Les marqueurs d'une mauvaise santé métabolique

Avez-vous une bonne ou une mauvaise santé métabolique? (PHOTO FOURNIE PAR ISTOCKPHOTO)

Agrandir

PHOTO FOURNIE PAR ISTOCKPHOTO

Partager

Sur le même thème

Avez-vous une bonne ou une mauvaise santé métabolique?

«Le syndrome métabolique, c'est un agrégat de conditions qui exposent à un risque accru de diabète de type 2 et de maladies cardiovasculaires», décrit le Dr Rémi Rabasa-Lhoret, endocrinologue et chercheur de l'Institut de recherches cliniques de Montréal (IRCM). Qu'il soit obèse ou non, le patient chez qui on soupçonne le début d'un syndrome métabolique passera une batterie de tests et d'analyses pour savoir s'il est prédisposé à développer un diabète de type 2 ou une maladie cardio-vasculaire.

Pour ce faire, cinq critères sont pris en compte. Selon le Dr Rabasa-Lhoret, si les voyants s'allument pour trois des cinq, on a un cas de syndrome métabolique.

1- Sensibilité à l'insuline élevée

«La résistance à l'insuline est centrale au syndrome métabolique, explique le chercheur affilié à l'IRCM. C'est la première complication liée à l'excès de poids.» Les patients qui développent une résistance à l'insuline sont donc moins sensibles à son action, et voient leur taux de sucre sanguin augmenter.

2- Hypertension

La pression artérielle élevée est un marqueur important d'un syndrome métabolique. Lorsque la pression systolique dépasse les 130 millimètres de mercure et/ou que la diastolique monte au-dessus de 85 millimètres, le voyant s'allume*.

3- Tour de taille élevé

Plus fiable que l'est l'indice de masse corporelle (IMC), la mesure du tour de taille permet d'en apprendre un peu plus sur le volume de graisses viscérales d'un patient. Les seuils à ne pas dépasser sont de 102 cm chez les hommes, et de 88 cm chez les femmes*.

4- Taux de triglycérides sanguins

Les triglycérides sont des graisses issues de l'alimentation qui circulent dans le sang. Elles deviennent indicatrices d'un syndrome métabolique lorsque leur niveau dépasse les 1,7 millimole par litre*.

5- Faible taux de lipoprotéines de haute densité (HDL):

Les HDL sont des particules composées de protéines et de lipides qui circulent dans le sang pour en extraire les triglycérides. Associés à une bonne santé cardiovasculaire, les HDL doivent se retrouver à une concentration minimale de 1,0 millimole par litre pour les hommes, et de 1,3 millimole par litre pour les femmes*.

Source: Agence de la santé publique du Canada

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Obèse, et en santé

    Santé

    Obèse, et en santé

    Obèses et en santé ! Même s'ils sont corpulents, ils échappent au diabète et aux troubles cardiovasculaires. Mais pour combien de temps? »

  • Troquer une seringue pour des espadrilles

    Santé

    Troquer une seringue pour des espadrilles

    Si environ 30% des obèses ne sont pas en voie de développer un problème métabolique, il existe aussi une sous-population de gens qui, sans être... »

  • L'ennemie: la graisse ectopique

    Santé

    L'ennemie: la graisse ectopique

    L'étude des caractéristiques physiques des «obèses en santé» a mis en relief qu'en matière de maladies métaboliques, les graisses ne sont pas toutes... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600172:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer