La puberté des garçons survient plus tôt

La puberté des garçons commence de un à deux ans plus tôt qu'auparavant, selon... (Photo Ap)

Agrandir

Photo Ap

Partager

Sur le même thème

La puberté des garçons commence de un à deux ans plus tôt qu'auparavant, selon une étude américaine parue l'automne dernier. Les causes et les conséquences de ce changement sont différentes de ce qu'on a observé sur la puberté précoce des filles, qui est étudiée depuis une vingtaine d'années.

«La puberté masculine est moins bien étudiée parce que son début est moins évident que pour les filles», explique l'auteure principale de l'étude parue dans la revue Pediatrics, Marcia Herman-Giddens, de l'Université de la Caroline-du-Nord. «Les garçons eux-mêmes ne remarquent pas que leurs testicules deviennent plus gros ou qu'ils ont des poils. Il faut attendre que la voix mue, quand la puberté est déjà bien avancée. Chez les filles, il y a les seins, les règles.»

L'étude a analysé les dossiers de 4100 garçons de 6 à 16 ans aux États-Unis. Le début de la puberté survenait en moyenne à 9 ans pour les Noirs et à 10 ans pour les Blancs. Un peu plus de 2% des Blancs commençaient leur puberté avant l'âge de 7 ans, et 8% avant 9 ans. Moins de 10% des Blancs commençaient leur puberté après 13 ans.

«C'est de six à deux ans plus tôt que dans les deux seules autres études sur la puberté masculine, qui datent de 30 à 40 ans», dit la psychologue, qui s'est illustrée en 1997 en documentant la précocité de la puberté chez les filles (quatre mois plus tôt par rapport aux années 80).

L'une des questions qui restent à résoudre est la durée de la puberté. «Chez les filles, elle commence plus tôt, mais l'âge des règles n'a pas changé», explique Elizabeth Susman, psychologue à l'Université d'État de Pennsylvanie. «Pour les garçons, on ne sait pas.» L'une des études de Mme Susman, publiée en 2010, a montré que le développement des seins précède l'apparition des poils pubiens chez 66% des filles, alors que la croissance des testicules précède l'apparition des poils pubiens chez 91% des garçons.

Causes et conséquences incertaines

Les causes de la puberté précoce sont différentes chez les hommes et les femmes. «On pense que les produits chimiques qui agissent sur l'hormone endocrine, notamment présents dans les shampoings, jouent un rôle pour les filles, dit Mme Herman-Gidens. Mais évidemment, pour les garçons, ce serait le contraire. L'obésité semble aussi jouer un rôle chez les filles, mais les résultats sont mitigés pour les garçons. Je pense qu'il faut regarder l'environnement d'une manière générale, la télévision, le régime alimentaire. Des études ont montré que, lors des famines de l'après-guerre, en Europe, la puberté des garçons a été retardée.»

Pour ce qui est des conséquences, un risque accru de cancer de la prostate est probable, selon Mme Herman-Gidens. Emily Walvoord, pédiatre de l'Université de l'Indiana et auteure du livre Why Puberty is Precocious (2009), souligne qu'il y a aussi des effets psychologiques. «Les filles précoces peuvent se faire faire des avances alors qu'elles sont trop jeunes, dit la Dre Walvoord. D'une manière générale, les garçons précoces font la fierté de leurs parents. Mais il pourrait y avoir un risque accru d'usage d'alcool ou de drogue et d'autres comportements dangereux. Paraître plus vieux que son âge est un fardeau pour les deux sexes.»

Proportions de garçons pour qui a commencé la puberté

6 ans: 0,5%

> 7 ans: 2%

> 8 ans: 2%

> 9 ans: 8%

> 10 ans: 26%

> 11 ans: 40%

> 12 ans: 72%

> 13 ans: 92%

> 14 ans: 97%

> 15 ans: 97%

> 16 ans: 99%

SOURCE: Pediatrics

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600172:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer