Montréal et ses 30 poutines

Poutine syrienne, servie au restaurant Tazah.... (Photo: Martin Chamberland, La Presse)

Agrandir

Poutine syrienne, servie au restaurant Tazah.

Photo: Martin Chamberland, La Presse

Partager

Intimement liée à la fête, la poutine a droit à son tour à toute une fête dans 30 restaurants montréalais. Jusqu'au 7 février, pour la première Semaine de la poutine, des chefs rivalisent d'imagination pour réinventer cette mixture improbable de frites, de sauce brune et de fromage en grains. Sans tabou, jarret d'agneau, cornichons, fromage stilton, Jack Daniel's et poulet général Tao s'invitent dans le plat favori des couche-tard. Une ode à la créativité... et à la gourmandise.

Comme bien des chefs, Phat Vuong, de La Bêtise, rue Saint-Hubert, a été le cobaye d'une de ses trouvailles les plus étonnantes. «On était plusieurs jeunes dans la vingtaine, un vendredi vers 4h du matin, et on n'arrivait pas à se décider entre une poutine et un poulet général Tao. On a mêlé les deux. C'est aujourd'hui un de nos meilleurs vendeurs.»

Il lui a fallu deux mois d'expérimentation pour arriver à un plat acceptable, notamment en allégeant la sauce originale, trop sucrée et riche. Le résultat est époustouflant. «Les gens au début sont hésitants, mais après l'avoir essayé, ils y reviennent», dit le jeune chef, spécialisé dans les «tapas d'inspiration asiatique».

C'est une autre découverte accidentelle que l'iBurger, rue Metcalfe, a décidé de mettre en vedette cette semaine. La poutine, ici, est gratifiée d'une généreuse portion de porc effiloché, cuit amoureusement toute la nuit à feu doux. La combinaison est tout à fait... décadente. «C'est le chef cuisinier qui mangeait ces deux plats, ça sentait tellement bon ensemble! raconte Franck Roche, un des copropriétaires. On a décidé de mettre ça sur la carte, le succès a été fantastique.»

Quelques kilomètres plus au sud, au pub Burgundy Lion, c'est avec une autre arme qu'on veut requinquer la poutine: le fromage stilton. «Il y en a qui adorent, d'autres trouvent ça fort, mais tous reconnaissent que c'est unique», note Paul Desbaillets, copropriétaire. Ce fromage bleu apporte en effet un goût relevé, piquant et vif, qui fait habituellement défaut à la poutine.

Un air de Syrie

Pour Saad Maksoud, un restaurateur d'origine syrienne qui a ouvert le Tazah il y a moins de six mois, sur l'avenue du Mont-Royal, la poutine était l'occasion rêvée de mêler deux cultures. Après le jarret d'agneau et les épices classiques moyen-orientales, il a ajouté une surprise pour les papilles: des graines de grenade.

«J'aime beaucoup la poutine, j'ai voulu y ajouter l'esprit de mon pays», explique M. Maksoud, qui était peintre et designer avant de se lancer dans la cuisine. «Avec tout ce qui se passe de terrible en ce moment en Syrie, c'est une façon de faire revivre ma culture ici.»

Jeune blogueur et consultant en marketing, Na'eem Adam a eu l'idée gourmande de cet hommage montréalais à la poutine. Avec deux amis, il a organisé la Semaine de la poutine, trouvé les 30 participants et mis en ligne ce festival.

«C'est proche de notre coeur, ça nous réchauffe, c'est le plat mythique pour une ville comme Montréal où on aime faire la fête», explique-t-il. S'il l'apprécie, il avoue ne pas en être un consommateur assidu. «Ce n'est quand même pas la meilleure chose pour la santé. J'aime avoir un équilibre en tout. Quand j'en mange, j'essaie de trouver la meilleure.»

Pour se faire pardonner, il organise demain un «Poutine Jog», un jogging collectif pour brûler quelques calories. Une partie des fonds recueillis durant la semaine, autour de 20 000$, ira à la Fondation de l'Hôpital de Montréal pour enfants.

Pour trouver la liste des restaurants participants www.poutineweekmtl.com

***

LES TROIS PLUS AUDACIEUSES

1. Poutine anglaise > Au fromage stilton, sauce à la bière NewCastle, servie au Pub Burgundy Lion

2. Poutine syrienne > Au jarret d'agneau et graines de grenade, servie au restaurant Tazah

3. Poutine pâté chinois > Sauce piquante, fromage en grains, viande hachée, maïs, oignons caramélisés, servie chez Planète Poutine et cie.

LES TROIS PLUS COCHONNES

1. Poutine petit-déjeuner > Poivrons, oignons caramélisés, sauce hollandaise surmontée d'un oeuf, servie chez Fabergé

2. Poutine au porc effiloché > Effiloché de porc cuit toute une nuit, bière noire Saint-Ambroise, servie chez iBurger

3. La Fameuse > Canard confit, oignons caramélisés, sauce au foie gras, vin rouge, servie chez Lucky's Truck

LES TROIS PLUS SANTÉ

1. Le Rootine > Légumes rôtis, champignons sauvages, sauce vin rouge, feta macédonien crémeux, servie au Café Pavé

2. Lola Poutine > Patate douce sucrée, sauce brune de haricot noir et champignons, garnie de ciboulette, servie chez Lola Rosa Park

3. Impossible d'en trouver une troisième...

LES TROIS PLUS INTRIGANTES

1. Poutine général Tao > Morceaux de poulet panés, sauce originale général Tao, servie chez La Bêtise

2. The Real Hangover Poutine > Porc effiloché cuit à petit feu, Jack Daniel's, servie au Burger Bar Crescent

3. Le Montréalais > Quatre types de pommes de terre, viande fumée, cornichons, servie chez Poutineville

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600172:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer