Un café Myriade au Club Monaco

  • Le sous-sol de la nouvelle boutique Club Monaco, à l'angle des rues Sainte-Catherine Ouest et Metcalfe, accueille la dernière succursale du café Myriade. (Photo Edouard Plante-Fréchette, La Presse)

    Plein écran

    Le sous-sol de la nouvelle boutique Club Monaco, à l'angle des rues Sainte-Catherine Ouest et Metcalfe, accueille la dernière succursale du café Myriade.

    Photo Edouard Plante-Fréchette, La Presse

  • 1 / 5
  • Anthony Benda, copropriétaire des cafés Myriade, se félicite de cette cohabitation avec la marque de vêtements. «Sans eux, nous n'aurions pu, mes partenaires et moi, avoir accès à un tel local directement au centre-ville», dit-il. (Photo Edouard Plante-Fréchette, La Presse)

    Plein écran

    Anthony Benda, copropriétaire des cafés Myriade, se félicite de cette cohabitation avec la marque de vêtements. «Sans eux, nous n'aurions pu, mes partenaires et moi, avoir accès à un tel local directement au centre-ville», dit-il.

    Photo Edouard Plante-Fréchette, La Presse

  • 2 / 5
  • Anthony Benda souligne que le café a bénéficié «du soutien de Club Monaco pour le décor et la présentation», tout en gardant carte blanche pour toute la partie café. (Photo Edouard Plante-Fréchette, La Presse)

    Plein écran

    Anthony Benda souligne que le café a bénéficié «du soutien de Club Monaco pour le décor et la présentation», tout en gardant carte blanche pour toute la partie café.

    Photo Edouard Plante-Fréchette, La Presse

  • 3 / 5
  • Les habitués reconnaîtront la superbe et rutilante cafetière espresso Spirit, le même modèle que dans les deux autres cafés, que Kees Van der Westen a fabriquée spécialement pour ce nouveau Myriade. (Photo Edouard Plante-Fréchette, La Presse)

    Plein écran

    Les habitués reconnaîtront la superbe et rutilante cafetière espresso Spirit, le même modèle que dans les deux autres cafés, que Kees Van der Westen a fabriquée spécialement pour ce nouveau Myriade.

    Photo Edouard Plante-Fréchette, La Presse

  • 4 / 5
  • Une sélection de livres provenant de la librairie Drawn & Quarterly est offerte sur place. (Photo Edouard Plante-Fréchette, La Presse)

    Plein écran

    Une sélection de livres provenant de la librairie Drawn & Quarterly est offerte sur place.

    Photo Edouard Plante-Fréchette, La Presse

  • 5 / 5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La réputation d'Anthony Benda n'est plus à faire. Le copropriétaire des cafés Myriade est considéré par plusieurs comme le «gourou» de la révolution du café de spécialité dans la métropole, et ses établissements sont toujours aux premiers rangs des classements des meilleurs cafés à Montréal.

Passionné d'abord et avant tout par le café, réfractaire aux étiquettes et aux modes, ce barista hors pair est aussi un homme d'affaires occupé et il fait preuve du même flair dans ses entreprises que dans la préparation d'un espresso.

Anthony Benda et son équipe ont dévoilé à la mi-décembre leur troisième café, Myriade Club Monaco, au sous-sol de la toute nouvelle boutique de la marque de vêtements, à l'angle des rues Sainte-Catherine Ouest et Metcalfe, en plein centre-ville.

Le projet est ambitieux. «Je n'ai jamais été associé à un aussi beau café», racontait Benda plus tôt cette semaine en supervisant les derniers travaux.

«Le local est magnifique et nous avons tout l'espace pour travailler dans les meilleures conditions possibles.»

Les habitués reconnaîtront la superbe et rutilante cafetière espresso Spirit, le même modèle que dans les deux autres cafés, que Kees Van der Westen a fabriquée spécialement pour ce nouveau Myriade. «Il s'est encore surpassé, a souligné Anthony en admirant le chef-d'oeuvre. Je peux demander simultanément trois pressions différentes sur chacun des blocs et ainsi préparer rapidement une grande variété de cafés.»

Le personnel travaille avec les cafés du torréfacteur 49th Parallel. «Nous avons bâti une belle collaboration avec eux, nous connaissons bien leurs produits et nous voulions des valeurs sûres pour l'ouverture», insiste Benda.

Le café propose également des produits de la boulangerie Hof Kelsten, de la pâtisserie Rhubarbe, de Société-Orignal et de St. Leon Maple Syrup, de même qu'une sélection de livres provenant de la librairie Drawn&Quarterly. Sarah Smith, collaboratrice de longue date de Benda qui sera très présente dans ce nouveau café, est partenaire du projet, tout comme Richard Baghdadlian.

Une cohabitation harmonieuse

Même s'il a maintenant l'habitude des «cohabitations d'affaires» - Myriade Mile-End partage un local avec la boutique d'articles pour hommes Savoie Fils -, Benda travaille cette fois avec une multinationale américaine. «Ce sont eux qui m'ont approché, explique-t-il. Ils avaient collaboré avec le microtorréfacteur Toby's Estate dans l'ouverture d'une boutique semblable sur la 5e Avenue, à Manhattan, et souhaitaient répéter l'expérience à Montréal. Je ne savais trop à quoi m'attendre, mais je n'aurais pu rêver d'une collaboration plus harmonieuse. Nous avons vraiment eu carte blanche pour toute la partie café de la boutique, tout en bénéficiant du soutien de Club Monaco pour le décor et la présentation. Sans eux, nous n'aurions pu, mes partenaires et moi, avoir accès à un tel local directement au centre-ville.»

Le café est situé au sous-sol, dans la section arrière, à laquelle la clientèle peut avoir accès par le passage intérieur de l'édifice Square Dominion. «Nous pourrons ainsi ouvrir plus tôt que la boutique, souligne Benda. C'est important, car des milliers de personnes travaillent tout autour ici. Et tant mieux si la clientèle de Club Monaco en profite pour découvrir ce qu'est un café de qualité.»

Myriade Club Monaco

1000, rue Sainte-Catherine Ouest

www.cafemyriade.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer