Barbier: unique Ménick

Depuis 55 ans, Ménick coupe les cheveux et... (PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE)

Agrandir

Depuis 55 ans, Ménick coupe les cheveux et rase les barbes d'une clientèle masculine qui lui est fidèle.

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Depuis 55 ans, le barbier Ménick taille les barbes et coupe les cheveux dans son commerce de la rue Masson, qui a vu défiler les plus grandes légendes du sport professionnel. Notre journaliste Maryse Tessier est allée à la rencontre de ce coiffeur pas comme les autres, en cette ère où les salons de barbier ont indéniablement la cote à Montréal.

Le café coule à flots. Les histoires de voisinage (et de sport!) entrent et sortent à pleine porte. Entre les miroirs et les mille et un produits capillaires où trônent des vestiges du monde sportif québécois se tient Ménick, tout sourire, au milieu de son salon au plancher imitant une patinoire de hockey. Bienvenue chez le barbier des sportifs, où les hommes découvrent un deuxième chez-soi.

Entrer chez Ménick, c'est entrer dans un univers unique en son genre. Un véritable musée: des murs meublés de photos de joueurs du Canadien, d'ex-joueurs des Expos, de vedettes du cinéma québécois, en passant par celles de journalistes sportifs, sans compter les artefacts de l'ancien Forum. Nul doute que les hommes amateurs, voire fanatiques, de sport professionnel se sentent en terrain connu dès qu'ils s'assoient sur la chaise de Francine, Carole, Chloé, Stéphanie, Alexie ou, bien entendu, de Ménick.

Depuis 55 ans, Ménick coupe les cheveux et rase les barbes d'une clientèle masculine qui lui est fidèle. Des hommes du quartier Rosemont-La Petite-Patrie et des environs, pour la plupart, ou certains expatriés sur la Rive-Sud qui ne jurent que par le coup de ciseau du célèbre barbier. Qu'est-ce qui fait que ce salon de barbier est spécial? Les clients rencontrés sur place lors de notre passage ont été unanimes: l'ambiance, l'accueil, le sentiment de se sentir chez soi. Certains clients sont fidèles au rendez-vous depuis 50 ans. Et ils ne viennent pas tous pour prendre soin de leur chevelure! Des fois, un café suffit pour rattraper le temps perdu. Et c'est ce qui plaît au propriétaire.

«Pas besoin de rendez-vous. Mon salon est accessible à tous.»

Ménick
barbier depuis 55 ans

Sa vision du métier? Pour le maître, il n'est plus attrayant. Les horaires y sont pour beaucoup et les écoles de coiffure n'attirent que peu de garçons. Lorsqu'il est question de retraite et de relève, Ménick est catégorique: pas de retraite et pas de relève. «Je passerais mon temps comment? Autant le passer ici. Ils me sortiront les pieds en avant!» Même Francine, qui compte 37 années de service, ne se montre pas intéressée par une prise du relais. «Je vis au jour le jour. Quand ça arrivera, on verra. Et quand ça arrivera, ce sera probablement le temps de prendre ma retraite», affirme-t-elle.

Son commerce, c'est sa passion. Des moments marquants, il y en a plusieurs. Mais celui dont il est le plus fier, c'est d'être en affaires depuis 55 ans. «C'est la reconnaissance des gens pis de voir des grands noms défiler dans mon salon, comme Guy Lafleur, Réjean Houle, etc. Mon métier me plaît. C'est ici que je retrouve tout ce dont j'ai besoin.»

Où se faire tailler la barbe à Montréal?

Si aller au barbier était l'affaire de vos aïeuls, voici six adresses où redécouvrir ces soins masculins.

Frank & Oak Barber Shop

160, rue Saint-Viateur Est, local 105

L'atelier Frank & Oak n'offre pas que de beaux vêtements et des conseils personnalisés, il abrite également les fauteuils des barbiers résidents Simon et Oliver.

Emporium

283, rue Saint-Zotique Ouest

Une touche de rétro revisité, du classique et de l'élégance, Emporium résume toute l'expérience du grooming.

Salon Léopold

2325, rue Beaubien Est

On va voir Martin dans son salon pour l'ambiance de quartier, ce que possédaient les barbiers avant la tendance. Un salon discret dont l'adresse s'échange parmi les résidants de Rosemont, pour une atmosphère relax, presque entre amis.

Notorious Barbershop

4677, rue Notre-Dame Ouest

Bienvenue dans le royaume du swag, des skin fades au millimètre et de l'excès de luxe. Notorious, c'est l'expérience du barbier trempée dans la culture hip-hop, une vraie expérience.

Cordial

828, boulevard Rosemont

Rosemont semble être une terre fertile pour les barbiers. Cordial porte bien son nom: dans un local remanié et convivial, le propriétaire procède à des tailles de barbe parfaites et à des coupes au cordeau.

Mohawk

1305, avenue Papineau

Ouvert en 2002 dans le Village, Mohawk a été l'un des précurseurs du néo-barbier à Montréal. Ici, tous les codes esthétiques du barbier sont respectés, sans oublier le savoir-faire.

- Antoine Hasbroucq, La Presse

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer