Survivre à la chaleur extrême

Environnement Canada lance des avertissements de chaleur accablante... (PHOTO SARAH MONGEAU-BIRKETT, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Environnement Canada lance des avertissements de chaleur accablante lorsque la température atteint plus de 30 °C et que l'indice humidex dépasse 40.

PHOTO SARAH MONGEAU-BIRKETT, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'été s'annonce chaud, très chaud même, selon certaines prévisions. Quelles sont les activités que nous devons privilégier? Doit-on ralentir lorsque la chaleur devient «accablante»? Comment survivre à des chaleurs extrêmes et quelles sont les mesures à adopter? Nous en avons discuté avec le Dr David Kaiser, médecin spécialiste en santé publique et en médecine préventive à la direction régionale de santé publique.

Il faut savoir qu'Environnement Canada lance des avertissements de chaleur accablante lorsque la température atteint plus de 30 °C et que l'indice humidex dépasse 40. «À la direction régionale de santé publique, on a une définition des épisodes de chaleur extrême qui est différente de la chaleur accablante. La définition à Montréal de la chaleur extrême est une période où, pendant trois jours consécutifs, il fait plus de 33 °C le jour et que la température ne descend pas en dessous de 20 °C la nuit. Ça peut être aussi deux jours consécutifs où la température la nuit ne descend pas en dessous de 25 °C, explique le Dr David Kaiser. On fait beaucoup de prévention sur la chaleur et je pense que les gens sont de plus en plus informés.»

Le Dr David Kaiser donne les consignes à respecter lorsqu'il fait très chaud, car dans ces périodes de grande chaleur, «le corps a plus de difficulté à se refroidir et a du mal à récupérer un certain équilibre», dit-il.

S'hydrater

«Il faut s'hydrater de façon préventive, ne pas attendre d'avoir soif, boire de l'eau régulièrement, et c'est d'autant plus important pour les personnes âgées, les jeunes enfants et les bébés [les bébés doivent être allaités régulièrement]», dit-il.

Rester au frais

Il est important de passer du temps au frais quelques heures par jour pour donner du répit au corps. «Ça peut être dans un endroit climatisé chez soi ou chez des amis qui ont l'air conditionné. Il y a aussi les bibliothèques, les centres commerciaux, les cinémas. On cherche l'ombre dans un grand parc, on se baigne dans une piscine et on préfère les coins ombragés», précise le Dr Kaiser.

Oublier l'entraînement

Il faut réduire les activités physiques selon la chaleur et les capacités de chacun. «Les jeunes enfants et les personnes âgées sont plus sensibles à la chaleur et à la déshydratation et doivent se reposer», estime le Dr Kaiser.

Penser aux autres

Lorsqu'il y a une canicule, la solidarité est primordiale. Le Dr Kaiser suggère d'aller voir les personnes âgées vulnérables qui vivent seules. «En 2010 et 2011, lors des deux dernières périodes de chaleur extrême à Montréal, on s'est rendu compte que beaucoup de personnes étaient isolées et n'avaient pas le soutien nécessaire pour passer à travers ces journées chaudes. Ce sont des personnes à risque et l'exemple de la grande canicule française de 2003 [près de 15 000 morts] nous a conscientisés à faire preuve de solidarité et à protéger les plus vulnérables qui ont besoin de nous lors de ces périodes difficiles», dit-il.

Attention aux coups de chaleur

Le Dr Kaiser estime qu'il est important de surveiller l'épuisement lorsqu'il fait très chaud. Si on ne se sent pas bien, qu'on a des maux de tête, qu'on se sent déshydraté, il faut tout de suite se mettre au frais, boire beaucoup d'eau et se reposer. Le Dr Kaiser met en garde contre les coups de chaleur. «Ils sont moins fréquents, mais très sérieux. Lorsqu'on a les symptômes suivants: de la fièvre [plus de 39,5 °C], la peau est sèche, on ressent de la confusion, une perte de connaissance, des hallucinations, des vertiges, un malaise généralisé, il faut immédiatement appeler le 911», souligne le Dr David Kaiser.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer