• Accueil > 
  • Vivre > 
  • Santé 
  • > Le cerveau des prématurés est différent de celui des autres bébés 

Le cerveau des prématurés est différent de celui des autres bébés

Les parents d'enfants peu prématurés rapportent aussi davantage... (Photo Digital/Thinkstock)

Agrandir

Les parents d'enfants peu prématurés rapportent aussi davantage de problèmes d'hyperactivité, d'inattention, d'opposition et d'agression que les parents d'enfants nés à terme.

Photo Digital/Thinkstock

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse Canadienne
MONTRÉAL

Le cerveau des enfants nés quelques semaines seulement avant terme est différent de celui des autres bébés, ce qui peut avoir un impact sur leur apprentissage et leur comportement, démontre une étude rendue publique cette semaine dans le cadre d'une conférence scientifique à Vancouver.

Des études avaient précédemment révélé que les enfants nés après 34 ou 36 semaines de gestation ont davantage de problèmes sociaux, comportementaux et académiques que ceux nés à terme, après de 37 à 41 semaines de gestation. Seulement une poignée d'études s'étaient toutefois intéressées à la structure du cerveau des peu prématurés.

Des chercheurs de l'Université de l'Iowa ont soumis 32 enfants âgés de 7 à 14 ans et nés après 34-36 semaines de gestation à des tests d'imagerie par résonance magnétique. Ils les ont aussi soumis à des tests cognitifs ou de mémoire. Les résultats ont été comparés à ceux de 64 enfants nés à terme et soumis aux mêmes tests.

Une analyse préliminaire des résultats témoigne de différences autant au niveau de la fonction cognitive que de la structure du cerveau chez les peu prématurés. Ces derniers éprouvaient plus de difficultés avec le raisonnement visuospatial et la mémoire visuelle. Ils mettaient aussi plus de temps à accomplir efficacement une tâche simple.

D'un point de vue structurel, le cerveau des peu prématurés présentait moins de matière blanche, une substance essentielle à la communication entre les cellules nerveuses, et un thalamus plus petit, une région qui touche les signaux moteurs et sensoriels.

Les parents d'enfants peu prématurés rapportent aussi davantage de problèmes d'hyperactivité, d'inattention, d'opposition et d'agression que les parents d'enfants nés à terme.




publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer