Garance Doré, la star des blogueuses mode

Garance Doré habite à New York depuis 2010... (Photo Erik Melvin, Garance Doré Studio)

Agrandir

Garance Doré habite à New York depuis 2010 et son blogue est vite devenu un immense succès partout dans le monde.

Photo Erik Melvin, Garance Doré Studio

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Garance Doré est la star des blogueuses mode. Française, elle habite New York et elle publie son premier livre très attendu, Love Style Life, où elle revient sur son parcours très inspirant et fait partager ses réflexions sur la mode, l'amitié, la réussite.

Garance Doré est la star des blogueuses mode.... (Photo Erik Melvin, Garance Doré Studio) - image 1.0

Agrandir

Photo Erik Melvin, Garance Doré Studio

« LA MODE APPARTIENT À TOUT LE MONDE »

Née en Corse d'une mère algérienne et d'un père italien, Garance Doré n'était pas prédestinée à devenir une référence en matière de mode ou « guardian of all style », comme l'a écrit le New York Times.

Dans son livre, la blogueuse donne des conseils sur les pièces essentielles à avoir dans sa garde-robe, réalise des entrevues avec des gens qui l'inspirent, comme la comédienne Drew Barrymore ou la directrice artistique de la marque J Crew, Jenna Lyons. Mais surtout, elle écrit ses réflexions sur le style, l'amour, le travail, l'amitié, les Parisiennes et les New-Yorkaises.

Garance Doré habite à New York depuis 2010. Son blogue est vite devenu un immense succès partout dans le monde. Quel est son secret ? « Il y a un souci d'authenticité, dit-elle, en entrevue téléphonique. J'ai toujours fait très attention de rester moi-même et de parler du point de vue d'une femme de 40 ans, qui ne vient pas du milieu de la mode et qui n'avait pas d'argent. J'ai une approche esthétique et glamour, mais je ne prétends pas être quelqu'un d'autre. Je pense que cela a apporté une certaine fraîcheur. »

« Je n'ai jamais caché mes imperfections et j'ai toujours parlé à mes lecteurs comme à des amis », dit Garance Doré.

UNE QUESTION D'ATTITUDE

Selon la blogueuse, la mode est devenue très accessible grâce à l'internet et s'est démocratisée à l'aide de jolies marques comme Zara, par exemple. « On peut vraiment s'acheter des tendances à tous les prix, explique-t-elle. La rue est beaucoup plus stylée et on sent un vrai amour de la mode. Les jeunes adorent ça. Il y a une évolution positive, car la mode appartient à tout le monde. »

L'élégance est avant tout une question d'attitude, selon Garance. Pour adopter le style à la française, il ne faut pas suivre les tendances, rester classique, refuser le « sweatpants » et les autres vêtements qui ne flattent pas toujours notre silhouette. 

« À New York, on projette énormément de rêves et d'ambitions. Il y a une vraie énergie qu'on met dans l'apparence et, du coup, ça se traduit par une mode très colorée et diverse. À Paris, on ressent une plus grande tranquillité, une mode plus subtile, plus apaisée. Même s'il y a une grande curiosité de la mode, on n'est pas toujours dans le besoin de s'affirmer et ça me plaît bien. J'ai un côté très français, ma mode est assez simple, plus dans l'intime et dans le détail que dans la folie », confie-t-elle.

ÉVOLUTION CONSTANTE

L'industrie de la mode est en constante évolution, remarque la blogueuse. Il y a une remise en question de ce qu'est le luxe et de ce que les gens veulent. « La manière de communiquer des grandes marques a beaucoup changé, elles donnent beaucoup dans l'image et sont très présentes sur Instagram. Il y a une vraie différence entre faire de l'image et faire de la mode. On parle peu finalement des vêtements parce que c'est un concours d'image ! Qui aura le plus d'images relayées ? Je suis quelqu'un d'image alors ça me touche particulièrement, mais c'est une nouvelle époque », constate Garance Doré, qui a célébré ses 40 ans le 1er mai dernier.

« C'est important de redéfinir les 40 ans et de dédramatiser son âge. On peut être cool à 40 ans ! Pour moi, évidemment, je me suis posé la question : avoir un blogue à 40 ans, c'est peut-être un truc de gamine. Il faut dire que j'ai commencé tard, après 30 ans, alors, c'était très symbolique pour moi d'avoir 40 ans et d'être toujours là avec mon blogue, où on découvre des gens, où je transmets des émotions. Bon, j'ai un livre maintenant... ! », dit-elle en riant.

Comment voit-elle l'avenir, elle qui a créé sa marque, qui a sa papeterie, qui collabore avec de nombreuses entreprises et qui, par la force des choses, est devenue une femme d'affaires ?

« On ne s'improvise pas entrepreneure, donc j'ai beaucoup de questionnements ! », dit Garance Doré.

« Je prends des décisions de business et ce n'est pas toujours facile. J'ai des amis qui sont dans les affaires et qui m'aident. Avec l'évolution de ma marque, ça va être nécessaire de m'entourer de gens d'affaires. [...] L'argent ne passe pas toujours en premier, même si je n'ai plus peur d'en parler ! Je suis très française, l'argent est considéré comme diabolique, on n'en parle pas alors qu'aujourd'hui, je me dis que l'argent apporte les possibilités ! Je suis entourée de six employés, on est encore un peu une famille et j'espère garder cet esprit le plus longtemps possible. »

Love Style Life, Penguin Random House Canada. 272 pages, 39 $. Le livre va paraître en français en décembre.

DE LA CORSE À NEW YORK

1ER MAI 1975 : LA NAISSANCE

Garance Doré est née en Corse, le 1er mai 1975, d'une mère algérienne et d'un père italien. « J'ai ressenti ce mur infranchissable quand on vient de si loin et qu'on est enfant d'immigrés. Ma seule évasion, c'était les magazines ! On voyait les grandes actrices. C'était difficile d'y trouver une inspiration, car ça paraissait inaccessible et irréalisable. C'est important pour moi de parler de mes origines, car moi-même, j'aurais aimé lire le parcours de quelqu'un qui, comme moi, est parti de rien. »

1995 : MARSEILLE

En 1995, à 20 ans, elle déménage à Marseille où elle suit des cours de littérature à l'université, puis elle obtient un emploi dans un cinéma d'art et d'essai. Elle découvre alors qu'elle souhaite devenir illustratrice.

« Quand on vient d'une petite ville, les métiers qui s'offrent à nous, ce sont ceux des notables de la ville, les médecins, notaires et avocats, ensuite, il y a les commerçants et restaurants, et les emplois à la mairie ! Il y a beaucoup de jeunes qui ne savent pas où trouver leur voie. Je ne savais pas à l'époque que des métiers créatifs comme le mien existaient. »

JUIN 2006 : LE BLOGUE

En juin 2006, elle lance son blogue (garancedore.fr) pour pouvoir montrer son travail d'illustratrice, et trouve son nom de plume, Garance Doré.

« C'est là que tout a commencé : un ordinateur, un nom et un rêve avec une infinie dose d'énergie », écrit-elle. Elle découvre qu'elle adore cette façon de communiquer sur son blogue. Des magazines s'intéressent à elle et lui commandent des illustrations.

2007 : PARIS

En 2007, elle déménage à Paris et se découvre un talent pour la photographie. Elle rencontre Scott Schuman, blogueur (The Sartorialist) et photographe américain de renom avec qui elle formera un couple jusqu'en 2014.

« Pour moi, c'était rencontrer l'Amérique et je voulais croire en son "tout est possible à l'américaine" », écrit-elle. Il lui ouvre les yeux sur son nouveau métier de blogueuse qu'elle prend désormais très au sérieux en publiant, en plus de ses illustrations, des photographies. Son blogue explose !

2010 : NEW YORK

En 2010, elle déménage à New York, collabore avec des marques comme J Crew, Dior, Prada, L'Oréal, Louis Vuitton. En 2012, elle reçoit pour son blogue le prix le plus prestigieux qu'on puisse obtenir dans le milieu de la mode, un CFDA (Council of Fashion Designers of America) Fashion Award. C'est comme recevoir un Oscar.  

2015 : LE LIVRE

En 2015, Garance Doré lance son livre Love Style Life et va célébrer les 10 ans de son blogue en 2016. Elle emploie six personnes et a créé sa papeterie.

« J'ai envie d'aller de l'avant. Je suis une illustratrice, une photographe et une narratrice. Je communique sur des choses qui sont intéressantes à mes yeux, quels que soient les moyens, du moment qu'on fait passer des émotions. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer