La peau du cheveu

L'objectif d'un soin du cuir chevelu? Calmer les... (Photo La Presse)

Agrandir

L'objectif d'un soin du cuir chevelu? Calmer les tensions, réguler la sécrétion de sébum et relancer la circulation sanguine afin que le réseau vasculaire soit moins comprimé.

Photo La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Judith Ritchie

Collaboration spéciale

La Presse

Détoxifier son cuir chevelu pour maximiser le potentiel de croissance des cheveux? Voici la nouvelle tendance capillaire à adopter pour des cheveux forts et en santé.

De plus en plus, on assiste à une prise de conscience croissante du soin de nettoyage de l'une des parties les plus oubliées de notre anatomie: le cuir chevelu, l'extension du visage, la continuité de notre peau.

En Inde, on considère le cheveu comme une plante. Ce n'est pas seulement le côté visuel de la matière qui compte, mais surtout le terrain, le cuir chevelu. En Asie, les spas offrant des gommages, dermabrasions et soins du cuir chevelu font fureur. Des soins pour traiter ce qu'on appelle joliment «la peau du cheveu». «Parce qu'un cuir chevelu en bonne santé est garant de la tension de votre visage, nouveau territoire du soin», explique Florence Bernardin, consultante sur l'industrie de la beauté en Asie pour le Groupe L'Oréal. En Europe, les salons proposent déjà des soins oxygénants du cuir chevelu grâce à un appareil, Oxy Hair, qui stimule le cuir chevelu pour un taux d'absorption des ingrédients actifs encore plus grand. 

Le Québec suit le courant, lentement, mais sûrement. «On prend soin du visage, on l'hydrate, on met des crèmes antirides parce que c'est la partie voyante. Le cuir chevelu est négligé, car c'est une partie du visage que nous ne voyons pas et on commence malheureusement à s'en soucier lorsque nous avons une chute de cheveux abondante ou des problèmes de pellicules», explique Josée Leblanc, fondatrice de la marque Nioxin, spécialisée dans les soins du cuir chevelu. Et si tout était question de prévention?

Stress et déséquilibre 

Le stress, le rythme de vie effréné, l'angoisse des longues journées qui n'en finissent plus... Qui ne s'est pas un jour surpris en flagrant délit de grattement de tête par débordement de stress? «Le cuir chevelu humain est composé de 230 terminaisons nerveuses par pouce carré, ce qui en fait l'une des parties les plus sensibles de notre peau», lisait-on dans un article du Spa Finder sur les tendances émergentes 2014. «Le stress du cou et des trapèzes crée une tension au niveau du cuir chevelu, une grande fatigue et des démangeaisons. Le système nerveux est à fleur de peau et les pellicules apparaissent. Tout est lié!», ajoute Josée Leblanc, de Nioxin. 

Les signes d'un cuir chevelu débalancé sont donc ceux-ci: des démangeaisons, l'apparition de desquamations et de pellicules. 

«Quelqu'un qui se couche avec les cheveux humides pourra aussi développer des champignons», ajoute Rima Amroun-McMahan, directrice marketing produits et communication Phyto Paris. «Ce n'est pas un manque d'hygiène, mais c'est une mauvaise hygiène du cuir chevelu. Puisque l'intérieur est toujours un peu humide, il devient un nid à bactéries et peut développer une odeur qui sent le renfermé. Le cuir chevelu se resserre, il a des petits spasmes.»

L'objectif d'un soin du cuir chevelu? Calmer les tensions, réguler la sécrétion de sébum et relancer la circulation sanguine afin que le réseau vasculaire soit moins comprimé. Car il faut comprendre, encore une fois, qu'en plus du stress et du régime de vie, tout est une question de circulation sanguine! «L'état anxieux ralentit les flux circulatoires. Or, le cheveu ne s'alimente que par le sang. Moins bien nourri, il s'affaiblit», lit-on dans un article publié dans le magazine Psychologies.

Détox du cuir chevelu 

Le but d'un soin du cuir chevelu n'est pas de stimuler la pousse des cheveux, mais de lui donner l'environnement optimal pour qu'il pousse en santé. «Chaque bulbe peut produire 25 nouveaux cheveux dans la vie. Un cheveu vit en moyenne 7 ans. Donc en théorie, on pourrait avoir assez de cheveux pour vivre jusqu'à 125 ans», ajoute Josée Leblanc, de Nioxin. Un cuir chevelu sain permet donc d'augmenter le potentiel de vie de chaque cheveu pour une chevelure dense et resplendissante le plus longtemps possible. 

Comment fait-on pour nettoyer le cuir chevelu, un shampoing n'est-il pas suffisant? Réponse: non. «De façon générale, les shampoings sont conçus pour nettoyer la fibre du cheveu. Or, la partie du cheveu que l'on voit est la partie morte. La partie vivante est interne et se retrouve au coeur du follicule pileux», ajoute la formatrice chez Nioxin. La première étape est donc de faire une réelle détox du cuir chevelu. Par détox, comprenez: dépolluer. C'est-à-dire éliminer les résidus de shampoing, de produits coiffants, de collagène durci, de sébum kératinisé autour des follicules pileux dans lequel les cheveux poussent et qui peuvent coller sur la peau du cuir chevelu. 

L'air et l'eau avec laquelle nous lavons nos cheveux contiennent aussi des polluants et des toxines qui peuvent entraîner des dépôts de chlore, de métaux et de minéraux sur le cuir chevelu et dans la chevelure. «La peau est un tissu vivant qui a besoin de respirer, quand on coiffe nos cheveux avec beaucoup de produits, ça finit par coller sur la peau», ajoute l'experte Nioxin. L'objectif est donc d'oxygéner le plus possible le follicule pileux pour rééquilibrer le cuir chevelu et permettre la pousse d'un cheveu sain.

Assainir et équilibrer 

Pour éliminer les résidus toxiques enracinés, calmer, revitaliser et tonifier le cuir chevelu sensibilisé par les colorations, on utilisera souvent des ingrédients à bases de plantes, des essences botaniques et des huiles essentielles qui viennent nettoyer en douceur. Précurseur en la matière, René Furterer propose depuis des années son fameux complexe 5, un concentré végétal régénérateur à base d'huiles essentielles d'orange et de lavande pour rééquilibrer le cuir chevelu. Un produit notamment utilisé chez Hito Espace Coiffure à Montréal. Dans ce lieu spécialisé dans le traitement du cuir chevelu, chaque rituel est conçu selon les besoins du client. Après une consultation avec Sylvain, le proprio, on procède à l'élaboration du programme de soins adaptés. «On va d'abord appliquer le Complexe 5 et ensuite procéder à une desquamation pour clarifier le chevelu», explique-t-il. Le rituel capillaire comprend aussi un massage du cuir chevelu avec les huiles essentielles adaptées ainsi qu'un shampoing adapté. 

Le problème le plus fréquent? Les pellicules. «Les gens ont des vies stressées et le stress cause énormément de pellicules. Le renouvellement de peau se fait trop rapidement au niveau du cuir chevelu et les pellicules s'installent», ajoute-t-il. Un cuir chevelu sec et déshydraté occasionnera donc des pellicules sèches qui correspondent à une desquamation du cuir chevelu sous forme de fines squames (sèches, blanches ou grisâtres) qui s'accompagneront parfois de démangeaisons et de rougeurs modérées. À l'inverse, un cuir chevelu en hyperséborrhée pourra avoir des pellicules grasses et des squames de grandes tailles adhérentes au cuir chevelu. «Le but est d'assainir et de ralentir le processus de renouvellement de peau. On va ensuite réhydrater les pointes et la fibre», ajoute le proprio des lieux. Résultat: une matière fluide, un cuir chevelu aéré... Réanimé.

Les bons gestes

Quatre gestes simples permettent de faire une réelle différence sur le cuir chevelu et donc sur les cheveux.

1. Normaliser

Il faut s'assurer que la glande sébacée qui produit le sébum ne va pas en surproduire, pour ne pas se retrouver avec un cuir chevelu qui est gras. À l'inverse, une glande sébacée qui ne travaille pas assez donnera un cuir chevelu trop sec. Dans le cas de la normalisation, en un mois, on voit la différence. On aura des cheveux plus brillants, une coloration qui va tenir plus longtemps, plus de résistance, un cheveu qui va tomber moins rapidement. 

2. Bien manger

L'alimentation et le régime alimentaire jouent un rôle majeur dans l'équilibre du cuir chevelu. On recommande donc de limiter l'apport en graisses animales et d'éviter les pertes de poids rapides et les régimes à base de protéines liquides, car ils peuvent provoquer des carences en réduisant vos réserves de fer, acides aminés, protéines et zinc, des éléments essentiels à la santé des cheveux. Nous sommes ce que nous mangeons!

3. Diminuer le stress 

Le massage du cuir chevelu est un puissant antistress qui soulage les migraines en plus de stimuler la circulation sanguine. Résultat: l'augmentation en apport de sang vient nourrir le follicule pileux en nutriment pour éviter la chute de cheveux et stimuler la croissance des cheveux. 

4. Observer 

Il faut aussi se poser les bonnes questions. La densité de notre cheveu est-elle clairsemée? La texture plus fine? Observons-nous une perte de cheveux inhabituelle? Si la réponse est oui, votre cuir chevelu mérite toute votre attention!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer