ÉM Café: au bout du Mile End

Le ÉM Café est particulièrement accueillant pour les... (Photo Robert Mailloux, La Presse)

Agrandir

Le ÉM Café est particulièrement accueillant pour les enfants, comme la petite Emma, 7 ans, qui colorie, ici, tandis que les grands discutent.

Photo Robert Mailloux, La Presse

Partager

Dossiers >

Amener les enfants au resto

Vivre

Amener les enfants au resto

Où aller manger avec les enfants? Consultez nos idées restos. »

Sur le même thème

Robert Beauchemin
La Presse

Rien ne nous empêche de manger au café. La restauration y est souple, informelle, sans règles précises ni horaires. On y fait souvent une cuisine légère, rapide, quasiment feutrée dans son esprit de détente. Certains croient qu'on mange ici quand on n'a pas réellement faim. En tout cas, pour mille raisons et bien plus, on les préfère souvent aux chaises droites et aux nappes empesées des lieux formels. Ainsi, on ne croyait pas en trouver un bien sympathique du côté de l'avenue du Parc qui, ces jours-ci, a pris un air flétri, presque exsangue. On dirait presque qu'on l'a abandonnée à la hâte devant l'imminence d'un désastre, à en juger par le nombre de carcasses de bicyclettes qui jonchent les trottoirs.

D'inspiration moderne, vaguement diner, le vaste espace occupé par le Ém Café (qui signifie le «end of the Mile», le Mile End bien entendu) est le genre d'endroit lumineux et aéré où l'on aime s'attarder. On n'y vient pas simplement pour manger ou boire, mais pour lire, clavarder sur son iMac, travailler ou discuter avec ses collègues ou ses amis. Il y a la place. Certains clients y emmènent leurs enfants qui trouvent à s'amuser avec les jouets éducatifs qui traînent là, expressément pour eux. C'est un lieu qui cultive davantage l'esprit du café que le café lui-même (trop cuit et plutôt amer).

La carte propose les lieux communs en cette partie cosmopolite de la ville, sandwichs à la dinde, végétarien, prosciutto et fromage de chèvre, des wraps au poulet rôti ou des fajitas, des salades repas et même un menu du jour. Pour être un peu plus efficace (et simple) côté cuisine, il aurait peut-être mieux valu limiter le choix, mais c'est une question éthique que je n'ai pas eu la volonté de débattre avec la patronne, qui essayait de servir ses clients tout en ne trébuchant pas sur les jouets abandonnés au milieu du plancher par un gamin dont le père était, lui, en grande discussion sur son portable.

Enfin, une crème de légumes fortement épicée au curry et un potage aux pois chiches et au chorizo composaient les entrées en matière d'une formule à 10$ très raisonnablement facturée. En plat, un poisson blanc au curry et une salade de betteraves Chioggia, fromage bleu, noix, raisins, et que sais-je encore. Tout était honnête et assez bon.

Et sans crier au génie, on sort de table correctement nourri. Les finales sont riches et crémeuses, le café, tiède et de piètre calibre.

_______________

ÉM CAFÉ

5718, avenue du Parc

Montréal

514-303-5735

On y retourne? Si on est dans le coin, pourquoi pas? Ne serait-ce que pour le caractère de la faune locale.

+ Le cadre, avec ses belles photos, son air débonnaire et sa clientèle jeune et très jeune.

- Une cuisine sans réelle identité, ménagère, certes, avec les qualités que cela suppose. Mais au bout du compte, rien de bien remarquable.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600172:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer