• Accueil > 
  • Vivre > 
  • Santé 
  • > La méditation semble freiner la perte de matière grise 

La méditation semble freiner la perte de matière grise

L'étude est publiée dans les pages du journal... (Photo Digital/Thinkstock)

Agrandir

L'étude est publiée dans les pages du journal scientifique Frontiers in Psychology.

Photo Digital/Thinkstock

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse Canadienne

La pratique régulière de la méditation semble freiner la perte de matière grise qui accompagne inévitablement le vieillissement, affirment des chercheurs californiens.

On savait déjà que la méditation semblait protéger la substance blanche du cerveau, mais cette étude est une des premières à s'intéresser à son impact sur la matière grise.

Les chercheurs de l'Université de la Californie à Los Angeles ont comparé 50 personnes qui méditaient, en moyenne, depuis 20 ans à 50 personnes qui ne méditaient pas. Le volume de matière grise des membres du premier groupe était supérieur au volume des membres du deuxième groupe.

Le docteur Florian Kurth a révélé que la méditation semble avoir un effet bénéfique sur l'ensemble du cerveau.

Les chercheurs ont toutefois prévenu que des facteurs comme le mode de vie, les traits de personnalité et les caractéristiques génétiques y sont peut-être aussi pour quelque chose.

L'étude est publiée dans les pages du journal scientifique Frontiers in Psychology.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer