Le stress est plus dur pour le coeur des femmes

En période de stress, 57% des femmes ont... (Photo Digital/Thinkstock)

Agrandir

En période de stress, 57% des femmes ont souffert d'ischémie, contre 41% des hommes.

Photo Digital/Thinkstock

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

Le stress mental semble plus dur pour le coeur des femmes que pour celui des hommes, démontre une étude réalisée par des chercheurs américains.

Le docteur Wei Jiang et ses collègues de l'université Duke ont épluché des données colligées auprès de 254 hommes et 56 femmes ayant une histoire de maladie cardiaque ischémique (un apport sanguin réduit au coeur). Ils ont notamment demandé aux participants de décrire une situation difficile, comme un événement qui les a rendus colériques, pendant qu'on examinait le fonctionnement de leur coeur et d'autres signes vitaux.

En période de stress, 57% des femmes ont souffert d'ischémie, contre 41% des hommes. En revanche, la pression artérielle des hommes était plus élevée que celle des femmes.

De plus, et en dépit de la prise d'anticoagulants, les plaquettes des femmes avaient davantage tendance à s'agglutiner que celles des hommes. De telles agrégations peuvent éventuellement bloquer une artère et causer une crise cardiaque.

Le docteur Zainab Samad, lui aussi de Duke, a expliqué que toutes ces découvertes pourraient mener à un traitement plus efficace de la maladie cardiaque chez la femme.

Les conclusions de cette étude sont publiées dans le Journal of the American College of Cardiology.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer