Des trampolines aux pieds pour la forme

Partager

Sur le même thème

Florence Tison, collaboration spéciale
La Presse

Des bottes à ressort, comme dans les dessins animés, ça existe! Mais plutôt que de bondir au-dessus d'un précipice, on préfère les chausser pour faire de l'aérobie.

Qu'est-ce que c'est?

Les bottes trampolines Kangoo Jumps permettent de marcher ou de courir sur presque n'importe quelle surface, mais en sautillant sans arrêt. On les enfile pour son propre plaisir, ou on peut suivre un cours Kangoo Jumps Power, déjà populaire en Europe et en Californie.

Ce cours propose «des routines d'aérobie en sautant comme des kangourous», dit Kimberley Gradek, qui suit le cours à Montréal depuis ses débuts au mois de septembre.

Pour qui?

Quiconque capable de marcher! Les Kangoo Jumps plairont même aux gens souffrant de problèmes de genoux ou de colonne vertébrale.

Les Kangoo Jumps sont très douces pour les articulations, car elles absorbent une grande partie de l'impact au sol. Elles ont d'ailleurs été dessinées par des physiothérapeutes canadiens pour la réhabilitation après une blessure ou une opération.

Avec quoi?

De longues chaussettes épaisses, et pour les femmes un soutien-gorge de sport. Les Kangoo Jumps ne sont pas encore offertes en magasin, mais sur le site de la société, kangoojumps.com, ou dans les studios offrant les cours.

Combien?

Le prix pour les bottes est de 289$ pour le modèle noir de base. Si l'on est coquet et qu'on désire d'autres coloris, le prix augmente: 330$ pour le modèle blanc et rose.

Précisons qu'à part la couleur, le produit reste exactement le même. Les cours Kangoo Jumps Power coûtent 150$ pour 10 cours ou 200$ pour 14 au Studio Bizz Iberville. Ces prix incluent la location des bottes, donc pas besoin d'investir immédiatement dans une paire!

Où?

Les bottes Kangoo Jumps peuvent s'utiliser sur n'importe quelle surface, alors on peut courir sur du gazon, du béton, ou sauter dans son salon. Mais les cours Kangoo Jumps Power se font rares.

À Montréal, on en trouve uniquement aux Studios Taino à Saint-Laurent ou aux Studios Bizz Iberville sur l'avenue du Mont-Royal. Ailleurs au Québec, les cours se donnent à Mirabel, Saint-Eustache et Deux-Montagnes.

Pourquoi?

«Ça travaille l'équilibre, l'endurance, la flexibilité et les muscles des fessiers, des cuisses et les abdos, énumère l'entraîneuse des Studios Bizz, Gael Stucchi. Mais c'est surtout pour les impacts sur les articulations que c'est intéressant. Juste marcher avec les bottes, c'est vraiment de la réhabilitation pour les gens qui ont des problèmes aux genoux.»

Quant aux cours, quoique très exigeants, ils sont sûrs. «On fait de gros entraînements, mais je n'ai eu aucune blessure ni courbature!», s'étonne Nadège Aymonin, habituée du cours.

***

«La première fois, j'avais peur pour l'équilibre. Une fois qu'on est dans les bottes, on se dit: «Mais non, finalement je ne vais pas tomber!» Ça change de l'exercice de base, ça pratique exactement la même chose que les abdos-fessiers, mais en s'amusant. Je préfère largement cette forme d'exercice-là. C'est super, on apprend comme des enfants! On peut juste sautiller, et c'est drôle.»

-Nadège Aymonin, qui a commencé à suivre les cours après deux grossesses consécutives.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600172:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer