• Accueil > 
  • Vivre > 
  • Mode 
  • > Vêtements sportifs: quand la mode s'active 

Vêtements sportifs: quand la mode s'active

Collection automne-hiver 2015 de Lolë.... (PHOTO FOURNIE PAR LOLË)

Agrandir

Collection automne-hiver 2015 de Lolë.

PHOTO FOURNIE PAR LOLË

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Judith Ritchie

Collaboration spéciale

La Presse

D'un côté, les créateurs de mode s'inspirent des codes du sport et de la haute performance dans leurs collections couture, de l'autre, les marques de vêtements de course et de yoga jouent la carte du métissage des matières et des coupes aérodynamiques hautement polyvalentes pour infuser au sport un vent de prêt-à-porter. Portrait d'une nouvelle mode qui carbure à l'élégance et à la vitalité.

Andy Thê-Ahn, le visionnaire

Lorsque Bernard Mariette, président de Lolë, propose à Andy Thê-Anh de reprendre les rênes de la création de la marque il y a cinq ans, la vision est de taille. «J'étais surpris. Je me suis demandé si j'allais être capable», raconte Andy, en direct de l'Atelier Lolë, rue Saint-Denis. 

Le créateur reconnu pour ses coupes remplies d'élégance et de raffinement accepte néanmoins de relever le défi et de mettre son talent et sa créativité au service d'une nouvelle génération plus saine, active et sportive. La première année fut consacrée à l'apprentissage. Celui des nouvelles matières, de l'univers du sport, de l'élite sportive, de la performance. «J'ai découvert des matières dont j'ignorais l'existence. J'ai aussi réalisé que ce n'était pas seulement une marque de vêtements de sport, mais un mode de vie global. Une vision. Une philosophie.» 

La mission d'Andy est alors celle-ci: insuffler à la marque une dimension plus mode et moins «sportive» au sens strict du terme. «Les collections prêt-à-porter s'inspirent énormément des collections actives. Je fais un peu l'inverse. Je prends les vêtements très techniques et j'apporte un côté plus cotonneux, soyeux, pour me rapprocher de l'élégance du prêt-à-porter», ajoute Andy Thê-Anh. Son secret? Une réflexion en trois temps.

«D'abord, je cible les besoins des gens pour chaque saison et pour chaque sport. Ensuite, je m'interroge sur ce que je peux apporter de nouveau et comment je veux l'interpréter. Et finalement, le plus important: si les gens pourront porter mes vêtements après leurs exercices. Car là est mon but ultime. Que les gens puissent porter mes vêtements dans la rue sans avoir l'air d'être en train de faire du sport. Pour moi, ce sont les clés de chaque collection. Des produits polyvalents, versatiles, mode.»

Le sport incognito

La nouvelle mission du créateur est donc celle-ci: imaginer des vêtements de sport qui offrent toutes les qualités techniques de respirabilité, performance, imperméabilité (sans en avoir l'air !) et combinables à l'infini pour permettre aux gens d'avoir un style frais à tout moment de la journée.

«Je dis toujours qu'on peut tout faire avec élégance. Ce n'est pas parce qu'on s'entraîne qu'on doit s'habiller n'importe comment. Personnellement, je déteste voir les gens aller faire leurs courses en sortant du sport sans avoir changé de vêtement.»

Un style plus mode, disions-nous, des vêtements pratiques et hautement techniques, mais surtout, un look qui reflète notre personnalité. «Auparavant, dans la mode sportive féminine, on prenait des vêtements pour hommes, on rapetissait la taille et obtenait un vêtement féminin sport. La nouvelle génération souhaite non seulement porter des vêtements de sport plus mode, mais aussi avoir des vêtements qui peuvent sortir de la salle de sport. Par exemple, une femme part courir et après, elle veut aller chercher ses enfants... Comment fait-elle pour porter ses vêtements sans avoir l'air de sortir de la course? Voici ce qui guide mes collections.»

Des innovations textiles

Drapés aériens, détails au dos, coupe évasée, pièces superposables... Pour Andy, chaque vêtement doit nous permettre de passer du studio à la vie urbaine en toute légèreté. «Avant tout, il faut que ce soit confortable. Je déteste être coincé. Chaque vêtement a sa fonctionnalité. Mais il faut aussi que le vêtement corresponde au sport. Ça demeure avant tout des vêtements de sport actif», ajoute-t-il. Parce que la mode mieux-être est aussi un mode de vie, Andy a embrassé la philosophie dans son quotidien.

«C'est un mouvement de masse. J'ai moi aussi changé mon rythme de vie et je fais du yoga et de la course. C'est une tendance de société. On mange mieux. Les gens sont en forme. Les gens veulent être mieux dans leur corps et en santé. Je pense que c'est un retour de balancier. On est dans un monde où tout est à la portée de nous. On fait tout sur internet, on ne bouge plus. Mais l'être humain a besoin de bouger. C'est pourquoi le côté communauté de Lolë est énorme. La collection blanche conçue pour Le Lolë White Tour sert à connecter les gens. À les réunir dans un message de pureté et de paix», ajoute le créateur. Et puis, comme dit Andy: «Quand on commence à faire de plus en plus d'exercice, on a besoin de plus de vêtements. On veut le look complet. Ça devient la nouvelle norme. Les vêtements sont acceptés partout. Les leggings ont remplacé les jeans.» Et finalement, le sport propulse la mode, qui elle propulse le sport. Parfait équilibre.

C'est à New York en 2010 que Michelle... (PHOTO FOURNIE PAR MICHI) - image 2.0

Agrandir

C'est à New York en 2010 que Michelle Watson lance Michi, des vêtements de sport élégants et hautement performants qui reflètent sa passion pour la haute couture, le sport et la danse.

PHOTO FOURNIE PAR MICHI

Cinq marques à suivre

Survol de cinq créateurs qui s'inspirent des codes du sport dans leurs collections ou qui créent des vêtements de course et de yoga élégants et polyvalents.

Michi: l'esprit des Rocheuses 

Canadienne d'origine, Michelle Watson a grandi dans les Rocheuses près de Calgary avant de travailler au design de marques telles que Donna Karan, Kate Spade et, plus récemment, la ligne sportive de luxe haute performance RLX Ralph Lauren.

C'est à New York en 2010 qu'elle lance Michi, des vêtements de sport élégants et hautement performants qui reflètent sa passion pour la haute couture, le sport et la danse dans un style légèrement «edgy» et provocant.

Ses vêtements de plus en plus connus sont dans les magazines les plus branchés de la scène bien-être aux États-Unis (Shape, Vogue, Fitness).

On peut les trouver à Montréal à la boutique Louwana Creek (1019, avenue Laurier Ouest) ou sur le site de Michi.

Vashtie Kola crée une seconde collection avec PUMA.... (PHOTO FOURNIE PAR VASHTIE KOLA) - image 3.0

Agrandir

Vashtie Kola crée une seconde collection avec PUMA.

PHOTO FOURNIE PAR VASHTIE KOLA

Vashtie Kola: la DJ créative new-yorkaise 

Réalisatrice, vidéaste, artiste, designer, consultante créative et DJ, Vashtie Kola crée une seconde collection avec PUMA.

Sa touche personnelle? Un savant équilibre de vêtements entre streetwear et soccerwear qui donne vie à une gamme «luxueuse et sportive».

Par exemple, un maillot de football tout droit sorti des années 90, un short vintage revisité dans une allure plus classique ou des leggings Vashtie avec plusieurs imprimés emblématiques revisités. À suivre!

Imaginée par Hélène Verrier Duval, le concept YUJ... (PHOTO FOURNIE PAR YUJ) - image 4.0

Agrandir

Imaginée par Hélène Verrier Duval, le concept YUJ correspond parfaitement au besoin de la Parisienne «yogi».

PHOTO FOURNIE PAR YUJ

YUJ: de Vogue Paris au style yogi

Si les New-Yorkaises adorent les looks sportifs plus décontractés, les Parisiennes ont un sens unique de l'élégance et du raffinement et détestent avoir l'air tout droit sorties du sport.

Imaginée par Hélène Verrier Duval, anciennement de chez Vogue Paris, le concept YUJ, aussi dit «Maison de pleine conscience», correspond parfaitement au besoin de la Parisienne «yogi».

Signature de style? Des leggings chics gainants adaptés à chaque silhouette (sweet, sexy, soul) et des t-shirts Yoginis en coton bio assez mode pour qu'on puisse enfiler ses talons après une séance de yoga Namasté.

En vente au très chic Bon Marché et aux Galeries Lafayette à Paris.

Fabletics est un concept unique qui propose de... (PHOTO FOURNIE PAR FABLETICS) - image 5.0

Agrandir

Fabletics est un concept unique qui propose de la vente en ligne personnalisée.

PHOTO FOURNIE PAR FABLETICS

Fabletics: l'actrice hollywoodienne

Cocréé par l'actrice Kate Hudson, Fabletics est un concept qui propose de la vente en ligne personnalisée.

On remplit un questionnaire, puis la marque nous propose une sélection de vêtements adaptés à notre mode de vie, et aussi les choix préférés de Kate.

Les tenues sont féminines avec un côté sexy qui correspond à l'image de l'actrice, passionnée de sport et de santé. Les plus? Les prix sont très abordables.

Les matières de Bella Luxx sont souples, les... (PHOTO FOURNIE PAR BELLA LUXX) - image 6.0

Agrandir

Les matières de Bella Luxx sont souples, les coupes, à la fois fluides et ajustées, sont parfaitement féminines et modulables à l'infini pour un style confortable et élégant à tout moment de la journée.

PHOTO FOURNIE PAR BELLA LUXX

Bella Luxx: comme à Los Angeles 

Une élégance décontractée avec une touche de chic, voici l'essentiel de la marque Bella Luxx, conçue à Los Angeles, dans la Mecque californienne des adeptes du bien-être et du culte du corps.

Les matières sont souples, les coupes, à la fois fluides et ajustées, sont parfaitement féminines et modulables à l'infini pour un style confortable et élégant à tout moment de la journée.

On peut les trouver à Montréal à la boutique Louwana Creek (1019, avenue Laurier Ouest).

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer