Où manger quand on sort au festival?

La terrasse de la Brasserie T!... (Photo tirée du site du restaurant)

Agrandir

La terrasse de la Brasserie T!

Photo tirée du site du restaurant

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La saison des festivals est lancée. Notre critique gastronomique vous suggère quelques adresses pour bien manger (et boire) autour de la place des Festivals.

Parmi les questions qu'on me pose le plus souvent depuis que je fais ce boulot, il y a, bien en haut de la liste, le bon vieux: «Où manger avant ou après un concert ou une pièce de théâtre? Et pendant les festivals?» Au début, la réponse n'était pas facile à trouver parce que le Quartier des spectacles et ses environs ne comptaient pas une multitude de tables intéressantes. Mais ceci a beaucoup changé depuis quelques années. Le Food Lab de la SAT est arrivé, les restos sur la place des Festivals, Bouillon Bilk et le Cadet ont donné un autre style au boulevard Saint-Laurent et maintenant, j'ai hâte d'essayer la nouvelle table de l'immeuble des festivals, rue Sainte-Catherine, le Blumenthal. Voici donc quelques idées pour manger dans le quartier...

La Brasserie T!

C'est une évidence puisque ce restaurant est carrément sur la place des Festivals, une super destination où il faut, bien évidemment, réserver. On aime la terrasse l'été, mais aussi la fraîcheur de la salle quand le soleil plombe trop en juillet, et la lumière des grandes fenêtres. On aime aussi les salades géantes et les plateaux de fruits de mer spectaculaires, tout comme la jolie sélection de vins. Accueil très pro, plats toujours impeccablement ficelés. Une référence.

Bouillon Bilk

Installée sur le boulevard Saint-Laurent, dans une zone pas particulièrement chic, mais vraiment à deux pas de la place des Festivals, cette table ne cesse de m'épater. Cuisine finement ciselée, préparée à partir d'ingrédients locaux et donc de saison, dans un esprit contemporain allumé. Pensez tagliatelles au crabe des neiges et citron confit ou financier au panais et au sirop d'érable. Carte de vins impeccables à prix variés, service pro et souriant. Là aussi, il faut réserver, car c'est toujours plein.

Le Pullman

Cette adresse de l'avenue du Parc, à cinq minutes du coeur du Quartier des spectacles, n'est pas un restaurant, mais bien un bar à vin avec une très belle sélection de crus au verre et de bouteilles de tous les prix, soigneusement choisies, provenant souvent de petits producteurs. Le tout servi par des gens qui s'y connaissent. Cela dit, on sert aussi à manger toutes sortes de petites assiettes - haricots aux amandes, mini-burgers, etc. -, ce qui est chouette quand on veut juste prendre une bouchée façon 5 à 7 ou après un spectacle. Ce qui est bien aussi, c'est que c'est ouvert tard et que l'aménagement signé Bruno Braen traverse les années et demeure spectaculaire.

Le Moleskine... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, archives LA PRESSE) - image 2.0

Agrandir

Le Moleskine

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, archives LA PRESSE

Moleskine

C'est le nouveau petit frère du Pullman, lui aussi installé avenue du Parc, lui aussi aménagé par Bruno Braen, et c'est un restaurant qui se décline en trois approches. D'abord, il y a un comptoir au rez-de-chaussée pour commander à emporter, ce qui peut être utile si on veut pique-niquer en ville. Au même étage, il y a aussi des tables où l'on sert un menu de type pizzeria et sachez qu'il y a un four à bois spectaculaire pour faire ça. Et finalement, il y a une mezzanine où l'on propose des repas plutôt chic et plutôt délicieux préparés par Frédéric St-Aubin, l'ancien chef du 357C, le fameux club privé. À ne pas manquer: l'omelette du jour.

Parvis

Ce resto de la rue Mayor, situé derrière l'église Saint-James, est un tout petit peu décalé vers l'ouest, disons à cinq minutes de marche du centre du Quartier des spectacles. On l'aime pour sa déco joliment dégingandée, ses pizzas, ses salades - pensez nouilles udon, concombre, basilic thaï ou tomates et ricotta - et sa terrasse l'été. Atmosphère vivante, tables communales. S'il n'y a pas de place, on peut aussi aller voir juste à côté, au Furco, plus bar, mais où on sert aussi à manger ou encore, on marche deux pas et on arrive, rue City Councillors, au Biiru, un resto moderne d'inspiration japonaise amusant.

La Capital

Pour un repas pas cher du tout, on va chez La Capital, une adresse mexicaine sans prétention, mais moderne du boulevard Saint-Laurent, dans le quartier... chinois. On est donc à huit ou dix minutes de marche, je dirais, du coeur du Quartier des spectacles. Tacos créatifs, salade de jicama, guacamole traditionnel. On aime les sauces faites maison et les cocktails au mezcal ou la tequila. Dans ce coin, comme adresse sympa, il y a aussi Orange Rouge, rue de la Gauchetière Ouest, un chinois contemporain allumé - il faut goûter à la salade de chrysanthème - ou alors Noodle Factory, un chinois vraiment pas cher, sans déco ou atmosphère digne de ce nom, mais très rapide. À ne pas manquer: les dumplings farcis au bouillon.




publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer