Le Miso Damari d'ici, pour relever ses petits plats

Il est toujours surprenant de voir dans les étalages des épiceries des pots de... (Photo Olivier Pontbriand, La Presse)

Agrandir

Photo Olivier Pontbriand, La Presse

Il est toujours surprenant de voir dans les étalages des épiceries des pots de miso portant la mention «fait au Québec» alors qu'il s'agit de l'une des épices les plus anciennes et utilisées au Japon.

Mais Aliments Massawippi en a implanté avec succès la production en Estrie depuis plus de 15 ans, poussant même l'audace jusqu'à reproduire certains produits plus pointus et rares comme le miso-damari, une sauce obtenue à partir du liquide libéré pendant la fermentation du riz et du soya pour la fabrication du miso, puis fermentée pendant trois ans.

Même s'il s'en rapproche, le liquide sombre a un goût plus prononcé qu'une sauce soya ou une sauce tamari, mais surtout plus riche et plus nuancé. On l'utilise avec parcimonie: quelques gouttes suffisent pour relever des sushis, du riz, un poisson blanc et sans jamais ajouter de sel, la sauce étant déjà bien assez salée.

Informations et points de vente: alimentsmassawippi.com




Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer