La renaissance du Balmoral

Le chef Rémi Brunelle, le restaurateur Nic Urli et... (Photo La Presse)

Agrandir

Le chef Rémi Brunelle, le restaurateur Nic Urli et Jacques-André Dupont, PDG du Festival international de jazz de Montréal.

Photo La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les habitués du Quartier des spectacles l'ont peut-être remarqué, le Balmoral a fermé ses portes récemment.

C'est que l'endroit, qui appartient à L'Équipe Spectra, est en train de subir de profonds changements afin de donner un nouveau souffle au restaurant, qui devrait rouvrir en mai sous un nouveau nom : Blumenthal. Un rappel du nom original de la bâtisse, qui hébergeait un magasin de vêtements pour hommes dans les années 30.

L'équipe mandatée pour mener à bien ce projet a plusieurs années d'expérience derrière la cravate : Sarah Bergeron (Auberge Saint-Gabriel), Nic Urli (Flyjin, Hà, Jatoba) et Paolo Di Pietrantonio (président du C.A. de l'ITHQ). « L'espace a un potentiel immense ! On veut en faire une destination, et pas seulement en période estivale », affirme Nic Urli.

En cuisine, c'est le chef Rémi Brunelle (Leméac) qui pilotera le menu, de type brasserie montréalaise, alors que les Gauley Brothers (Birdbar, Foiegwa) signent le design, qui s'inspirera des années 30 et des cabarets jazz.

Avec ses 200 places sur la terrasse, l'endroit deviendra sans doute un incontournable du centre-ville cet été !

305, rue Sainte-Catherine Ouest




publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer