L'agressivité serait génétique

On a longtemps cru que c'était l'environnement, notamment l'influence des... (Photo Digital/Thinkstock)

Agrandir

Photo Digital/Thinkstock

On a longtemps cru que c'était l'environnement, notamment l'influence des médias, qui rendait les enfants agressifs.

D'après une étude publiée dans la revue Psychological Medicine, réalisée sur des jumeaux par une équipe de l'Université de Montréal et du CHU Sainte-Justine, la génétique l'emporterait largement sur l'environnement pour expliquer les comportements agressifs.

Les chercheurs ont suivi 667 familles de jumeaux, vrais et faux, notant les différents comportements agressifs à 20, 32 et 50 mois. Verdict? Chez les couples de vrais jumeaux, si l'un des enfants affichait un comportement agressif, le deuxième était fortement à risque d'afficher la même agressivité. Cette corrélation était nettement plus faible chez les couples de faux jumeaux.

À noter: cela ne veut toutefois pas dire que l'agressivité en bas âge soit «permanente ou immuable», précise Éric Lacourse, auteur de l'étude. Par l'éducation, les parents peuvent évidemment aider à réduire cette agressivité.




Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer