• Accueil > 
  • Vivre > 
  • Mode 
  • > Tendances pour homme: décontracté, avec style 

Tendances pour homme: décontracté, avec style

Le printemps 2016 apportera un air décontracté côté... (PHOTO AFP)

Agrandir

Le printemps 2016 apportera un air décontracté côté mode masculine.

PHOTO AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

De quoi sera fait l'homme ce printemps ? S'il est clair que monsieur prête une attention de plus en plus grande à son style, la nouvelle année apporte aussi un air décontracté qu'il fait bon porter. Zoom sur les tendances qui animeront la belle saison.

Un marché en plein essor

Selon Euromonitor International, en 2014, le marché mondial de la mode masculine a connu une augmentation de 4,5 %, comparativement à 3,7 % pour les vêtements pour femmes. Un marché en pleine croissance, qui devrait atteindre 40 millions de dollars en 2019. La preuve que les choses bougent dans ce secteur qui a longtemps fait du surplace.

C'est que les hommes sont de plus en plus à l'affût des tendances et, surtout, davantage prêts à oser, croit Andrée-Anne Samson, styliste à son compte, qui offre depuis peu un service pour hommes dans son entreprise. « Depuis les deux dernières années, il y a une petite révolution masculine, explique-t-elle. De plus en plus, les hommes veulent être bien mis et prendre soin d'eux. Même des boutiques plus traditionnelles offrent désormais des tenues plus extravagantes et décontractées. Le gars veut oser plus, il est rendu là. On s'en va tranquillement vers un homme plus ouvert d'esprit ! »

Elle résume ainsi la grande tendance pour cette année : « L'homme 2016 est plus décontracté, il a une attitude plus cool vis-à-vis de la mode. Le style très poli, très professionnel, tend à disparaître, alors que les codes de bureau sont plus décontractés. »

« Bref, on amène le style de rue dans la garde-robe quotidienne de l'homme. »

- Andrée-Anne Samson, styliste

Ainsi, des pièces associées au « street style », comme le blouson aviateur, le denim ou les imprimés, foisonnent cette saison, en multiples déclinaisons et agencées à des morceaux plus classiques.

EN LIGNE ET LOCAL

Les chiffres le disent : pour dénicher leurs tenues, les hommes sont de plus en plus portés à fouiner sur le web. En effet, les ventes en ligne de vêtements et accessoires pour hommes ont augmenté de 17,4 % entre 2010 et 2015, selon IbisWorld.

Une tendance sur laquelle misent Raphaël Ricard et Olivier Lamontagne, fondateurs du site C'est Beau, une boutique en ligne lancée à l'été 2014 qui propose divers articles pour lui faits au Québec (vêtements, accessoires, décoration). « Présentement, 67 % des achats effectués sur notre site le sont par des femmes... qui achètent pour leurs chums ! Mais les gars apprennent de leur blonde de plus en plus ! », constate Raphaël Ricard.

Le consommateur que veut attirer C'est Beau, les deux complices le décrivent comme un « bon Jack » : « C'est un bon vivant, qui ne veut pas se casser la tête, qui recherche des produits bien faits pour le quotidien. »

Leur créneau : le fait local, l'artisanat, la qualité avant la quantité. Des valeurs qui semblent parler à leur clientèle grandissante. Leur première mini-collection maison d'essentiels pour la garde-robe masculine (t-shirt, chemise, tuque...) ayant connu un beau succès, C'est Beau planche actuellement sur celle du printemps-été 2016, qui sera dévoilée en mars.

Veste (169$), chemise (49,90$), pantalons (69,90$), chaussures (45,90$),... (PHOTO ZARA) - image 3.0

Agrandir

Veste (169$), chemise (49,90$), pantalons (69,90$), chaussures (45,90$), Zara, offert en boutique et sur le site web (www.zara.com).

PHOTO ZARA

Pour être dans le coup

Du denim, des imprimés, des classiques. Tout ce qu'il faut savoir pour être dans le coup cette saison.

« Bombers » pour tous les goûts

C'est LA pièce-clé à avoir dans sa garde-robe cette saison, et qui vient prendre la place du veston sport. Le blouson aviateur - dit « bomber » - se décline en mille et une variantes : en cuir, en coton, en nylon ou même en soie, avec des broderies, des imprimés, de la texture... Bref, monsieur a l'embarras du choix.

Le grand blanc

Présent en mode féminine depuis plusieurs saisons, le blanc est au « summum de la tendance pour les hommes cette saison », affirme la styliste Andrée-Anne Samson. En look total ou en accent, on n'a pas à rougir d'ajouter du blanc à sa garde-robe !

Balmain a revisité la veste explorateur dans sa... (PHOTO AFP) - image 4.0

Agrandir

Balmain a revisité la veste explorateur dans sa collection printemps-été 2016.

PHOTO AFP

Safari urbanisé

Le look safari se retrouve dans les tendances du printemps, en version urbanisée, comme la veste à double boutonnage ou le bermuda de type explorateur, avec poches sur le côté. L'homme qui le porte se pose ainsi en voyageur des temps modernes. Pour faire chic, on le porte en look monochromatique, que ce soit tout beige, kaki ou même gris.

Tout denim

Le jeans est une matière incontournable chez l'homme. Mais le denim, cette saison, n'est plus confiné aux pantalons et se fraie un chemin dans d'autres morceaux, comme le veston ou le blouson aviateur. La chemise en denim, notamment, effectue un grand retour, insufflant un côté plus décontracté à ce classique de la penderie masculine.

L'imprimé tropical s'est frayé une place dans la... (PHOTO AFP) - image 5.0

Agrandir

L'imprimé tropical s'est frayé une place dans la collection printemps-été de Michael Bastian.

PHOTO AFP

Place aux imprimés

Les imprimés sont de bon ton cette saison. Que ce soit les classiques pois, l'exotique imprimé tropical ou oriental, les chics carreaux ou l'indélogeable camouflage, les imprimés se glissent sur les complets, les chemises ou même les accessoires comme les sacs ou les espadrilles.

Le classique polo

Selon Olivier Lamontagne, de C'est Beau, les coupes classiques et épurées, souvent inspirées des années 90, seront très fortes ce printemps. Parmi les indémodables classiques, le polo est assurément dans l'air du temps et peut même se porter un peu moins près du corps qu'à l'habitude.

Le short se porte au dessus du genou... (PHOTO THE CANADIAN PRESS/HO-SHAYNE GRAY) - image 6.0

Agrandir

Le short se porte au dessus du genou ce printemps, comme dans ce look signé Christopher Bates dans sa collection printemps-été 2016.

PHOTO THE CANADIAN PRESS/HO-SHAYNE GRAY

Nouveaux neutres

Beige sable, kaki, indigo... Autant de couleurs que l'homme peut ajouter sans sourciller à sa garde-robe de base. Une façon de sortir du cercle vicieux du noir et du gris, notamment pour l'achat d'un complet ou d'un veston. On a même vu sur les passerelles des couleurs délavées, comme le bleu, ou des couleurs plus pop, comme l'orangé, une des couleurs phares de la saison.

Bien dans ses pantalons

Selon Andrée-Anne Samson, les hommes peuvent désormais se permettre de porter le pantalon à taille élastique. « L'homme est rendu là ! C'est un look qui nous vient directement du vêtement de sport. » Même constat pour les shorts, ajoutent les gars de C'est Beau. Le short se fait aussi plus court cette saison, et ose monter un peu en haut du genou, jugent nos intervenants. Alors, on dévoile, messieurs... Mais pas trop !

La bonne coupe

À l'image des tendances vestimentaires, les coupes de cheveux adoptent un air décontracté pour le printemps. Et la barbe, elle, se fait maintenant plus discrète. Survol de ce qu'il faut savoir pour être dans le ton de la nouvelle saison.

Facile à entretenir

Au cours des dernières années, ce sont les coupes très soignées et courtes, qui demandaient de retourner souvent sur la chaise du coiffeur, qui ont été en vogue. Mais c'est en train de changer, note le copropriétaire du Salon Panache (et de son nouveau petit frère, l'Atelier Panache), Matt Waldron.

«On s'éloigne de l'ultracourt; cela va avec le retour du grunge qu'on voit depuis un an, qui amène un look moins propret.»

Matt Waldron
Copropriétaire du Salon Panache
L'undercut s'allonge, et la longueur est coiffée vers l'arrière.... (PHOTO FOURNIE PAR L'ORÉAL PROFESSIONNEL) - image 9.0

Agrandir

L'undercut s'allonge, et la longueur est coiffée vers l'arrière. La barbe, elle, raccourcit, comme le montre ce look créé par L'Oréal Professionnel. 

PHOTO FOURNIE PAR L'ORÉAL PROFESSIONNEL

Le cheveu au naturel

Pour Thad Jayaseelan, artiste barbier pour Notorious et aussi styliste à ses heures, une des leçons à retenir ce printemps est de laisser le cheveu exprimer ses élans naturels. « Plusieurs clients viennent me voir et veulent se débarrasser de leurs cheveux naturels. Je ne comprends pas pourquoi ! N'essayez pas de changer la texture de vos cheveux, utilisez ce que vous avez. Si vous avez les cheveux bouclés, choisissez une coupe qui va les avantager. En plus, c'est très tendance, il suffit d'utiliser les bons produits sur vos cheveux et de les coiffer de la bonne façon ! », note-t-il.

L'undercut s'allonge

Même si l'undercut est encore extrêmement populaire - cette coupe avec les côtés plus courts et le dessus plus long -, il s'allonge cette année. « Les côtés n'ont plus besoin d'être partis à la peau, on peut se permettre de les porter plus longs. Mais la longueur se voit surtout sur le dessus de la tête », explique M. Waldron. Une longueur qui se portera avec beaucoup de volume, coiffée vers l'arrière, ou alors lissée sur le côté, dans un look à laGrease.

Le retour de la frange

Une autre façon très populaire de porter l'undercut cette saison, c'est en coiffant la longueur vers l'avant. « On va venir couper la frange assez carrée sur le front. C'est presque une coupe champignon, mais raccourcie et très texturée. C'est à la fois trendy,mais assez accessible pour que les hommes la portent », détaille M. Waldron, qui porte lui-même cette coupe ces temps-ci. « C'est une coupe très "fashion forward", qui sera vraiment populaire ce printemps », renchérit Thad Jayaseelan, qui ajoute cependant que cette dernière demande un peu plus d'entretien.

Le retour des cheveux longs... ou pas ?

Le retour du grunge amène, selon M. Waldron, une recrudescence du cheveu long. « On en a vu beaucoup sur les passerelles ; un cheveu porté aux épaules ou même plus long, très naturel, pas très coiffé, un peu bohème, même. » Une observation que ne partage pas M. Jayaseelan. « Non, je ne crois pas que les cheveux longs effectuent un retour, au contraire ! Mais c'est ça la beauté avec les tendances... Chaque personne les interprète à sa façon, et tout le monde cherche à être différent ! »

La barbe ? Oui, mais pas trop !

Après avoir atteint des sommets de longueur, les barbes sont moins extrêmes en 2016. « On voit beaucoup moins de grosses barbes, c'est sûr. Mais la barbe est encore très présente, spécialement au Canada et au Québec, on la portera seulement plus courte », explique Thad Jayaseelan.

Avis partagé par Matt Waldron : « La barbe n'est pas passée de mode, c'est la grosse barbe qui l'est. Ça a fait son temps... mais la tendance de la barbe n'est pas essoufflée pour autant ! » On ne sort donc pas le rasoir tout de suite, messieurs !

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer