu'il trouve inquiétant.

Celui qui a fait de l'éducation alimentaire à travers le monde son cheval de bataille croit que les Canadiens devraient en demander plus de leur nouveau gouvernement à ce sujet.

Jamie Oliver se trouvait à Toronto pour faire la promotion de son nouveau livre de recettes, Everyday Super Food, et de son émission, Jamie's Super Food, qui sera diffusée à Food Network Canada.

Bien qu'il lui arrive d'utiliser du bacon ou du boeuf dans ses recettes, il dit «appuyer complètement» la récente déclaration de l'Organisation mondiale de la santé indiquant que les viandes transformées augmentent les risques de cancer colorectal et de cancer de l'estomac et que la viande rouge est sans doute aussi problématique.

Selon lui, le message envoyé par l'OMS est de diminuer sa consommation de ces viandes, parce qu'on en mange beaucoup trop.

«Les viandes transformées sont une joie et un plaisir, a-t-il ajouté, mais elles peuvent être riches en sel, en gras et en agents de conservation.»

«Un peu de bacon pour déjeuner, un peu de jambon dans un sandwich pour dîner et des croquettes ou un hamburger pour souper. Nous répétons le tout et cela cause des maladies, et c'est ce qu'ils disent.»

Le chef britannique croit que les gens n'ont souvent pas appris comment faire leur épicerie intelligemment et estime que les erreurs sont généralement faites au supermarché.

«Passez, disons, du riz blanc au riz brun, au couscous, aux pains à grains entiers. Les fibres seront le sujet de l'heure au cours des 10 prochaines années, alors allez-y!», encourage-t-il.

«Si vous devenez plus intelligent, vous vivrez plus longtemps, vous serez plus heureux, vous serez sans doute meilleur à votre travail et vous resterez probablement sur la planète un peu plus longtemps.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer