La folie du coco

Les nutritionnistes le constatent: la noix de coco est... (PHOTO MASTERFILE)

Agrandir

Les nutritionnistes le constatent: la noix de coco est à la mode. Il s'agit d'un «bon» gras saturé, moins nocif que d'autres gras sur le cholestérol. Mais ses propriétés nutritives n'en font pas pour autant un aliment miracle.

PHOTO MASTERFILE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Aliment tendance du moment, la noix de coco se décline en flocons, en lait, en huile, en eau. Les produits à base de coco se multiplient dans les épiceries. Mais qu'en est-il du côté nutritif ?

Les nutritionnistes le constatent : la noix de coco est à la mode. Il s'agit d'un « bon » gras saturé, moins nocif que d'autres gras sur le cholestérol. Mais ses propriétés nutritives n'en font pas pour autant un aliment miracle. Ses dérivés se retrouvent aujourd'hui sur pratiquement toutes les tables, en huile, en eau, en lait et comme aliment ajouté dans les yogourts, crème glacée et autres douceurs.

Mais attention, la noix de coco est très grasse. « La noix de coco est très riche en gras, on en trouve 50 % dans la pulpe ! Oui le goût est très agréable. Ça nous rappelle l'été. Mais du gras, c'est du gras. C'est très calorique », met en garde Marie-Josée Leblanc, nutritionniste chez Extenso.

L'HUILE DE COCO

L'huile de coco est très en vogue, notamment chez les végétariens. Et encore plus depuis qu'on a découvert que ses effets étaient moins néfastes sur le cholestérol qu'on le croyait au début. « Elle est moins nocive que le beurre ou l'huile de palme. Mais elle n'est pas aussi intéressante que l'huile d'olive ou de canola », affirme Mme Leblanc. Si l'on consomme de l'huile de coco, on prendra soin de choisir une huile non raffinée, extra-vierge et pressée à froid pour garder ses composés bénéfiques. Donc, on l'utilise, oui, mais sans oublier de varier les plaisirs en optant aussi pour d'autres gras.

L'EAU DE COCO

Elle est considérée comme la nouvelle fontaine de jouvence. Légère au goût, elle a de plus en plus de succès chez les sportifs et surtout dans les smoothies, auprès de toute la famille. Bernard Lavallée, nutritionniste et auteur du blogue Nutritionniste urbain, nuance toutefois ses supposées vertus miracles. L'eau de coco est souvent commercialisée en boisson qui réhydrate, mais ne serait pas totalement efficace. « En fait, c'est une boisson sans propriétés particulières. Elle est riche en potassium, mais ne contient pas suffisamment d'électrolytes ou de sucre pour réhydrater après une activité d'une heure. On la boit davantage pour le plaisir. »

LE LAIT DE COCO

Le lait de coco, qui provient de la pulpe, contient peu de protéines. Surtout du gras et du sucre. Très riche, il s'apparente à une crème. Pour la nutritionniste Alexandra Leduc, le lait de coco représente une bonne façon de remédier à l'intolérance au lactose. « Un choix intéressant pour varier l'alimentation, mais faible en protéines, en calcium et en vitamine D. C'est une bonne alternative pour les personnes allergiques au lait ou intolérantes au lactose. Il suffit par contre d'aller chercher protéines, calcium et vitamine ailleurs. »

Un aliment caméléon

L'huile de coco fait fureur dans l'alimentation végétarienne. Pour le goût, bien sûr. Pour ses propriétés santé en tant que source d'acides gras essentiels, en plus d'être antivirale, antifongique, antibactérienne et antioxydante. Mais aussi parce qu'elle a la particularité de changer de consistance en fonction de la température extérieure.

« C'est pour ça qu'elle est vendue en pot », souligne Laura Belfadla, directrice de l'Académie d'alimentation vivante de Crudessence. Elle a même ramené un jour une bouteille d'huile de coco d'Inde et son contenant s'est durci en arrivant ici. Imaginez le casse-tête pour sortir ensuite l'ingrédient de la bouteille !

Le plus simple, c'est encore de laisser l'huile de coco (ou la vinaigrette à base d'huile de coco) sur le comptoir ou dans un placard. La température doit atteindre 24 ºC pour que l'ingrédient demeure liquide.

VARIER LES PLAISIRS

Chez Crudessence, on cuisine des quiches, des tartes, des gâteaux avec de l'huile de coco, qui n'est pas plus dispendieuse que d'autres huiles achetées à l'épicerie biologique. « On l'utilise notamment pour la croûte, pour que tous les ingrédients collent bien », signale Mme Belfadla, précisant que les différentes consistances de l'ingrédient permettent d'utiliser de nombreuses techniques culinaires. Dans les coulis ou des crèmes aussi, par exemple, l'huile de coco apporte consistance et onctuosité.

Pour varier les plaisirs, mais toujours pour le même bon goût, elle recommande aussi d'utiliser l'eau de coco dans les smoothies ou, mieux encore, de concocter son propre beurre de coco. « On pulvérise les flocons de coco [le coco râpé] dans un mélangeur puissant. Ça devient un beurre onctueux et épais, c'est délicieux. »

L'Académie, qui se spécialise en alimentation biologique, végétalienne et « vivante », propose dans ses cours plusieurs autres recettes à base de coco.

Smoothie du sixième continent

Le lait de coco est depuis longtemps partie intégrante de la cuisine asiatique. Ce sont aujourd'hui particulièrement dans les recettes sucrées qu'on intègre le goût exotique de la noix de coco. 

Recommandé pour ceux qui tolèrent mal le sucre et souffrent de diabète léger.

PRÉPARATION : 10 minutes

PORTIONS : 2

USTENSILES : Filtre et mélangeur

INGRÉDIENTS

375 ml (1 1/2 tasse) d'eau

2 c. à soupe de feuilles de Rooibos

140 g (1 tasse) de fraises

4 c. à soupe de poudre de Lucuma

1/2 c. à café d'essence d'orange (ou de zeste d'orange)

1 c. à café de graines de chia en gel  (déjà trempées)

2 c. à soupe d'huile de noix de coco

PRÉPARATION

1- Amener 375 ml (1 1/2 tasse) d'eau à ébullition. Y infuser les feuilles de Rooibos pendant 5 minutes. Filtrer et laisser refroidir. (Il n'est pas nécessaire de laisser l'infusion refroidir si on utilise des fraises congelées.)

2- Mettre au mélangeur l'infusion et le reste des ingrédients, sauf l'huile de noix de coco. Bien mélanger.

3- Ajouter l'huile et mélanger quelques secondes pour l'incorporer.

Biscuits moulés à la confiture

PRÉPARATION : 20 minutes

DÉSHYDRATATION : 6 heures

USTENSILES : mélangeur, déshydrateur, feuilles Teflex

INGRÉDIENTS

60 g (1/2 tasse) de framboises ou de fraises équeutées et coupées en deux

240 g (2 tasses) de noisettes moulues

40 g (1/2 tasse) de noix de coco râpée

30 g (1/4 de tasse) de chia moulue

80 ml (1/3 de tasse) de nectar d'agave

80 ml (1/3 de tasse) huile de noix de coco fondue

1 c. à café d'essence de vanille

1 pincée de sel de mer

PRÉPARATION

1- Au mélangeur, réduire en purée les framboises ou les fraises. Réserver.

2- Déposer le reste des ingrédients dans un bol et mélanger jusqu'à l'obtention d'une pâte lisse

3- Former en boules en prenant pour chacune 1 c. à soupe du mélange et répartir sur deux ou trois feuilles Teflex. En utilisant le pouce, abaisser le centre des biscuits pour former un creux.

4- Remplir le creux des biscuits de la purée de fruits. Déshydrater 6 heures à 45 °C (115 °F). Les biscuits sont prêts quand l'extérieur est sec et que l'intérieur reste moelleux.

Se conservent deux semaines au réfrigérateur dans un contenant hermétique.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer