• Accueil > 
  • Vivre > 
  • Santé 
  • > Le sucre pourrait interférer avec la mémoire des adolescents 

Le sucre pourrait interférer avec la mémoire des adolescents

Une alimentation riche en sucre pourrait avoir un... (Photo Thinkstock)

Agrandir

Une alimentation riche en sucre pourrait avoir un impact sur la mémoire des adolescents, en plus de mener à une prise de poids et à des problèmes métaboliques.

Photo Thinkstock

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse Canadienne
MONTRÉAL

La consommation de breuvages sucrés pourrait interférer avec la mémoire des adolescents, notamment en provoquant une inflammation de leur cerveau, démontre une étude menée sur des souris par des chercheurs américains.

Les scientifiques de l'université Southern California ont permis à de jeunes souris de consommer autant d'un liquide sucré qu'elles le désiraient. Ce liquide contenait une quantité de sucre ou de sirop de maïs à haute teneur en fructose comparable à celle retrouvée dans les breuvages sucrés les plus populaires.

Entre 35 et 40 % de l'apport calorique des souris provenait du sucre ou du sirop de maïs. En comparaison, les sucres ajoutés représentent environ 17 % de l'apport calorique des adolescents américains moyens.

Les souris ont été placées dans des labyrinthes conçus pour mesurer leur mémoire spatiale. Les souris adolescentes qui avaient consommé le liquide sucré ont offert la pire performance de toutes, comparativement à des souris adultes qui avaient aussi consommé le liquide et à des souris adolescentes qui n'en avaient pas bu.

Cette contre-performance est possiblement due à la neuroinflammation de leur hippocampe, a dit le chercheur Scott Kanoski. L'hippocampe joue un rôle important dans la mémoire et est fréquemment endommagé chez les gens qui souffrent de la maladie d'Alzheimer ou de démence.

Il semblerait donc qu'une alimentation riche en sucre puisse avoir un impact cognitif, en plus de mener à une prise de poids et à des problèmes métaboliques comme le diabète, a dit M. Kanoski.

Les conclusions de cette étude sont publiées dans le journal médical Hippocampus.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer