Mandy's: de la salade et encore de la salade

Dans chacun des Mandy's, la déco est simple... (PHOTO CHARLES LABERGE, COLLABORATION SPÉCIALE)

Agrandir

Dans chacun des Mandy's, la déco est simple mais efficace: de vieilles photos de famille, des meubles rétro, du bois, du blanc, des cloches à l'ancienne pour protéger les biscuits aux morceaux de chocolat.

PHOTO CHARLES LABERGE, COLLABORATION SPÉCIALE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Je n'ai pas fait d'étude de marché pour confirmer mon intuition, mais j'ai l'impression qu'il y a beaucoup d'occasions d'affaires qui sont perdues par les restaurateurs qui ne comprennent pas ce que veulent manger les femmes pour le lunch.

Pas toutes les femmes et pas que les femmes, mais bien des femmes qui ne se retrouvent pas, par exemple, dans tous ces restaurants du midi qui font beaucoup de place aux viandes, aux pâtes, aux plats réconfortants lourds, au mégaroboratif.

D'après ce que j'observe autour de moi, les femmes, elles, et bien des hommes aussi, j'insiste, veulent manger des produits frais, elles veulent souvent manger léger, elles aiment les salades, par exemple, les ceviches, les jus, mais rien d'ennuyeux ou de banal. Elles aiment les parfums de la cuisine asiatique, la légèreté du végétarien. Elles aiment les jolis desserts pour se faire plaisir. Et elles veulent que tout cela soit présenté dans un cocon relax, mais soigné, au goût du jour.

À Montréal, peu de restaurants correspondent à ce concept.

Il y a De farine et d'eau fraîche qui embrasse sa féminité, grâce à la passion de la proprio pour le victorien. Il y a Trilogie, dans Villeray, un petit écrin tout blanc ouvert par deux soeurs, pour manger des dumplings et des légumes à la chinoise. Il y a aussi les Soupesoup, où l'on sent bien que c'est une femme qui a mené l'entreprise où elle est.

Mais ce qui correspond le mieux selon moi au concept - qui plaît aussi à bien des hommes, j'insiste, parce que tous ne rêvent pas que de burgers de La Cage -, c'est la nouvelle mini-chaîne Mandy's, qui a le vent dans les voiles.

Ouvert en 2004 par deux soeurs, le premier resto s'est ouvert dans une boutique de Mimi & Coco à Westmount. En 2008, les soeurs ont ouvert un autre resto dans une autre boutique Mimi & Coco sur l'avenue Laurier, dans le Mile End. En 2014, la succursale de Westmount a déménagé dans la quartier, et elle n'est plus dans une boutique.

À chaque endroit, la déco est simple, mais efficace: de vieilles photos de famille, des meubles rétro, du bois, du blanc, des cloches à l'ancienne pour protéger les biscuits aux morceaux de chocolat. Et, au menu, des salades et encore des salades qu'on peut composer sur mesure ou alors choisir déjà créées.

Leur caractéristique: les produits sont impeccablement frais. Pas de bout de roquette flétrie ici, contrairement à tant d'autres casse-croûtes, et les vinaigrettes sont généralement bien équilibrées même si certaines goûtent parfois bien - un peu beaucoup - l'ail cru.

Quinoa, graines de citrouille, chou frisé évidemment, légumes de toutes sortes... Une foule d'ingrédients permettent de préparer la salade totalement «santé» dont on rêve ou alors on opte pour les versions décoincées, comme la «bûcheron» - appelée salade homme en anglais! - qui combine laitue romaine, bacon, poitrine de dinde rôtie, poulet, tomates cerises, avocat, mozzarella, champignons, oignons verts et morceaux de pain pita croustillants.

Ma préférée: la Cobb, à cause de l'abondance de légumes ponctuée par les oeufs durs, les morceaux de bacon et le croustillant des morceaux de pain pita grillés. La maison aime bien les différences de textures... Dans la salade au «smoked meat», il y a des «chips» de marque Cape Cod!

Et avec l'hiver qui s'en vient, sachez que les Mandy's de la rue Crescent et de la rue Sherbrooke proposent maintenant des soupes sur mesure aussi. Encore une fois, les légumes frais sont présents en abondance et on choisit les ingrédients, le type de bouillon, etc. Pour terminer le repas, ai-je dit que la maison préparait des biscuits, mais on vend aussi maintenant du chocolat équitable. Et on rince le tout avec une variété de jus frais ou du Dr Pepper, ma boisson gazeuse préférée.

> Prix: soupes entre 4,99$ et 6,99$. Salades entre 8,99$ et 14,99$

> Carte de vins: aucun vin, mais des jus naturels - genre orange, pommes, citron, poivre de Cayenne ou ananas, pomme, gingembre - des boissons gazeuses, de l'eau.

> Service: efficace - c'est important quand il y a de longues files d'attente - et amical.

> Style: casse-croûte pour manger de la salade originale et fraîche.

> On aime : les salades préparées avec des ingrédients frais, impeccables.

> On aime moins : parfois, il y a trop d'oignon cru.

> On y retourne? Tout le temps.

Mandy's

5033, rue Sherbrooke Ouest, 514 227-1640

201, avenue Laurier Ouest, 514 670-7820

2067, rue Crescent, 514 419-0779

mandys.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer