• Accueil > 
  • Vivre > 
  • Mode 
  • > Collections capsules: des artisans d'ici chez Simons 

Collections capsules: des artisans d'ici chez Simons

Peter Simons lors de l'ouverture du Simons au... (PHOTO PATRICK WOODBURY, LE DROIT)

Agrandir

Peter Simons lors de l'ouverture du Simons au Centre Rideau à Ottawa, en 2016

PHOTO PATRICK WOODBURY, LE DROIT

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Alors que Simons lançait officiellement il y a quelques jours en magasin une collection capsule attendue, fruit d'une collaboration avec la designer montréalaise Elisa C-Rossow et la comédienne Karine Vanasse, La Presse s'est entretenue avec Peter Simons afin d'en savoir plus sur cette nouvelle stratégie, au moment où l'entreprise poursuit son expansion sur le marché canadien.

La Maison Simons a le vent dans les voiles. Alors qu'elle vient de terminer une première phase d'expansion de cinq ans, un investissement de 200 millions de dollars, l'entreprise fondée en 1840 tente également de se distinguer sur le marché très compétitif de la mode en offrant de plus en plus à ses clients des collections capsules inédites et exclusives, en collaboration avec des créateurs d'ici et d'ailleurs. Une stratégie qui semble porter ses fruits.

Peut-on parler d'une nouvelle direction dans la stratégie d'affaires de Simons? «Oui, il y a une croissance importante de ce type de collaborations. Quand on a décidé de faire cette expansion, j'ai toujours dit que ce n'était pas juste pour être gros! On l'a fait aussi pour se donner les moyens, justement, de pouvoir collaborer non seulement avec des gens du Québec et du Canada, mais de partout au monde», détaille M. Simons, joint à Edmonton alors qu'il participait à l'ouverture d'une boutique Simons, la 15e au pays.

Encourager la «classe créative»

Au-delà de la saveur du mois, M. Simons affirme être intéressé par «des gens avec du talent» et vouloir «encourager la classe créative». «La créativité, c'est toujours à la mode», lance-t-il, disant laisser beaucoup de flexibilité à son équipe d'acheteurs pour mener et faire avancer divers projets en collaboration avec des artistes et des créateurs.

Parmi eux, des jeunes designers ou entreprises, comme les Montréalais Elisa C-Rossow, June Swimwear (maillots de bain) ou Bonlook (lunettes), mais aussi des artistes et artisans comme la jeune illustratrice de Québec Esthée Preda ou Ola Volo, illustratrice de Vancouver qui signe les styles exclusifs des leggings de l'entreprise québécoise Rose Buddha pour la marque maison I.FIV5.

Bref, des esprits créatifs auxquels Simons donne l'occasion de se faire connaître... tout en offrant du même coup un produit unique à sa clientèle. «Cela donne l'exclusivité, le client l'apprécie et c'est le fun de soutenir des jeunes, des projets stimulants», lance M. Simons avec enthousiasme.

«On vient créer des relations d'affaires plus intimes, on les accompagne dans leur processus créatif... Il n'y a rien de plus magnifique pour un homme d'affaires comme moi!»

Ayant développé une relation d'affaires avec la maison depuis plusieurs années, la créatrice montréalaise Elisa C-Rossow dit avoir reçu rapidement l'aval de Simons pour aller de l'avant avec son projet en collaboration avec l'actrice Karine Vanasse.

«L'acheteuse avec qui je fais affaire normalement connaît mon esthétique et savait la direction qu'on emprunterait, soit des vêtements haut de gamme, intemporels, faits pour durer. Nous leur avons montré les dessins, nos choix de matériaux, ils ont été très ouverts», raconte Elisa C-Rossow.

La créatrice a donc eu le champ libre pour créer en collaboration avec l'actrice québécoise cette collection unique, dont certains morceaux plus haut de gamme sont tirés à seulement 20 exemplaires, comme pour le manteau en cachemire. Difficile de trouver plus exclusif!

Une élégante robe maxi en jersey doux et... (PHOTO FOURNIE PAR SIMONS) - image 2.0

Agrandir

Une élégante robe maxi en jersey doux et extensible de haute qualité, portée avec une veste sans col au style épuré en tissage de laine mérinos.Robe V3, 695 $, offerte chez Simons (en boutique et en ligne). Veste Foster, 995 $, offerte chez Simons (en boutique et en ligne).

PHOTO FOURNIE PAR SIMONS

Trois nouvelles collections

Elisa C-Rossow x Karine Vanasse

Tout a commencé sur Instragram, lorsque Karine Vanasse a commencé à suivre Elisa C-Rossow. De fil en aiguille, une amitié est née. Le projet d'une collection à quatre mains a vu le jour en 2016. Partageant le même goût pour les pièces élégantes et intemporelles, les femmes ont imaginé une collection autour de la couleur grise, composée de pièces faites de matières luxueuses comme le cachemire et la laine mérinos.

Rose Buddha x Ola Volo

La jeune entreprise québécoise Rose Buddha crée des leggings écoresponsables, fabriqués  à partir de bouteilles de plastique recyclées. Avec leur coupe gainante et leur fibre respirante extensible dans tous les sens, ils sont parfaits pour le yoga. Pour cette collaboration avec Simons, l'entreprise s'est associée à l'illustratrice  Ola Volo, de Vancouver, qui a créé des illustrations exclusives fantaisistes, inspirées par la nature.

Bonlook

L'entreprise québécoise Bonlook fait équipe  avec Simons pour cette collection capsule de lunettes de lecture, afin de donner un peu de «oumph» à cet accessoire qui n'est pas toujours des plus tendance. Quatre modèles de montures, déclinés en quatre couleurs chacune, sont offerts en puissance standard (sans ordonnance)  et également avec des lentilles sans puissance.




publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer