Où manger en 2012

La magie opère au bar à vins Accords.... (Photo Bernard Brault, archives La Presse)

Agrandir

La magie opère au bar à vins Accords.

Photo Bernard Brault, archives La Presse

Partager

Si vous me demandez de décrire l'année 2011 en parlant de cinq restaurants coups de coeur, je vous dirais ceci. Ce ne sont pas les seuls qui m'ont ravie. Mais c'est un début.

Le Bouillon Bilk

Installé boulevard Saint-Laurent, à la hauteur du Quartier des spectacles, ce lieu au décor trop austère - vivement une oeuvre d'art contemporain sur les murs! - est une des belles additions de l'année. On y mange une cuisine créative et raffinée qui reste loin des lieux communs du moment. Le service est agréable et pro, et la carte des vins, bien recherchée. Bravo. On y sert du ginger-ale artisanal, un plus. Tout pour se faire aimer. En plus, avec La Porte et Toqué! , un des meilleurs rapports qualité-prix du midi en ville.

1595, boul. Saint-Laurent, 514-845-1595

Le Filet

Le nouveau restaurant de l'équipe derrière le Club Chasse et pêche est trop bruyant. Et son décor s'avère bien sombre. Mais cela n'empêche pas cette nouvelle adresse de l'avenue du Mont-Royal de servir de la très bonne cuisine, fine, inventive, souvent légère, elle aussi loin des clichés de l'heure. Le cardeau à la prune, les pétoncles à l'avocat... Dans une année, j'en mange, des plats. Quand je m'en souviens encore, quand je les goûte encore, des mois plus tard, c'est bon signe.

219, av. du Mont-Royal Est, 514-360-6060

L'Hostaria

Le Il Mulino n'est plus, vive l'Hostaria, le nouveau restaurant qui a pris sa place rue Saint-Zotique. Convivial, chaleureux, cet établissement tenu encore par Aniello Covone, à qui s'est jointe notamment l'agente de vins Aline Carmeline Russo, est une nouvelle valeur sûre où on va chercher des classiques améliorés. Pâtes aux sauces mijotées longtemps, viandes grillées ou braisées, salades riches et copieuses, zabaglione impeccable, affogato... Moderne sans être froid ni chichi, animé mais pas assourdissant, ce restaurant est sur la liste de ceux où on retourne pour le plaisir, pas juste pour travailler.

236, rue Saint-Zotique Est, 514-273-5776

Le Van Horne

J'aime le style de ce restaurant tout petit, tout chic: la déco avec les oeuvres d'art, le choix de cuisiner les petites portions, précises, raffinées. J'aime l'atmosphère calme, où on n'a pas besoin de crier, ce qui est rare par les temps qui courent. J'aime que le chef se préoccupe de l'origine de ses produits.

1268, av. Van Horne, 514-508-0828

Les Satay Brothers

L'année 2011 a vu le début d'un mouvement montréalais de cuisine de rue qui prend toutes sortes de formes et dont le point commun est de broder en toute légalité autour de l'interdiction officielle imposée dans les années 60. Parmi ces projets, on a vu le marché du FoodLab, à l'extérieur de la Société des arts technologiques, boulevard Saint-Laurent. Il y a eu aussi des initiatives sur les terrains des festivals. Mis à part les tacos de Grumman78 qu'on aimait déjà en 2010, le coup de coeur de l'année est le comptoir de cuisine singapourienne des Satay Brothers, au marché Atwater. On y mange des potages épicés ou des sandwichs remplis de saveurs et de textures exotiques inattendues. Jamais banals. Toujours délicieux. Malheureusement, leur comptoir est fermé pour l'hiver, on les attend au printemps, en espérant que Montréal aura encore plus de comptoirs extérieurs de ce type.

Marché Atwater

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600172:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer