Tendances: l'influence des coulisses

Le Lab Armani Runway crée les couleurs à... (Photo fournie par Lab Armani Runway)

Agrandir

Le Lab Armani Runway crée les couleurs à la demande en coulisse, avant de décliner les nouvelles formules pour le grand public.

Photo fournie par Lab Armani Runway

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Judith Ritchie

Collaboration spéciale

La Presse

L'ambiance des coulisses. La frénésie. Le rythme haletant des retouches de dernière minute... Plus que jamais mis de l'avant sur les médias sociaux, le spectacle de l'arrière-scène (ou backstage comme on dit dans le milieu) devient un véritable «laboratoire d'idées» pour réaliser de nouveaux produits de beauté et de nouvelles façons de les appliquer. Quels sont les produits indispensables des défilés et d'où provient leur inspiration? Tour d'horizon.

Jadis réservé à une poignée de journalistes triés sur le volet, cet espace est devenu le coeur médiatique le plus «lucratif» en termes de visibilité pour les marques de beauté. Redoublant d'ingéniosité, les réseaux sociaux, en perpétuel état d'alerte, ont aussi transformé la façon dont les tendances et les looks beauté peuvent être «partagés» au-delà des limites des coulisses. «Nous sommes maintenant capables de rejoindre un auditoire plus vaste et plus jeune, de les transporter au coeur de l'action et de leur faire voir ce qui se passe en coulisses. À titre d'exemple, à la Semaine de mode de New York, Glamour Magazine a partagé sur son compte Instagram un «emoji» à l'image du design d'ongles créé par Rita Remark, artiste manucuriste officielle d'Essie Canada pour le défilé de Wes Gordon», explique Katie Green, directrice des communications chez Maybelline New York, partenaire beauté officiel de la Semaine de mode (MBFW à New York et WMCFW à Toronto).

Sanctuaire d'idées

Les coulisses des Semaines de mode internationales fascinent non seulement les «beautistas» en quête de nouvelles tendances, mais inspirent aussi les entreprises de cosmétiques dans la création de nouveaux produits. Des techniques innovantes, des couleurs qui surprennent, des matières inédites... Tous les prétextes sont bons à la germination de nouveaux concepts beauté. Pour tirer le maximum de cette occasion créative, Armani a décidé de lancer ce printemps son premier laboratoire mobile Lab Armani Runway, imaginé par Linda Cantello, maquilleuse internationale de la marque. «Le Lab Armani Runway nous suit en coulisses, afin que nous puissions créer des couleurs sur mesure au besoin. De cette façon, nous mettons déjà au point de nouvelles teintes, en parfait accord avec la mode et les textures», explique Mme Cantello.

Des produits assis sur les tendances 

À l'époque où les experts sont les nouveaux gourous du savoir-faire, le travail des artistes en coulisses devient alors le premier pas vers la création de nouveaux produits. À ce titre, impossible de passer sous silence Path McGrath, directrice de la création globale de la marque Covergirl et parmi les artistes maquilleuses les plus influentes au monde. 

À l'arrière-scène de tous les défilés, elle travaille auprès des plus grands couturiers de la planète, tels que Prada, Louis Vuitton, Versace et Givenchy. Sous son oeil aiguisé, elle détermine non seulement les couleurs qui seront sur toutes les lèvres, mais aussi les produits de demain. Les cils seront-ils gainés, ultra longs, volumineux? Lancé en 2014, le mascara Bombshell de Covergirl fut directement inspiré d'un mélange que la maquilleuse star concoctait elle-même dans les coulisses pour obtenir des cils qui ont l'air mouillés. 

«Les coulisses représentent l'endroit par excellence pour essayer des produits et des looks qui pourront être à la tête de tendances beauté. Par exemple, lors du défilé printemps-été 2015 de Nanette Lepore, Grace Lee, artiste maquilleuse officielle de Maybelline New York Canada, avait utilisé une ombre à paupières Color Tattoo pour créer un eyeliner sur les yeux. La tendance du eyeliner blanc étant très populaire, il est prévu que la marque lance un tel produit au cours de l'année 2015», ajoute Katie Green, de Maybelline.

Les exemples ne manquent pas. C'est parce qu'elle mélangeait toujours sur le dos de sa main de la poudre et du crayon que Linda Cantello de chez Armani a imaginé le produit phare de la marque en 2014: Eye & Brow Maestro Armani, multi usage pour le regard et les sourcils. «Je n'avais jamais trouvé de produits que j'aime pour les sourcils. Je les trouvais toujours trop mats», confie-t-elle. Résultat: un produit adapté à ses besoins et aussi à celui de toutes les femmes. Après tout, qui de mieux placé qu'un maquilleur pour imaginer le produit parfait?

L'ultime défi demeure néanmoins d'adapter le style extravagant des coulisses à la vie de tous les jours. «Pour le défilé, c'est un processus instantané, ensuite, lorsqu'il s'agit d'adapter ce look à une échelle plus importante, pour un look maquillage de tous les jours, par exemple, je dois ajuster la formule de base avec les laboratoires Giorgio Armani Beauty», ajoute Linda Cantello.

Spontanéité et créativité 

Les dessous du spectacle, les astuces beauté, voir ce que personne ne voit... Aller en coulisses, c'est aussi assister à la spontanéité créative des artistes. La parfaite manucure demi-lune créée en utilisant des autocollants renforçants, une peau «dewy» (rosée matinale) devenue possible en appliquant un baume à lèvres à même la peau...

«Travailler en coulisses me permet d'apprendre de nouveaux trucs beauté et d'être toujours au courant des looks les plus tendance de l'heure.»

Rita Remark
artiste manucuriste officielle d'Essie Canada

Pour bien des artistes maquilleurs, l'arrière-scène représente aussi une occasion de combiner talent, technique, créativité et lâcher-prise. Un cocktail qui laisse éclore de belles surprises. «Ce qui m'a aidée dans l'expérience backstage, c'est le rythme effréné», raconte Amélie Durcharme, porte-parole Covergirl et chef maquilleuse du Festival Mode et Design et FMD Collections de Montréal. «Il faut trouver des solutions rapides. Il y a un volume de mannequins incroyable, on travaille sur toutes sortes de morphologies. Il faut savoir s'adapter au rush, à la folie, à l'adrénaline. Cet environnement m'aide à débloquer ma créativité. Je pense moins aux détails, je rationalise moins, je vais dans la spontanéité. C'est l'impulsion et on écoute l'énergie du moment.» Sentir l'adrénaline des équipes, les mannequins qui se changent, la musique qui se fait entendre sur la passerelle et l'excitation du moment crucial. «Pour moi, cet engouement se résume à ce que j'aime appeler le «chaos ordonné». Tant de choses arrivent dans les heures qui précèdent le défilé. Les looks sont parfois compliqués, les gens se marchent sur les pieds, les mannequins peuvent être en retard... Malgré tout, le défilé a lieu et tout finit par rentrer dans l'ordre. Tout le monde travaille ensemble et l'énergie est contagieuse!», lance Rita Remark. Inspirant.

Astuces de coulisses

Cinq pros nous livrent leurs conseils maquillage de coulisses.

Un fard qui fait tout

«Je l'utilise en eyeliner, en ombre à paupières, en «contouring» et pour retoucher les cheveux. Je choisis une teinte plus sombre que les sourcils naturels pour embellir les traits du visage, et une teinte plus claire pour maquiller la paupière pour un effet de contraste. À l'occasion, je l'utilise pour ajouter des touches de couleur dans les cheveux.»

- Linda Cantello, maquilleuse internationale pour Armani

Une base essentielle 

«Souvent, nous avons des délais serrés, il faut donc s'en tenir au plus important pour avoir l'esprit général du look. La peau est la plus importante, une toile de fond parfaite pour une peau lumineuse. J'aime le Tru Blend de Covergirl pour son fini naturel et sa couvrance moyenne. J'évite de poudrer et je laisse vivre le maquillage sur la peau. Juste avant d'aller sur scène, je replace et je fixe les zones plus brillantes. Cela m'évite d'avoir quatre épaisseurs de poudre à la fin de la journée.»

- Amélie Ducharme, porte-parole Covergirl et chef maquilleuse du Festival Mode et Design et FMD Collections de Montréal

Des outils efficaces 

«Quand je suis à la Semaine de mode, que ce soit à New York ou à Toronto, je suggère toujours à mon équipe d'apporter leurs outils de «nail art», comme un outil de pointillage (dotting tool), et des pinceaux fins pour les designs plus élaborés. Je recommande aussi d'avoir de la crème à mains et les gouttes à séchage rapide Quick-E d'Essie pour s'assurer que le vernis est parfaitement sec avant le défilé.»

- Rita Remark, artiste manucuriste officielle d'Essie Canada

Un secret bien gardé 

«J'utilise souvent les produits cosmétiques de façon peu conventionnelle, et j'ai découvert que Baby Lips est parfait pour créer un effet «dewy». Baby Lips est moins collant que le brillant à lèvres et ne laisse pas de sensation lourde sur la peau. C'est aussi le produit parfait pour mélanger d'autres produits, par exemple l'ombre à paupières Eye Studio Color Tattoo, ce qui leur donne plus de versatilité dans la façon de les utiliser. Ma combinaison préférée est Baby Lips et l'ombre à paupières Eye Studio Color Tattoo en Barely Branded. Mélangés ensemble, ces produits donnent la parfaite dose d'éclat et de brillance à la peau.

- Grace Lee, artiste maquilleuse officielle de Maybelline New York Canada

Un fixateur longue durée 

«Une fois votre maquillage terminé, vaporisez une brume fixante sur l'ensemble du visage en maintenant la bouteille à une vingtaine ou une trentaine de centimètres de celui-ci. Une sensation rafraîchissante et bienfaisante se fera immédiatement sentir. Répétez autant de fois que désiré. Une bonne astuce: vaporisez également vos pinceaux de maquillage avant d'utiliser des fards à paupières en poudre pour les humidifier, leur conférant ainsi opacité et longue tenue.» 

- David Vincent, artiste maquilleur international de Lise Watier

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer