Desserts d'été: du soleil dans un pot

Avec l'été vient l'envie de desserts légers et... (Photo Marco Campanozzi, La Presse)

Agrandir

Avec l'été vient l'envie de desserts légers et fruités. Quoi de mieux, alors, que de servir les douceurs en petits pots, un format idéal pour finir les repas sur une note juste assez sucrée.

Photo Marco Campanozzi, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Avec l'été vient l'envie de desserts légers et fruités. Quoi de mieux, alors, que de servir les douceurs en petits pots, un format idéal pour finir les repas sur une note juste assez sucrée. Voici trois recettes qui s'empotent parfaitement: une panna cotta, une crème au chocolat et un pouding de chia.

Dans les petits pots... les meilleures douceurs!

Stéphanie Labelle, de la pâtisserie Rhubarbe, adore confectionner des desserts dans de petits pots. «C'est pratique parce qu'on peut mettre ce qu'on veut dedans. Et comme c'est bien contenu, on n'a pas peur que les fruits tombent, par exemple», lance la pâtissière, qui nous a reçus dans ses tout nouveaux locaux de l'avenue Laurier Est.

Les petits contenants sont certainement dans l'air du temps. Après la mode des pots Mason et des verrines, c'est maintenant au tour des pots de verre, remis au goût du jour avec l'arrivée des yogourts Riviera, d'envahir nos armoires. Au point où on ne sait parfois plus quoi en faire...

Avec l'été vient l'envie de desserts légers et... (Photo Marco Campanozzi, La Presse) - image 2.0

Agrandir

Avec l'été vient l'envie de desserts légers et fruités. Quoi de mieux, alors, que de servir les douceurs en petits pots, un format idéal pour finir les repas sur une note juste assez sucrée.

Photo Marco Campanozzi, La Presse

Pourquoi pas des desserts, alors? «J'aime bien le côté précieux du petit pot», lance d'emblée la blogueuse culinaire Barbara Gateau, aussi auteure de deux livres de recettes. «Lorsqu'on choisit de beaux pots, ça élève tout de suite un dessert. Pour moi, le contenant a presque autant d'importance que ce qu'il y a à l'intérieur», poursuit Mme Gateau (dont c'est d'ailleurs le vrai nom).

On peut aussi se permettre des préparations moins solides, ou encore oser des textures plus crémeuses, ajoute Stéphanie Labelle. «Par exemple, chez Rhubarbe, on gélifie un peu moins la panna cotta. Traditionnellement, on peut la renverser comme pour une crème caramel, mais dans notre cas, on la met en pot.»

Sans compter que les petits pots sont une manière facile de servir les invités sans les faire attendre. «On prépare le tout à l'avance dans les contenants, et il ne reste qu'à servir», conclut Mme Gateau.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer