La course aux baskets

Chaussures résistantes à l'eau Swims, offertes chez Harry... (PHOTO FOURNIE PAR HARRY ROSEN)

Agrandir

Chaussures résistantes à l'eau Swims, offertes chez Harry Rosen, 150 $

PHOTO FOURNIE PAR HARRY ROSEN

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Joëlle Paquette

collaboration spéciale

La Presse

Pour travailler? Oui. Pour un souper au restaurant? Totalement. Pour s'entraîner? Pas tellement. Le sneaker délaisse le tapis roulant et s'offre une transfo prêt-à-porter. Avis aux hommes modernes: il est votre nouveau meilleur ami.

Orlando Bloom... (PHOTO ARCHIVES ASSOCIATED PRESS) - image 1.0

Agrandir

Orlando Bloom

PHOTO ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

C'est déjà arrivé auparavant: le chapeau des années 60 a fini par perdre son statut de gentleman absolu et le jean n'est plus synonyme d'ado rebelle. La chaussure de course subit actuellement le même traitement. Sur les podiums, des marques ultra-luxueuses - Dior et Louis Vuitton viennent en tête - l'adoptent en version couture. Même phénomène sur les tapis rouges. Orlando Bloom a agencé ses baskets noir et blanc à son complet signé Lanvin et Leonardo DiCaprio a adopté un look similaire lors d'un gala caritatif.

Les Italiens, grands maîtres de la cordonnerie, se mettent même de la partie avec des marques comme Common Project, qui offre des chaussures athlétiques épurées, chacune estampée de son numéro de série unique. L'exclusivité a un prix: les modèles se détaillent autour de 500 $.

Le chic est maintenant décontracté, et le « relax » est formel. Les règles? Il n'y en a presque plus. À part celles-ci.

Un design simplissime

À chaque boutique, elles seront là, ces chaussures complètement dorées, à chaînes XL ou aux empeignes en forme d'ailes. Ne succombez pas à la tentation. À moins d'être Pharrell Williams ou Jeremy Scott, ces baskets sont symptomatiques d'un manque flagrant d'attention.

Misez plutôt sur des modèles qui allient allure et simplicité (ah, ce minimalisme, il est là pour rester). Première option: la chaussure monochrome. Ce qu'on entend par là? La semelle, l'empeigne et les lacets sont tous de la même couleur. Un look ultra-facile à agencer, surtout lorsque le design est fait de cuir. Cette matière noble agencée aux lignes athlétiques du soulier le rend tout aussi harmonieux avec un denim marin qu'avec un pantalon propre à plis.

Sinon, il y a ces modèles en toile, popularisés par New Balance et Nike, qui mixent teintes, textures et confort absolu. Nuances neutres chez certains et pot-pourri de couleurs éclatées chez d'autres, il suffit de choisir une version en fonction de sa personnalité. Débutant dans la ligue des baskets? Choisissez un modèle passe-partout qui oscille dans les tons de noir, marine ou gris. Plutôt du type collectionneur? Un peu de couleur ne devrait pas vous faire peur.

La touche de finition

Parce qu'ils volent littéralement la vedette cet été, les baskets se portent sans chaussettes ou avec des chaussettes courtes (en d'autres mots, invisibles). Tant qu'à viser une allure simplissime, une chaussure immaculée est essentielle. Imaginez porter un soulier taché de boue et de traces de gazon avec votre complet préféré... Pas question! Ces chaussures sont peut-être nées sur la piste d'athlétisme, mais elles méritent autant d'attention que des flâneurs en suède délicat ou que des oxfords en cuir ciré.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer