Au barbecue pour le Super Bowl

Par temps froid, il est préférable de prendre... (PHOTO IVANOH DEMERS, LA PRESSE)

Agrandir

Par temps froid, il est préférable de prendre quelques précautions pour réussir la cuisson.

PHOTO IVANOH DEMERS, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Il fera un temps parfait pour faire des grillades aujourd'hui à Houston, à l'occasion du Super Bowl. Ici, les amateurs de football auront les deux pieds dans la neige. Tant pis! On vit dans le déni et on ressort le barbecue.

Ce soir, tous les ingrédients d'une soirée télé seront réunis: le football, des publicités attendues, Lady Gaga à la mi-temps. Chef propriétaire des restaurants Le Boucan, Jonathan Nguyen sait bien que ces soirées sont une occasion de profiter de ce que le gril a à offrir.

Manger santé? Ce sera pour le lendemain. «Pour un Super Bowl, ça prend des calories en masse, dit Jonathan Nguyen. On y va avec du sucre, du gras, du piquant. Tu cherches le kick! À la télé, c'est très dynamique: il faut que ce que tu prépares à manger soit à la hauteur du Super Bowl. Ce n'est pas peu dire...»

S'il existe des irréductibles de la cuisson au barbecue à l'année, le match de football est l'occasion rêvée pour les autres de ressortir le leur. Cuire au propane ou au charbon l'hiver comporte des avantages, dit Ryan Bloom, copropriétaire de l'entreprise Bonfire Urbain.

«Si je suis au gril et qu'il chauffe, je ne sens pas le froid, c'est assez confortable. La chaleur qui vient du barbecue, ça donne un petit congé du froid», dit-il.

Moins chères qu'un tout-inclus, les grillades l'hiver donnent aussi une belle occasion de se rassembler avant le match.

«C'est le plus gros événement sportif de l'année, il faut que ce soit le barbecue le plus hot de l'année», croit Jonathan Nguyen.

Le chef Nguyen sera affairé dans l'un de ses restaurants ce soir. Du boucan, il pourrait bien y en avoir pendant ce match qui opposera les Patriots de la Nouvelle-Angleterre aux Falcons d'Atlanta.

L'issue du match est inconnue, mais le copropriétaire de Bonfire Urbain a déjà un plan bien établi pour ce soir. «Cette année, on va faire des grilled cheese gourmets, des ailes de poulet au jerk, des nachos avec sept étages, des tacos avec du porc effiloché au chorizo», détaille Ryan Bloom. Tout ça au barbecue? «Bien sûr! Il y a beaucoup d'avantages à faire cuire tout ça dehors. Il n'y a pas de vaisselle à faire et la bière reste bien froide!»

Jonathan Nguyen, chef du resto Le Boucan.... (PHOTO IVANOH DEMERS, LA PRESSE) - image 2.0

Agrandir

Jonathan Nguyen, chef du resto Le Boucan.

PHOTO IVANOH DEMERS, LA PRESSE

Quelques conseils avant d'allumer le feu

Monter le chauffage

Parce qu'il fait froid dehors, Ryan Bloom, de la boutique Bonfire Urbain, recommande de préchauffer le barbecue un peu plus longtemps avant de faire cuire les aliments. «Généralement, je monte d'environ 50 % le temps de préchauffage du gril. Par exemple, si, en été, je mets mon barbecue à la puissance maximale pendant 10 minutes avant de faire griller mon steak, en hiver, je vais ajouter 5 minutes au temps de préchauffage. Ce n'est pas une science exacte.»

Ouvrir le gril le moins souvent possible

C'est l'évidence même: plus on ouvre le barbecue souvent, plus la chaleur s'échappe. Par ailleurs, pour bien contrôler la cuisson des aliments, le chef du restaurant Le Boucan place un thermomètre à cuisson dans le barbecue pour connaître précisément la température qui y règne.

On fait cuire quoi?

«Il y a des choses qui ne sont pas idéales à faire griller l'hiver, dit Ryan Bloom. Par exemple, un morceau de poisson très mince qui demande qu'on vérifie souvent la cuisson.» Max Lavoie, propriétaire de BBQ Québec, estime quant à lui que les cuissons longues sont idéales pour la saison froide. «On met ça dans le barbecue, on attend quatre heures et c'est prêt.» Ça évite de ressortir trop souvent dehors.

Investir

La cuisson au barbecue est parfois plus délicate, l'hiver. En conséquence, investir dans un appareil bien isolé, qui ne perd pas sa chaleur, peut être judicieux si on décide de se mettre sérieusement à la cuisson dehors par temps froid.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer