Manteaux pour hommes, comment choisir?

Manteau Frank&Oak et manteau Gavin F-5 en duvet... (Photos fournies par Frank&Oak, Mackage)

Agrandir

Manteau Frank&Oak et manteau Gavin F-5 en duvet gris avec manches en cuir et fourrure de Mackage.

Photos fournies par Frank&Oak, Mackage

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La première chose que l'on remarque l'hiver ? Le manteau, évidemment, qui met en valeur votre style et votre personnalité. Il doit être beau, chaud, pratique et convenir à votre mode de vie. Comment le choisir ? Nous avons sélectionné quelques modèles qui ne vous laisseront pas de glace.

MODE DE VIE

Selon la styliste Louise Labrecque, il est important pour les hommes de choisir leur manteau selon leur mode de vie. « Le choix sera différent si on se déplace en métro ou en voiture au quotidien, tout comme si on porte un veston sous le manteau ou un pull », explique la directrice de l'Académie avec style.

DIFFÉRENTS STYLES

Il y a un incontournable : le manteau classique de laine qu'on appelle le paletot ou le pardessus. « C'est un classique qui se porte en tout temps, le jour, le soir, avec un veston ou un jeans », explique la styliste. Il y a différentes coupes, plus cintrée, plus large, plus longue, avec de belles doublures, simple ou double boutonnage, avec fermeture éclair asymétrique...

« Cette année, on voit beaucoup de gris, de bleu et de bleu marine, et à carreaux prince de galles », remarque Louise Labrecque qui rappelle que le caban style marin, plus court, en version double boutonnage, revient en force cette année.

Pour affronter nos hivers rudes, le parka, en version plus sport, est aussi une pièce centrale de grande utilité à avoir sans faute dans sa garde-robe. 

« [Le parka] peut avoir un capuchon avec ou sans fourrure, il peut être matelassé ou pas, on peut désormais le porter avec tout, et surtout oser la couleur ! », explique Louise Labrecque. 

COMPOSITION

Lire l'étiquette pour vérifier la composition du manteau est toujours très utile pour ne pas avoir de mauvaises surprises. « L'idéal, c'est d'avoir 70 % de laine, ce qui va être un manteau chaud, et 30 % de fibres synthétiques qui vont renforcer la laine. Le logo Woolmart est un gage de qualité. Les manteaux composés de 100 % de laine vierge sont aussi un bon achat », constate la styliste.

Elle met en garde contre ce qu'on appelle la « laine des pauvres », l'acrylique. « Il faut l'éviter. L'acrylique, c'est une fibre qui brille et qui bouloche, ce n'est vraiment pas durable », souligne Louise Labrecque.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer