• Accueil > 
  • Vivre > 
  • Santé 
  • > Saine et zen: Brigitte Fabi, devenir ce que l'on consomme 

Saine et zen: Brigitte Fabi, devenir ce que l'on consomme

La jeune mère pratique le yoga matin et... (PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE)

Agrandir

La jeune mère pratique le yoga matin et soir. Elle compte bientôt débuter une formation pour enseigner cette discipline.

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE

«Après avoir dépassé mes limites, j'ai choisi de retourner à mes sources, mon essence, et faire le grand ménage dans ma vie.» Brigitte Fabi, 37 ans, a récemment laissé tomber une carrière en finances pour se consacrer à son fils, Éliam, et à plusieurs de ses passions. Un changement de cap pour trouver enfin l'équilibre et se rapprocher de ceux qu'elle aime.

Choisir ce qui entre dans sa «bulle»

«Dans la vie, je pense que nous sommes ce que nous consommons, et dans tous les sens: ce que nous achetons, ce que nous mangeons, ce que nous consommons comme informations, et aussi qui nous fréquentons», explique Brigitte. Dotée d'une personnalité forte depuis l'enfance, elle a appris au fil des années à privilégier les amitiés positives. Lorsque des relations deviennent trop négatives, trop pesantes, elle s'éloigne. «J'ai une petite tendance mère Teresa, mais avec le temps, j'ai compris que tu ne peux pas aider ceux qui ne veulent pas s'aider eux-mêmes», croit-elle.

Végétalienne... mais pas gourou

Brigitte et son amoureux sont résolument végétaliens. Aucune viande au menu, ainsi qu'aucun produit d'origine animale, comme le lait ou les oeufs. Il n'est toutefois pas question pour eux d'imposer ce mode de vie. «Moi, ça me fait plaisir de recevoir des amis à souper. Je veux qu'ils soient tout aussi heureux de me recevoir, lance-t-elle. Normalement, je ne mange pas de poisson, mais si on m'en sert, je vais en manger avec le sourire. Je ne veux rendre personne mal à l'aise.» Résultat: elle constate que cette ouverture d'esprit fait en sorte que ses amis sont plus enclins à s'informer au sujet du végétalisme, et à lui demander des recettes.

C'est l'heure de souper... on relaxe

Suivre une recette à la lettre et courir acheter tous les ingrédients de la liste à temps pour souper, c'est bien, mais improviser, c'est mieux! Voilà la devise de Brigitte, qui confectionne souvent les repas d'après une méthode qu'elle appelle «monkey style». Elle prépare simplement un grand plateau avec un peu de tout ce qui se trouve dans le réfrigérateur. Des légumes, des fruits, des noix, une ou deux variantes de houmous... en quelques minutes, tout est prêt. «Ça prend la moitié du temps d'un repas traditionnel à préparer, et tout le monde est content, en plus d'y trouver tout ce dont il a besoin», résume-t-elle.

Apprendre, un mode de vie

Elle se consacre à son fils, mais la nouvelle mère tient à s'instruire constamment. Son plus récent intérêt: la photographie. Brigitte perfectionne sa technique en assistant à des cours en soirée chez un marchand et, en prime, il s'agit d'une occasion pour elle de laisser son fils un moment en tête à tête avec son père. Dans quelques semaines, elle compte aussi suivre des cours pour enseigner le yoga. Cette soif d'apprendre se transporte même en voiture. Son amoureux et elle écoutent sur la route des livres audio sur toutes sortes de sujets qui les passionnent. «Je me sens bien lorsque j'apprends», résume-t-elle.

Auto-évaluation quotidienne

«Je suis loin d'être parfaite, et ce n'est pas un but à atteindre!», lance Brigitte. Cependant, elle s'arrête tous les soirs pour réfléchir à la journée qui s'achève, et à celle qui viendra le lendemain. Un moment d'autocritique constructive, finalement. Et un instant de gratitude, insiste-t-elle. «Parfois, on est couchés et je dis comme ça merci à mon chum pour telle ou telle chose. Il trouve ça drôle, il sait que je suis dans mon moment de rétrospection.» Elle ajoute à cette routine une séance de yoga, matin et soir.

Des projets, encore des projets

Un voyage d'un an dans un véhicule récréatif aux États-Unis, un blogue sur leur aventure, un site internet consacré à l'alimentation végétalienne... Brigitte et sa famille concrétiseront plusieurs (grands!) projets au cours des prochains mois. La jeune mère a déjà embrassé plusieurs carrières (en éducation, en immobilier, en finances) et elle ne craint pas le changement. Afin d'être heureuse, croit-elle, elle doit suivre ses passions. «Je n'ai jamais été si heureuse, si légère et autant en équilibre. Je suis ce que j'aime et j'aime ce que je suis, tout simplement.»




Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer