• Accueil > 
  • Vivre > 
  • Santé > 
  • Enfants 
  • > Chine: la politique de l'enfant unique a produit des adultes moins sociaux 

Chine: la politique de l'enfant unique a produit des adultes moins sociaux

Des chercheurs ont constaté que les enfants uniques... (PHOTO Alexander F. Yuan, AP)

Agrandir

Des chercheurs ont constaté que les enfants uniques étaient plus pessimistes, plus tendus, moins consciencieux, moins compétitifs et moins disposés à prendre des risques.

PHOTO Alexander F. Yuan, AP

Partager

Sur le même thème

Agence France-Presse

La politique contraignante de l'enfant unique que la Chine a instituée en 1979 a produit des adultes moins sociaux et moins enclins à prendre des risques, un handicap pour innover et créer des entreprises, selon une étude publiée jeudi aux États-Unis.

La recherche se fonde sur une enquête réalisée auprès de 421 hommes et femmes à Pékin dont une partie est née avant l'entrée en vigueur de cette politique et l'autre - tous des enfants uniques - peu après. Les participants ont notamment été soumis à une série de jeux économiques.

Les chercheurs de l'Université Monash à Melbourne en Australie, à l'origine de cette étude, ont constaté que ceux nés après 1979 - enfants uniques - étaient plus pessimistes, plus tendus, moins consciencieux, moins compétitifs et moins disposés à prendre des risques que ceux venus au monde auparavant et qui ont grandi avec des frères et soeurs.

Les résultats de cette recherche parue dans la revue américaine Science viennent conforter des analyses antérieures selon lesquelles la politique chinoise de l'enfant unique, qui a fortement limité la croissance démographique, affecte l'économie du pays.

D'autres recherches ont attribué les pénuries de main-d'oeuvre à cette politique.

L'aversion du risque peut ainsi avoir des effets néfastes sur l'économie chinoise en produisant moins de personnes prêtes à créer des entreprises, estime Lisa Cameron, de l'Université Monash, principal auteur de ces travaux.

«Nos données montrent que les personnes nées dans le cadre de la politique de l'enfant unique travaillaient le moins souvent dans des occupations comportant plus de risques comme être à son compte», précise-t-elle.

Cette aversion du risque «pourrait avoir des conséquences pour la Chine en termes de déclin de la capacité d'entreprendre», juge cette chercheuse.

On a beaucoup parlé des difficultés rencontrées par la Chine avec ces enfants uniques baptisés «les petits empereurs» pour décrire l'attention excessive qu'ils paraissent avoir reçue de leurs parents, relève Lisa Cameron. Mais jusqu'alors «aucune étude scientifique rigoureuse sur le comportement de ces enfants et adultes n'avait été faite», dit-elle.

Selon une estimation officielle chinoise en 2011, la politique de l'enfant unique strictement appliquée pour freiner le taux de croissance de la population a empêché 400 millions de naissances.

La Chine compte aujourd'hui 1,3 milliard d'habitants.

Selon différentes informations le gouvernement chinois pourrait assouplir cette politique.

 

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600172:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer