Des Lauriers de la gastronomie bien variés

Antonin Mousseau-Rivard, chef-propriétaire du Mousso, a remporté le... (Photo André Pichette, La Presse)

Agrandir

Antonin Mousseau-Rivard, chef-propriétaire du Mousso, a remporté le prix de Restaurant de l'année, le dernier à être remis hier soir.

Photo André Pichette, La Presse

Réunissez environ 850 personnes du milieu de la restauration québécoise dans une ancienne église (Le Salon 1861, dans Griffintown) et vous aurez tout sauf une ambiance de recueillement: hier soir se tenait le premier gala des Lauriers de la gastronomie, animé par Christian Bégin.

Le résultat de la remise de prix était agréablement inclusif: des hommes, des femmes, des gens de tous les métiers entourant la gastronomie venus de Québec, de Ferme-Neuve, du Bic, etc. Rappelons que les finalistes et les gagnants étaient choisis par une «brigade» composée de plusieurs centaines de gens du milieu et par un jury de sept personnes, révélé hier soir: le chef Stéphane Modat (président), la reine de la cuisine de rue Gaëlle Cerf, l'écrivain et enseignant Jean-Paul Grappe, Ian Harrison du magazine Ricardo, la sommelière Élyse Lambert, le critique Jean-Philippe Tastet et la journaliste Allison Van Rassel.

L'Organisation tenait à tout prix à briser le côté formel de la remise de prix. Mais cela a donné une soirée un peu cacophonique, Christian Bégin perdant presque la voix, à force d'exiger le silence. Plutôt que de monter sur une scène, les lauréats étaient invités à marcher sur une passerelle pour recevoir leur trophée. Colombe St-Pierre, gagnante du prix de Chef de l'année, est même arrivée en faisant une culbute! Antonin Mousseau-Rivard a pour sa part envahi la plateforme avec une vingtaine de membres de l'équipe du Mousso pour aller chercher son prix de Restaurant de l'année.

Avant et après la remise de prix, qui avait bien creusé les appétits, on servait quelques bouchées salées, puis sucrées, préparées par sept femmes: Suzy Rainville (Baumann Smokehouse, Sherbrooke), Marie-Fleur St-Pierre (Tapéo, Meson), Marie-Pier Morin (traiteur et événements du Blumenthal), Emma Cardarelli (Nora Gray, Elena), Émily Homsy (ex-Pied de cochon, agente libre), Isabelle Deschamps-Plante (Café Ricardo) et Stéphanie Labelle (Pâtisserie Rhubarbe). C'était peut-être trop peu, bien des gens se plaignant d'avoir faim (et soif!).

Aux cocktails, un groupe de mixologues femmes également: Molly Superfine-Rivera (Marconi), Valérie Chagnon (agente libre), Gabrielle Panaccio (le Lab), Julie Mecteau (ambassadrice RéZin). 

Il faut saluer tout spécialement le travail de la sommelière Véronique Dalle, qui a réussi à abreuver environ 850 personnes avec des bières, vins et hydromels de qualité, dont la très populaire saison d'Auval, que les gens s'arrachaient! Le vignoble Les Pervenches avait même embouteillé un assemblage de zweigelt et pinot 2017 pour l'occasion.

La soirée s'est poursuivie avec un concert de Radio Radio.

Les autres lauréats 2018

> Restaurant de l'année: Le Mousso (Montréal)

> Food truck de l'année: Landy & filles (Montréal, fermé)

> Chef de l'année: Colombe St-Pierre (Chez St-Pierre, Le Bic)

> Producteur de l'année: Miels d'Anicet (Ferme-Neuve)

> Révélation de l'année: Stéphanie Cardinal, chef de cuisine, Le Vin Papillon (Montréal)

> Artisan de l'année: Anne et Catherine Monna, Cassis Monna & Filles (Île d'Orléans)

> Laurier du public: Ricardo

> Entreprise ou initiative de l'année: La Tablée des Chefs

> Chef pâtissier de l'année: Patrice Demers, Patrice pâtissier (Montréal)

> Prix du rayonnement de la culture culinaire québécoise: Normand Laprise, Toqué! et Brasserie T! (Montréal)

> Sommelier de l'année: Marc Lamarre, Le Clocher Penché (Québec)

> Événement gastronomique de l'année: Montréal en lumière (Montréal)

> Mixologue/bartender de l'année: Patrice Plante, Monsieur Cocktail (basé à Québec)

> Prix du tourisme gourmand: Les Événements Prenez le champ! (basé à Montréal)

> Prix du service en salle: Alexandre Van Huynh, Montréal Plaza (Montréal)

> Prix hommage: Institut de tourisme et d'hôtellerie  du Québec (ITHQ, Montréal)




Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer