Bijoux: la renaissance d'Uranium

La nouvelle image d'Uranium mise sur une esthétique... (Photo fournie par Uranium)

Agrandir

La nouvelle image d'Uranium mise sur une esthétique davantage unisexe.

Photo fournie par Uranium

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La marque montréalaise Uranium a eu ses heures de gloire au début des années 2000, mais ne s'est peut-être pas renouvelée autant qu'elle l'aurait dû pour plaire à une toute nouvelle génération. Un défi qu'a décidé de relever l'entrepreneure et propriétaire de l'Agence Ka, Katia Dion, qui a racheté l'entreprise en 2015 et a dévoilé hier la nouvelle image d'Uranium ainsi que la collection hiver 2017.

Katia Dion mène de main de maître l'Agence Ka depuis plus d'une décennie. Elle y représente des designers québécois comme Eve Gravel, Annie 50 et Bodybag partout au Canada et connaît un beau succès. Pourquoi se lancer dans cette nouvelle aventure, alors?

«Disons que c'est une opportunité qui m'est passée sous le nez! L'Agence Ka va bien depuis plusieurs années, j'avais le goût de me diversifier. C'est un beau défi!», lance-t-elle.

Implantée depuis 18 ans, la marque Uranium se spécialise depuis ses débuts dans les accessoires et les vêtements de type «street fashion» pour hommes et femmes.

Vendue en ligne et chez plusieurs détaillants au pays comme Empire et Simons, la marque a connu de beaux succès, mais avait besoin d'un nouveau souffle. La jeune femme y a donc vu l'occasion de relancer l'entreprise, en apportant plusieurs changements, tout en gardant l'esprit original de la marque.

Bracelet Circe, 14  $, offert en ligne.... (Photo fournie par Uranium) - image 2.0

Agrandir

Bracelet Circe, 14  $, offert en ligne.

Photo fournie par Uranium

Parmi eux, la mise en avant d'une identité unisexe, pour aller chercher l'homme, même si la marque continuera d'offrir des pièces davantage féminines et masculines. «Il y a moins de compétition dans l'homme comparativement à la femme, et on veut attirer les gars qui aiment porter des bracelets et des colliers, par exemple», note Mme Dion, qui a fait tout un travail de fond - en changeant jusqu'aux présentoirs de bijoux - pour affirmer cette nouvelle identité.

Temps anciens et modernité

Lancée hier en même temps que le tout nouveau site web, la collection hiver 2017 s'inspire des dieux et des déesses. Temps anciens et modernité s'y entrelacent avec l'utilisation de matériaux comme les chaînes, les perles, le cuir, l'étain ou le cuivre.

Côté vêtements, l'accent est mis sur un esprit plus «custom», explique la nouvelle propriétaire, en osant un peu plus du côté des imprimés, mais on continue de proposer des pièces simples comme les t-shirts et les «hoodies».

« Je veux que les gens reconnaissent encore l'essence de la marque, mais j'aimerais séduire la nouvelle génération, celle qui peut-être n'a jamais vraiment entendu parler d'Uranium avant », conclut-elle.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer