Place au muesli

D'abord créé pour guérir les malades, le muesli... (Photo Olivier Jean, La Presse)

Agrandir

D'abord créé pour guérir les malades, le muesli se taille maintenant une place dans nos déjeuners.

Photo Olivier Jean, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Après l'ère du granola, au tour du muesli d'entrer en scène. Ce mets qui arrive des Alpes suisses, d'abord créé pour guérir les malades, se taille maintenant une place dans nos déjeuners. Anatomie d'un plat sain, nourrissant et... délicieux!

Pour Jens Ruoff, le muesli a le goût de son enfance. Son père et sa mère le lui préparaient tour à tour pour le petit-déjeuner à Stuttgart, en Allemagne, d'où il est originaire.

Aujourd'hui, Jens Ruoff est chef dans un café montréalais, le Butterblume. Lorsqu'il a proposé aux deux copropriétaires de l'endroit d'inclure un muesli au menu matinal, Julie Romano et Nadine Boudreau sont d'abord restées perplexes.

«Moi, je tenais vraiment à faire un granola, raconte Julie Romano. Puis, Jens est arrivé avec l'idée du muesli... À ce moment-là, on lui a dit: "Un muesli, ce n'est pas comme du granola?" Et Jens a répondu: "Pas du tout!"»

La grande différence entre le granola et le muesli, c'est que dans le premier, l'avoine est cuite, alors que dans le second, l'avoine est trempée dans un liquide comme le lait ou le yogourt, explique le chef. On accompagne généralement cette base de jus de citron, de pommes, de poires, de noix et de grains, ce qui en fait un plat sain et nourrissant.

Alors que le granola est croustillant, le muesli est onctueux, précisent de leur côté les propriétaires du Butterblume. Depuis la proposition initiale de Jens, les filles ont eu largement le temps de se familiariser avec le plat... et même de l'adopter. Le muesli trône maintenant fièrement au menu du déjeuner, juste sous le granola.

Des origines suisses allemandes

Le «Bircher Müesli», de son nom allemand, a été inventé par Maximilian Oskar Bircher-Benner au tournant des années 1900. Ce docteur suisse voulait créer un plat à la fois nourrissant et sain, afin de redonner la santé aux patients.

Pour concevoir le Bircher Müesli, il se serait inspiré des bergers dans les Alpes, qui mangeaient une concoction semblable tout en conservant une santé de fer.

Controversé à son époque, le Dr Bircher-Benner fut un des premiers à croire aux vertus de la nourriture crue. Malgré les critiques envers ses méthodes, la recette de muesli a fait école et s'est propagée un peu partout en Europe. Elle connaît aujourd'hui de nombreuses variantes, pas toujours aussi santé et parfois un peu trop sucrées...

Évidemment, la recette que Jens Ruoff prépare pour le Butterblume est plus élaborée que celle que ses parents lui cuisinaient dans sa jeunesse. À son tour, il a accepté de concocter pour nous une version légèrement simplifiée de son muesli.

Où trouver du muesli?

Les versions varient, les interprétations aussi. Voici trois versions de muesli qu'on peut trouver près de chez nous - ou à un clic de souris.

En magasin: chez Olive + Gourmando (a davantage l'allure d'un granola, car il est cuit)

Dans un livre de recettes: le tome 2 de Trois fois par jour

Sur l'internet: sur le blogue Deliciously Ella (en anglais) https://deliciouslyella.com/

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • Muesli: la recette du Butterblume

    Recettes

    Muesli: la recette du Butterblume

    Jens Ruoff a accepté de créer pour nous une recette semblable à celle offerte au Butterblume. À préparer idéalement la veille et à déguster... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer