Réconfortante Armoire à glaces

La crème glacée au chocolat noir est certainement... (Photo François Roy, La Presse)

Agrandir

La crème glacée au chocolat noir est certainement à classer parmi les meilleures de Montréal: son goût est si intense qu'au lieu d'être faite avec du chocolat à 70% de cacao, on a plutôt l'impression qu'elle est faite à 70% de chocolat!

Photo François Roy, La Presse

Heureusement, Alfred et Simone n'ont jamais vu le jour. Enfin, façon de parler. C'est sous ce nom que Nadia Aubert voulait d'abord se lancer en affaires pour vendre des céréales pour enfants sans gluten sur la Plaza Saint-Hubert: le bail était déjà signé quand elle a su que ses recettes requéraient encore six mois de recherche et développement. Misère. À deux semaines de préavis, elle a changé ses plans du tout au tout, troqué les aliments santé pour les aliments réconfortants et embarqué un conseiller financier devenu son ami dans l'aventure. Leur bonheur allait être pavé de grilled-cheese et de crèmes glacées.

Pris de court le premier été (en 2012) les comparses ont préféré s'en remettre aux bons soins d'un professionnel et se sont approvisionnés auprès du Havre-aux-Glaces (marchés Jean-Talon et Atwater), mais très vite, ils ont appris à voler de leurs propres ailes. «On ne voulait pas juste être des revendeurs», explique Nadia Aubert.

Depuis deux ans, leur comptoir est sans cesse rempli de gelatos et de sorbets qui démontrent un très grand savoir-faire: onctueux, denses, ultra parfumés. La crème glacée au chocolat noir est certainement à classer parmi les meilleures de Montréal: son goût est si intense qu'au lieu d'être faite avec du chocolat à 70% de cacao, on a plutôt l'impression qu'elle est faite à 70% de chocolat! Il n'y a pas d'arrière-goût de «substances laitières», de gras végétaux ou autres saveurs en poudre. Que du naturel, promet-on, jamais de gluten ni d'oeuf non plus.

Hormis les classiques, on s'amuse aussi un peu côté recettes: carotte-cardamome, pomme-calvados, érable-bacon, citrouille épicée, etc. «Quand on mange quelque chose et qu'on aime ça, on se dit: est-ce qu'on ne pourrait pas faire une glace à ça?», illustre Nadia Aubert.

Malgré le retour de la saison froide, les glaces continueront d'être produites régulièrement et le comptoir ne désemplira pas. Ceci dit, les plus frileux pourront alors s'en remettre aux autres spécialités de la maison: des biscuits, des muffins, des brownies et, surtout, des grilled-cheese. Car que ce soit chaud ou froid, ici, on entend surtout se spécialiser dans les plats qui réconfortent.

Les grilled-cheese sont préparés sur du pain de maïs (faible en gluten) d'une boulangerie pas très loin. Il y a le Ron King - oui, en hommage au chroniqueur sportif qui sévit dans La Presse - avec du simple fromage «jaune» traditionnel, moins costaud que celui dédié au Grand Antonio - avec du mamirolle et du chutney de mangues et chipotle - et moins élaboré que celui de la Marquise avec du gouda de chèvre sans lactose, du prosciutto, de la confiture et de la roquette, tous à petits prix (entre 3,50 et 6,50$).

Soupes et cafés complètent le menu: réchauffé par un tel dîner, on prendra bien un petit shooter de sorbet au citron pour digérer, même en hiver... et repartira certainement avec un demi-litre pour servir en dessert aux invités samedi soir.

L'ARMOIRE À GLACES

6220, rue Saint-Hubert, Montréal

www.larmoireaglaces.ca




Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer