Le duo qui monte

Danielle Martin et Pao Lim... (Photo Marco Campanozzi, La Presse)

Agrandir

Danielle Martin et Pao Lim

Photo Marco Campanozzi, La Presse

Partager

Sur le même thème

Elsa Vecchi, collaboration spéciale
La Presse

Vedette de notre une consacrée à la mode montréalaise, le duo de créateurs Danielle Martin et Pao Lim nous a séduits lors de la dernière Semaine mode Montréal. Son sixième défilé confirme Martin Lim parmi les griffes qui comptent.

Depuis juin 2010, les deux créateurs, couple à la ville, n'ont jamais cessé de nous surprendre par leur insatiable créativité et leur formidable talent de couturiers. Mais cette fois, ils nous ont littéralement bluffés.

Dès leur premier défilé, ils ont imposé leur signature: robes graphiques et fluides, références sixties, esprit mariant le glamour et le portable. Sauf que cette fois, ils ont décidé de «s'éclater», nous a confié le duo entre deux oeillades complices. «Notre désir commun était d'exprimer notre vraie nature créative, sans dénaturer l'ADN de la griffe».

L'intitulé de cette nouvelle collection, Au fil du temps, pose une réflexion sur le temps qui passe. Partout, on trouve l'idée de cercles qui donnent vie à des pièces moins attendues, plus expérimentales et forcément plus spectaculaires. Par exemple, ces trois silhouettes qui ont clos le défilé: trois bulles d'organza ultra-aériennes, magenta, bleu cobalt et bleu bébé, renfermant en leur coeur de courtes robes drapées en soie. D'un côté, la bulle conceptuelle illustre un pur moment de créativité; de l'autre, la petite robe aux détails graphiques est un classique de Martin Lim, le meilleur vendeur.

Le duo, formé à la célèbre école Central Saint Martins de Londres - celle qui a vu passer Alexander McQueen, Stella McCartney et John Galliano -, parvient ainsi à réaliser l'exploit de conjuguer innovation et vision commerciale. En témoignent également les robes taille haute, ligne A, qui se parent tantôt de franges qui dévoilent les jambes au gré des mouvements, tantôt de languettes de plastique qui nous replongent dans les années 60.

À cette garde-robe «chic-cool» oscillant entre crème, bleu myosotis, cendré, noir (exit les habituelles couleurs vives, hormis le magenta) viennent s'ajouter des pièces plus «classiques», telles que ces capes, ces ponchos et ces sweat-shirts, aussi déclinées en robes. Autre grande nouveauté: les ceintures, sacs et foulards que le duo a créés en partenariat avec la société Mil-Idee, leader du marché de la ceinture à Montréal. Plus le temps passe, plus on se dit que Martin Lim monte et compte.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600172:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer