SMM: des talents à surveiller

La collection Printemps/Été 2012 de Duy... (Photo: fournie par Duy)

Agrandir

La collection Printemps/Été 2012 de Duy

Photo: fournie par Duy

Dossiers >

Mode québécoise

Vivre

Mode québécoise

Découvrez les créateurs québécois présentés lors de la semaine de la mode de Montréal. »

Elsa Vecchi
La Presse

Cette saison, les organisateurs de la Semaine de la mode de Montréal ont choisi de devancer le calendrier habituel de deux semaines, pour se positionner tout juste avant la Semaine de mode de New York. Au programme, du 6 au 9 septembre, quatre jours de défilés annonciateurs de la mode printemps-été 2012. L'occasion pour nous d'attirer votre attention sur de jeunes designers québécois qui promettent de faire souffler un vent de renouveau.

UNTTLD

Premier défilé à la Semaine de la mode de Montréal  le 6 septembre à 17h30,  au Marché Bonsecours

Deux collections (A-H 2011, P-E 2012)

José Manuel et Simon Bélanger, tous deux anciens assistants du créateur de mode Denis Gagnon, ont lancé en janvier 2011 leur propre griffe pour femme. Le premier est diplômé en design de mode du collège LaSalle, à Montréal, et de la prestigieuse Domus Academy de Milan, le deuxième est frais émoulu de la faculté des Beaux-Arts de l'Université Concordia, à Montréal. C'est donc à quatre mains qu'ils créent des modèles «pointus» et tendance, autoproclamés «vêtements classiques revisités de façon fonctionnelle», selon les mots de Simon Bélanger.

Leur style? Un reflet exact de leur nom, «UNTTLD» (traduisez: «sans titre»): le tandem de jeunes créateurs ne souhaite pas être associé à un style et s'efforce de brouiller les pistes, tout en se concentrant sur la recherche de volumes, de coupes et de matières pour donner naissance à des silhouettes aériennes et géométriques, des finis poudrés, des textures de béton ou des effets plumes. Bref, une couture urbaine et dans le coup.

En primeur: Le défilé printemps-été 2012 pourrait s'intituler «Dualité». À venir: du noir et du blanc, un imprimé dominant (noir et blanc) réalisé et sérigraphié maison, des contrastes de matières (mat contre brillant), et toujours des volumes et des effets géométriques. «Un ultra-chic bourgeois métissé de punk!» explique José Manuel. Chic et glamour pour les designers de UNTTLD qui sont, avec la marque Martin Lim, finalistes au Mercedez-Benz à Montréal, qui pourrait leur permettre de défiler tous frais payés à Toronto dans quelques semaines.

ANASTASIA LOMONOVA

Premier défilé à la Semaine de la mode de Montréal  le 7 septembre à 17h,  au Marché Bonsecours.

Neuf collections

La designer née à Odessa en Ukraine a fait ses classes à l'Université de Ryerson, à Toronto. Après un détour par les ateliers des créatrices montréalaises Valérie Dumaine et Nadya Toto, elle se lance dès 2006 seule aux manettes d'une griffe personnelle.

Son Style? Le printemps-été 2011 a amorcé un vrai tournant dans sa recherche stylistique. «Au printemps dernier, je me suis arrêtée quelques mois pour m'interroger sur le sens de ma couture, et j'en ai finalement conclu que le concept d'une collection, c'est réellement ce qui m'anime». En résumé, exit les petites robes simples et féminines, la créatrice tendant désormais vers une couture «avant-gardiste», comme en témoigne ce modèle de robe que nous vous dévoilons en avant-première, à quelques jours de son défilé.

En primeur: Le défilé printemps/été 2012 pourrait s'intituler «Recherche sur la matière». La créatrice part du jersey, du lin et du chiffon pour en draper le corps et ainsi créer trois modèles tous différents et uniques, à savoir le plus souvent des robes aux plissés, froissés et drapés magistraux, chaque tissu réagissant très différemment à un même traitement. L'ensemble est décliné dans des teintes subtiles de bronze, de beige fumé ou de charbon, avec quelques accents de jaune fluo tirés d'une matière inusitée en mode, le... caoutchouc! À suivre de très près.

MARTIN LIM

Premier défilé à la Semaine de la mode de Montréal - le 6 septembre à 16h30, au Centre des Sciences de Montréal.

Trois collections, dont P-E 2012.

Martin Lim est la contraction de Danielle Martin et de Pao Lim, couple à la ville et derrière les machines à coudre. Ces deux designers montréalais ont fait leurs classes à la réputée St. Martin School de Londres, celle-là même qui a accueilli et formé de prestigieux créateurs. Ils sont ensuite passés du côté de chez Roland Mouret, célèbre couturier français installé dans la capitale anglaise, avant de poser leurs bagages à Montréal pour collaborer avec de grandes marques et lancer leur propre griffe en juin 2010.

Leur style? «Des vêtements chic et portables à toute heure du jour et du soir», dit Danielle Martin, à l'image de ces robes, pour l'automne, qui affichent drapés, superpositions et asymétries, le tout parfaitement nimbé de glamour.

En primeur : Le défilé printemps-été 2012 pourrait s'intituler «Un voyage en Europe» et nous donnera à voir une garde-robe dominée, côté couleur, par le quatuor rose, bleu, crème et noir, ponctuée ici ou là de noirs détails graphiques, de soie, et de robes très féminines qui ont fait connaître la marque. «Un chic décontracté!» le définit elle-même Danielle Martin.

DUY

Premier défilé à la Semaine de la mode de Montréal - le 8 septembre à 18 h 30, au Marché Bonsecours.

Sept collections incluant le P-E 2012

Duy, créateur de la marque du même nom, existe depuis plus de six saisons. Sa formation s'est faite ici, à Montréal, au collège LaSalle où il a obtenu son diplôme en 2000. Suit un détour du côté de Londres et de Paris, histoire de voir du pays, puis des aller-retour afin de passer de collaborations avec de grandes marques commerciales à la création en solo.

Son style? «Classique, mais edgy. J'adore réinventer les intemporels en jouant avec des trompe-l'oeil, par exemple, et bien sûr avec ce souci permanent d'une couture bien faite.»

En primeur: Le défilé printemps-été 2012 pourrait s'intituler «Zorro de l'an 3000». Au programme : des silhouettes pour homme et femme, empruntant chacun des détails de la garde-robe de l'autre: de la dentelle pour lui, des détails masculins pour elle, interversions qui font le miel de la collection des beaux jours prochains. Celle-ci nous donnera à voir des silhouettes sexy tout en restant couvertes, des contrastes entre lignes ajustées et volumes, ou encore de beaux modèles trapèze... ça et là colorés de vert cactus, Zorro oblige!




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer