Noël au restaurant

Le restaurant Laurie Raphaël de Montréal... (Photo: archives La Presse)

Agrandir

Le restaurant Laurie Raphaël de Montréal

Photo: archives La Presse

Partager

Depuis que j'ai des enfants, Noël se passe chez nous, à la maison ou dans la famille. Sapin décoré, repas copieux, chansons à répondre, visite du père Noël chargé de cadeaux grossièrement abondants. Le Noël traditionnel, en somme.

Mais je n'ai pas toujours fêté ainsi. En fait, pendant des années, j'ai fui Noël. J'ai déjà passé un 24 décembre dans une maison flottante sur l'Amazone et célébré le 25 dans un restaurant japonais de São Paulo. À Paris, j'ai boudé Noël avec une amie d'enfance, puis, quelques années plus tard, avec des copains venus du Nigeria, de Finlande, de Sicile et d'Afrique du Sud. Une année, je suis même allée me cacher à Venise, inondée. C'était triste, mais magnifique. Tout ça pour dire que Noël, ce n'est pas toujours en famille, pour tout le monde. Il y a des gens qui fêtent autrement. Pour mille raisons pas toujours grises.

Mais où aller alors?

Autant la Saint-Sylvestre est une fête ouverte où il n'est pas du tout étonnant d'aller au restaurant, autant Noël a toujours été traditionnellement perçu comme une fête privée. Peut-on avoir envie de sortir ce jour-là?

Il y a très peu de restaurants ouverts le 24 et le 25 décembre. Surtout que Noël, cette année, tombe un dimanche.

Mais j'en ai quand même trouvé trois, qui sont ouverts et que je vous recommande. Pour une table pas chère, on peut aussi aller faire un tour dans le quartier chinois, mais ce sera alors le menu habituel.

D'abord, le Laurie Raphaël Montréal, le restaurant du chef Daniel Vézina. Comme le restaurant fait partie de l'hôtel Germain, on y préparera un repas festif pour les gens de passage à Montréal. C'est mon premier choix, pour la qualité de la cuisine, toujours inspirée et axée sur les produits québécois, et pour le joli décor.

Mon deuxième choix est le Sinclair, à l'auberge Saint-Sulpice, dans le Vieux-Montréal. Le restaurant, l'ancien S qui est en pleine transformation et dont le chef est maintenant Stelio Perombelon, n'est pas encore ouvert, mais il le sera d'ici Noël, m'a-t-on assurée. C'est à deux pas de la basilique Notre-Dame, où on peut aller pour la messe de minuit.

La troisième possibilité est aussi rattachée à un hôtel: c'est le Saint-Gabriel où cuisine maintenant le chef Éric Gonzales. Là encore, on est dans le Vieux-Montréal. Le restaurant est dans un immeuble ancestral spectaculaire, ce qui ajoute à la magie. Et il y aura un menu spécial, c'est sûr.

Menu à emporter

Si vous n'avez pas le temps ni l'occasion de cuisiner un grand repas traditionnel familial, mais que vous avez quand même accès à une table et un toit, vous pouvez acheter votre repas de Noël et l'emporter. La société Naked Lunch, par exemple, propose un pigeonneau chasseur édition spéciale de Noël. Ces conserves sont vendues 50$ chacune à la Fromagerie du marché Atwater et au Marché des Saveurs du marché Jean-Talon.

Parmi les classiques, le restaurant Au Pied de Cochon présente une gamme de plats à commander à l'avance: tourtières, ragoût de pattes, cassoulet, terrine de foie gras... Cette année, la Bête à pain, le traiteur de Marc-André Royal du restaurant Saint-Urbain, installé rue Fleury dans Ahuntsic, offrira lui aussi des plats dans ce même esprit, dont une tourte au chapon. Il y a aussi Pas d'cochon dans mon salon, piloté par l'équipe de la Salle à manger, et les traiteurs spécialisés, comme Denise Cornellier ou Ian Perreault. Un conseil, si vous adorez un restaurant, demandez si le chef peut vous préparer des plats à emporter. Si on les avertit suffisamment à l'avance, rares sont les restaurateurs qui refusent ce genre de commande.

Et le 31?

Le 31 décembre, les options sont beaucoup plus nombreuses, puisque la Saint-Sylvestre n'a pas le caractère familial du 24. Appelez votre restaurant préféré, peut-être offre-t-il un menu spécial pour le réveillon. Mais ne tardez pas.

Des idées? Parmi les lieux bien connus pour célébrer l'arrivée de la nouvelle année, il y a le chic et douillet Club Chasse et Pêche, qui a ouvert un 31 décembre et marque ainsi son anniversaire. Son petit frère, le Filet, sera lui aussi ouvert pour accueillir 2012. Les 400 coups, dans le Vieux-Montréal, propose deux menus de fête, dont un à 18h, trois services, à 55$ et un autre de six services à 20h45, à 85$. La Chronique, rue Laurier, restaurant français classique, offre quant à lui un «grand menu dégustation» de neuf services à 150$ par personne. Au menu: caviar, foie gras, turbot, homard, boeuf de Kobé... Que du luxe classique.

Au chaud lapin sur l'avenue du Mont-Royal, Ma grosse truie chérie rue Ontario, Venti dans le Vieux-Montréal... La liste continue, dans tous les styles et tous les prix.

Adresses

Laurie Raphaël: 2050, rue Mansfield, www.laurieraphael.com,514-985-6072

Auberge Saint-Gabriel: 426, rue Saint-Gabriel, www.lesaint-gabriel.com, 514-878-3561

Le Saint-Sulpice (Sinclair): 414, rue Saint-Sulpice, www.lesaintsulpice.com, 514-288-1000

Au Pied de Cochon: 536, rue Duluth E., www.restaurantaupieddecochon.ca, 514-281-1114

Ian Perreault: 1248, rue Bernard O., www.ianperreault.com, 514-948-1248

Les 400 coups: 400, rue Notre-Dame O., www.les400coups.ca, 514-985-0400

La Chronique: 99, av. Laurier O., www.lachronique.qc.ca, 514-271-3095

Le Club Chasse et Pêche: 423, rue Saint-Claude, www.leclubchasseetpeche.com, 514-861-1112

Le Naked Lunch: 2039, boul. Sainte-Sophie, Sainte-Sophie www.lenakedlunch.com, 514-849-7418

Cornellier traiteur: 5354, boul. Saint-Laurent, www.cornelliertraiteur.com, 514-272-8428

Pas d'cochon dans mon salon: www.pasdcochondansmonsalon.com, 514-649-7559

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600172:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer