Sain et zen: l'hyperactif équilibré

Pour Winston, l'essentiel est d'allier son métier et... (Photo André Pichette, La Presse)

Agrandir

Pour Winston, l'essentiel est d'allier son métier et son goût de l'engagement.

Photo André Pichette, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Winston Chan, 33 ans, a sa propre clinique de chiropractie, où il travaille une cinquantaine d'heures par semaine. C'est aussi le « Gregory Charles de l'engagement », comme il dit à la blague. Le Québécois d'ascendance chinoise s'implique dans une foule d'organismes. « Quand on est minoritaire, on a besoin de travailler plus fort, de donner son 200 % », explique-t-il. Voici ses trucs pour être hyperactif et équilibré, partagés au-dessus d'un thé vert.

1. Décontracter à la piscine

« Quand j'ai ouvert ma clinique, je travaillais beaucoup, indique M. Chan. À un moment donné, je me suis dit que je ne pouvais pas être un cordonnier mal chaussé. Rendu dans la trentaine, il faut prendre soin de soi. » Sa solution : nager une heure, chaque jour, dans un centre sportif ouvert de 6 h à 23 h. « La natation a l'avantage d'être une activité très complète, efficace pour travailler les muscles, le cardio et bonne pour la colonne vertébrale, fait-il valoir. Ça me permet de déconnecter. »

2. Manipulations préventives

Chiropraticien convaincu, M. Chan voit un collègue une fois par semaine ou aux 15 jours, « en prévention », indique-t-il. « Je recommande à mes patients de consulter une fois par mois, mais mon travail est physique, explique le chiro formé à l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR). Ça m'aide à bien dormir, à être détendu. » L'UQTR lui a décerné, en octobre, un prix Pythagore, qui récompense ses diplômés émérites.

3. Donner son temps

M. Chan travaille à la création du centre orthopédagogique l'Extension, pour les enfants de Parc-Extension. Coprésident de l'événement OSM+, qui a eu lieu en octobre au profit de la mission éducative de l'Orchestre Symphonique de Montréal, il est aussi cybermentor depuis 10 ans. « Pour changer la société, il faut passer par la prochaine génération, plaide le jeune homme. S'impliquer, ça contribue à donner du sens à ce qu'on fait. »

4. Santé holistique

« J'ai été élevé par ma grand-mère, confie M. Chan. Un rhume était soigné par des plantes, des soupes qui ne goûtent pas très bon. J'essaie d'appliquer la même philosophie de santé globale. De comprendre que le corps est un tout, avec le côté émotionnel et le côté physique. » Est-il zen ? « Compte tenu de mon rythme de vie, je dirais que oui, répond-il. Mais c'est toujours un work in progress. »

5. En voyage chez soi 

« Je conseille à mes amis entrepreneurs de bien gérer leur temps, indique M. Chan. Ce qui m'aide, c'est de toujours tout planifier, comme si je préparais un voyage. Si on va en voyage en Chine, on va prévoir ce qu'on va y faire chaque jour. Quand on est occupé, il faut être plus organisé. »

6. Merci la vie

« Un dernier truc qui m'aide à être équilibré, c'est la reconnaissance, dit M. Chan. Je suis reconnaissant d'être en santé, de faire ce que j'aime, d'avoir mes parents avec moi. On est dans la ouate, en Occident. En voyageant, on prend connaissance de tout ce qu'on a. »




publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer