• Accueil > 
  • Vivre > 
  • Mode 
  • > Fashion Week: les animaux de compagnie ont aussi leurs défilés 

Fashion Week: les animaux de compagnie ont aussi leurs défilés

La soirée avait pour but comme chaque année... (PHOTO CARLO ALLEGRI, REUTERS)

Agrandir

La soirée avait pour but comme chaque année de faire adopter des animaux abandonnés, acteurs du premier défilé, et de lever des fonds pour des associations travaillant pour sauver ces bêtes abandonnées.

PHOTO CARLO ALLEGRI, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Brigitte Dusseau
Agence France-Presse
NEW YORK

Jupe à volants, gilet en lamé, perruques et grosses boucles d'oreille, Paco et Pearl semblent un peu nerveux. Dans quelques minutes, commence le défilé.

Paco et Pearl sont deux chihuahuas. Car à New York durant la Fashion Week, même les animaux de compagnie ont leurs défilés.

Ils étaient quelque 150 jeudi soir, dans un grand hôtel de Manhattan, à participer ainsi à la 11e édition annuelle du New York Pet Show: des chiens, quelques chats, deux poules et même un gros lézard, qui devait défiler avec une minuscule jupe en plumes sur une planche à roulettes, idée de sa maîtresse pour ne pas s'éterniser sur le podium.

Yeyush, un chihuahua de 7 ans qui a son compte Instagram, est venu en blouson noir, bandana avec de petites têtes de mort et lunettes de soleil, accompagné de son maître Sergio Galdamez, un New-Yorkais d'origine guatémaltèque.

Juju, un Yorkshire terrier, porte une longue robe de dentelle vintage avec force noeuds roses.

Paco, Pearl et Penelope, un autre petit Yorkshire terrier habillé en lamé argenté, sont vêtus comme leurs maîtres, un couple de Dallas résolument disco. Car la soirée est placée sous le signe des années 60 et 70.

Lady Gaga et Beyoncé ne sont donc pas vraiment d'époque: Lady Gaga est complètement rose fluo, Beyoncé porte un petit gilet. «Je voulais être unique, je voulais être différente, donc j'ai choisi des poules», explique à l'AFP leur propriétaire Sharon Folken, de Brooklyn, ses deux volatiles un peu agités dans les bras. Et elle précise, amour des animaux oblige, que la teinture de Lady Gaga n'est pas dangereuse.

Designer «couture» 

Certains designers sont plus sérieux, comme Anthony Rubio, designer «couture» pour animaux. En 2014, il a été sacré designer de l'année au New York Pet Show. Il ne défile donc plus car «ce n'est plus la peine»,  mais est venu avec ses deux chihuahuas Bogie et Kimba, le trio minutieusement déguisé en «fanfare du Sergent Pepper» des Beatles. Il a fait les trois costumes vert, rouge et bleu. Voilà dix ans qu'il fait des vêtements «couture» pour animaux, et ses affaires, dit-il, se portent bien.

Le costume pour chien qui l'a fait gagner l'an dernier coûtait 5000 dollars. Cette année, le petit chapeau rouge de Bogie, fait à la main, en coûte 150, son minuscule costume entre 400 et 500.

«J'ai été l'un des premiers» designers pour animaux, explique-t-il.

Chen Sahar, une jeune bijoutière de Tel-Aviv, a créé spécialement pour la soirée et ses trois défilés, un collier et une bague portés par Annabelle, un chiot de 8 mois offert à l'adoption. Le collier est en cuir et argent, avec 195 cristaux Swarovski, le bracelet assorti, qu'Annabelle porte à la patte avant droite, est également en cuir et argent avec 200 petits cristaux incrustés et un gros cristal rose. Prix de l'ensemble, 12 000 dollars. Chen porte aussi un collier assorti. Elle ne sait si elle vendra ses créations.

«C'est la première fois que je fais des bijoux pour des animaux», dit-elle. «Mais j'aime les projets spéciaux».

L'ambiance est détendue et joyeuse, entre les poussettes pour chiens, les vendeurs de produits spécialisés et les modèles qui patientent avec leur maître en coulisses.

«Mes garçons adorent s'habiller, tout le temps. Ils ont une garde-robe bien plus importante que la mienne», confie Anthony Rubio en parlant de ses chihuahuas.

Seul l'agame barbu (gros lézard) que sa propriétaire Susi Lacoff Resnser s'apprête à faire défiler sur sa planche à roulettes semble absolument indifférent.

La soirée avait pour but comme chaque année de faire adopter des animaux abandonnés, acteurs du premier défilé, et de lever des fonds pour des associations travaillant pour sauver ces bêtes abandonnées.

«Nous espérons récolter beaucoup d'argent», déclarait confiant, le président du New York Pet Show Gregg Oehler.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer