• Accueil > 
  • Vivre > 
  • Santé 
  • > Une étude met en lumière les dangers d'un fort tour de taille 

Une étude met en lumière les dangers d'un fort tour de taille

Un fort tour de taille peut avoir des conséquences catastrophiques sur la... (PHOTO ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

PHOTO ARCHIVES REUTERS

La Presse Canadienne
MONTRÉAL

Un fort tour de taille peut avoir des conséquences catastrophiques sur la santé, même si l'indice de masse corporelle (IMC) est normal, préviennent des chercheurs américains.

Les hommes et les femmes qui peinent à boucler leur pantalon sont ainsi plus susceptibles de mourir jeunes ou de succomber à la maladie cardiaque, au cancer ou à des problèmes respiratoires - même en ajustant l'analyse pour tenir compte de facteurs comme l'IMC, le tabagisme, la sédentarité et la consommation d'alcool.

Les scientifiques de la prestigieuse clinique Mayo, au Minnesota, tirent ces conclusions de l'analyse de 11 études regroupant plus de 600 000 personnes.

Ils ont constaté que les hommes dont le tour de taille a une circonférence de 110 centimètres ou plus augmentent leur risque de mortalité de 50%, par rapport aux hommes dont le tour de taille est de 90 centimètres ou moins. Cela correspond à une espérance de vie réduite de trois ans après l'âge de 40 ans.

Les femmes dont le tour de taille fait 95 centimètres ou plus accroissent leur risque de mortalité de 80 pour cent comparativement aux femmes ayant un tour de taille de 70 centimètres ou moins, correspondant à une espérance de vie amoindrie de cinq ans après l'âge de 40 ans.

Chaque augmentation de 5 centimètres du tour de taille se traduisait par une augmentation de 7% du risque de mortalité chez les hommes et de 9% chez les femmes.

Ce risque de mortalité accru a été observé chez tous les participants, y compris ceux dont l'indice de masse corporelle était considéré normal.

L'auteur de l'étude, le docteur James Cerhan, a prévenu qu'une réduction de seulement quelques centimètres du tour de taille, grâce à l'alimentation et à l'exercice physique, pourrait avoir des répercussions bénéfiques importantes sur la santé.

Les conclusions de cette étude sont publiées dans l'édition de mars du journal Mayo Clinic Proceedings.




Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer