Après le suicide de son chef, un resto suisse garde ses 3 étoiles

Le chef Benoît Violier pose, le 15 mai... (PHOTO MARCEL GILLIERON, Archives Agence France-Presse)

Agrandir

Le chef Benoît Violier pose, le 15 mai 2012, devant le Restaurant de l'Hôtel de Ville, à Crissier, en Suisse.

PHOTO MARCEL GILLIERON, Archives Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Genève

Le célèbre restaurant suisse de l'Hôtel de Ville à Crissier, dont le chef s'était suicidé fin janvier, garde ses trois étoiles Michelin dans l'édition 2017, a-t-on appris auprès du guide gastronomique.

«Par son immense talent, Benoît Violier avait porté cette maison au sommet de la haute cuisine mondiale. Depuis sa disparition, sa fidèle brigade perpétue son travail aux fourneaux; les assiettes, toujours magistrales, cultivent la grande tradition et sont portées par un service d'exception. L'histoire continue!», ont écrit les inspecteurs de Michelin.

Après le choc de la mort tragique de Benoit Violier, à l'âge de 45 ans, c'est son second, Franck Giovannini qui a repris la direction des cuisines de l'établissement proche de Lausanne.

Il devient ainsi le 4e chef à obtenir les 3 étoiles Michelin pour le restaurant de l'Hôtel de Ville, après Frédy Girardet (en 1993), Philippe Rochat (1996) et Benoit Violier (2012).

C'est cependant le premier chef à ne pas être patron du restaurant. La veuve de Benoit Violier, Brigitte Violier, continue de diriger l'établissement.

Les deux autres 3 étoiles Michelin en Suisse - le Schauenstein d'Andreas Caminada, à Fürstenau (canton des Grisons) et le Cheval Blanc de Peter Knogl à Bâle - ont vu leur note confirmée.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer